Livres audio gratuits pour 'Etats-Unis' :


POE, Edgar Allan – La Caisse oblongue (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 28min | Genre : Contes


La Caisse oblongue.gif

Ce conte à suspens, plus tragique que comique, fait partie du recueil Contes inédits publiés par Hetzel en 1862.

« La caisse en question, ainsi que je l’ai déjà dit, était de forme oblongue ; elle pouvait avoir six pieds de long sur deux et demi de large ; je l’examinai avec attention, tandis qu’on la transportait sur le pont, et d’ailleurs, j’aime à être précis. Or cette forme n’est pas commune, et à peine eus-je considéré la boîte que je m’applaudis d’avoir deviné si juste. On se souvient que j’étais arrivé à la conclusion que le bagage supplémentaire de mon ami l’artiste devait se composer de tableaux ou tout au moins d’un