Livres audio gratuits de la catégorie 'Philosophie' :


HETZEL, Pierre-Jules – Théorie de l’amour et de la jalousie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Philosophie


Pierre-Narcisse Guérin - La Jalousie

Pierre-Jules Hetzel (1816-1886), l’éditeur des grands romantiques, auteur, entre autres, de L’Esprit de Paris nous offre, sous le pseudonyme de Jules Stahl, en 1852, cette profonde étude psychologique Théorie de l’amour et de la jalousie, sans pédantisme et en s’ adressant directement au lecteur ou à la lectrice.

« Tout le monde prétend aimer ; mais, au fait, qui est-ce qui aime ? S’il fallait croire tous ceux qui se disent amoureux, tous les soirs la moitié de Paris serait ivre d’amour pour l’autre moitié de cette ville fortunée. Hélas ! que n’est-ce vrai ! »

« Il serait plus vrai de dire qu’on peut être jaloux sans amour que de prétendre qu’on peut aimer et être jaloux. »

« La jalousie est une maladie plus encore qu’une passion, car elle connaît les douleurs de la passion sans en connaître jamais les âcres voluptés. Maladie effrayante qui frappe toujours deux êtres à la fois, celui qui ressent le mal comme celui qui en est la cause innocente. »

Illustration : Pierre-Narcisse Guérin, La Jalousie (1802).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 002 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SPINOZA, Baruch – Pensées métaphysiques

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 37min | Genre : Philosophie


Baruch de Spinoza

Les Pensées métaphysiques ont été publiées en 1663 comme appendice des Principes de la philosophie de Descartes.

Dans la première partie sont expliquées brièvement les principales questions qui se rencontrent communément dans la métaphysique au sujet de l’être et de ses affections.

Chapitre 01 : De l’être réel, de l’être forgé et de l’être de raison
Chapitre 02 : Ce qu’est l’être de l’essence, l’être de l’existence, l’être de l’idée, l’être de la puissance
Chapitre 03 : Le nécessaire, l’impossible, le possible et le contingent
Chapitre 04 : De la durée et du temps
Chapitre 05 : De l’opposition, de l’ordre, etc.
Chapitre 06 : De l’un, du vrai et du bien

Dans la deuxième partie sont brièvement expliquées les principales questions qui se rencontrent communément dans la Métaphysique au sujet de Dieu et de ses attributs, et de l’âme humaine.

Chapitre 01 : De l’éternité de Dieu
Chapitre 02 : De l’unité de Dieu
Chapitre 03 : De l’immensité de Dieu
Chapitre 04 : De l’immutabilité de Dieu
Chapitre 05 : De la simplicité de Dieu
Chapitre 06 : De la vie de Dieu
Chapitre 07 : De l’entendement de Dieu
Chapitre 08 : De la volonté de Dieu
Chapitre 09 : De la puissance de Dieu
Chapitre 10 : De la création
Chapitre 11 : Du concours de Dieu
Chapitre 12 : De l’âme humaine

Traduction : Charles Appuhn (1862-1942).

Le texte de cette traduction est libre de droits. Numérisation, mise en page, correction du texte et annotations par Jean-Luc Derrien pour le site http://hyperspinoza.caute.lautre.net.

> Écouter un extrait : .

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 118 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AMAZONES selon Voltaire et L’Encyclopédie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Histoire


Franz Xaver Simm - Penthesilea, reine des Amazones (1901)

Aujourd’hui des femmes ministres, hier des femmes guerrières…

Deux articles de L’Encyclopédie et du Dictionnaire philosophique de Voltaire consacrés aux Amazones.

« Quelques Auteurs disent qu’elles ne tuaient pas leurs enfans mâles ; qu’elles ne faisoient que leur tordre les jambes, pour empêcher qu’ils ne prétendissent un jour se rendre les maîtres. » (Encyclopédie)

« L’histoire arabe est pleine de ces exemples ; mais elle ne dit point que ces femmes guerrières se brûlassent le téton droit pour mieux tirer de l’arc, encore moins qu’elles vécussent sans hommes ; au contraire, elles s’exposaient dans les combats pour leurs maris ou pour leurs amants. » (Voltaire)

Illustration : Franz Xaver Simm, Penthesilea, reine des Amazones (1901).

Encyclopédie : Amazones et Virago.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 780 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Jour de l’an – Étrennes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Histoire


Le Compliment, ou La Matinée du Jour de l'An

Quelques indications intéressantes pour parfaire notre culture… en ce début de 2018,  extraites de deux articles de l’Encyclopédie, Année et Étrennes.

« Étrennes, s. f. (Hist. anc. & mod.) présens que l’on fait le premier jour de l’année. Nonius Marcellus en rapporte sous les Romains l’origine à Tatius roi des Sabins, qui régna dans Rome conjointement avec Romulus, & qui ayant regardé comme un bon augure le présent qu’on lui fit le premier jour de l’an de quelques branches coupées dans un bois consacré à Strenua déesse de la force, autorisa cette coûtume dans la suite, & donna à ces présens le nom de strenæ… Les Romains se faisoient réciproquement des présens de figues, de dattes, de palmier, de miel, pour témoigner à leurs amis qu’ils leur souhaitoient une vie douce & agréable. »

Illustration : Philibert-Louis Debucourt, Le Compliment, ou La Matinée du Jour de l’An (1788).

Jour de l’an – Étrennes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 094 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WEIL, Simone – La Pesanteur et la grâce (Sélection 2)

Donneur de voix : Un veilleur | Durée : 56min | Genre : Philosophie


Simone Weil - Timbre (France, 1979)

« Lumière pour l’esprit et nourriture pour l’âme, l’œuvre de Simone Weil n’a pas à être « actualisée » parce qu’elle émane de ce sommet de l’être qui surplombe tous les temps et tous les lieux. » (Gustave Thibon)

Simone Weil (1909-1943)

> Écouter un extrait : L’Attention et la volonté.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 216 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WEILL, Alexandre – Préface de « Contes d’amour »

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Philosophie


Alexandre Weill

« Or, dans une époque où le dernier des sots enrichis jette la pierre aux lettres et aux hommes de lettres, il est bon de rappeler à ce troupeau de moutons de Panurge qu’on appelle le public que, de tous les rois, potentats, héros, diplomates et industriels brevetés, médaillés et décorés, l’homme de lettres seul, digne de ce nom, reste tel qu’il est ; que seul il crée à l’image de Dieu, et que partant, seul, il est immortel ! [...] Rien dans la vie n’est éternel. Le fait se défait, l’air de musique vieillit, le tableau pourrit, la statue se dégrade ; seule, la pensée reste debout ; seule, elle conserve sa jeunesse éternelle. »

Il nous a semblé bon de faire connaître aux « moutons de Panurge » que nous sommes ces quelques lignes enflammées écrites vers 1900 à la gloire des hommes (et des femmes) de lettres par Alexandre Weill (1811-1899), journaliste assez prolifique aux orientations politiques diverses.

Peut-être lirons-nous un jour un de ses Contes d’amour

Illustration : Alexandre Weill (Atelier Nadar, XIXe).

Préface de « Contes d’amour ».

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 422 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SCHURÉ, Édouard – La Vie de Bouddha

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 25min | Genre : Philosophie


Odilon Redon - Le Bouddha

Note historique : Siddhārtha Gautama , dit Shakyamuni (« sage des Śākyas ») ou le Bouddha (« l’Éveillé »), est un chef spirituel qui vécut au VIe ou au Ve siècle av. J.-C., fondateur historique d’une communauté de moines errants qui donnera naissance au bouddhisme.

Philippe Frédéric « Édouard » Schuré (1841-1929) est un écrivain, philosophe et musicologue français, auteur de romans, de pièces de théâtre, d’écrits historiques, poétiques, et philosophiques dont La Vie de Bouddha en 5 chapitres :

La Jeunesse de Bouddha. – La Vie solitaire et l’illumination. – La Tentation. – L’Enseignement et la communauté bouddhiste. – La Mort de Bouddha. – Conclusion, où nous trouvons ces lignes :

« Mais la sagesse de Bouddha n’égala pas la grandeur de son âme et son courage ne fut pas à la hauteur de sa vision. Une initiation incomplète lui fit voir le monde sous le jour le plus noir. Il n’en voulut comprendre que la douleur et le mal. Ni Dieu, ni l’univers, ni l’âme, ni l’amour, ni la beauté ne trouvèrent grâce devant ses yeux. Il rêva d’engloutir à jamais ces ouvriers d’illusion et ces ouvrières de souffrance dans le gouffre de son Nirvâna. Malgré l’excessive sévérité de sa discipline morale, et quoique la pitié qu’il prêchait établît entre les hommes un lien de fraternité universelle, son œuvre fut donc partiellement négative et dissolvante. »

Grande richesse d’information dans cet article philosophique.

Illustration : Odilon Redon, Le Bouddha (1906-1907).

La Vie de Bouddha.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 813 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DURKHEIM, Émile – Le Contrat social de Rousseau

Donneuse de voix : Domi | Durée : 3h 1min | Genre : Essais


Émile Durkheim

« Le problème fondamental du Contrat social, tel qu’il est formulé au chapitre VI du livre 1, peut s’énoncer ainsi : trouver une forme d’association, ou comme dit aussi Rousseau, d’état civil, dont les lois se superposent, sans les violer, aux lois fondamentales de l’état de nature. Par conséquent, pour comprendre la doctrine de Rousseau, il nous faut : 1° déterminer en quoi consiste cet état de nature qui est comme la pierre de touche d’après laquelle doit se mesurer le degré de perfection de l’état civil ; 2° chercher comment les hommes, en fondant les sociétés, ont été amenés à sortir de cette condition première ; car, si la forme parfaite d’association est à découvrir, c’est que la réalité n’en offre pas le modèle ; 3° alors seulement nous serons en mesure d’examiner les raisons pour lesquelles, suivant Rousseau, cette déviation n’était pas nécessaire et comment est possible la conciliation de ces deux états, à certains égards contradictoires. » Durkheim.

> Écouter un extrait : 01. État de nature.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 541 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Philosophie :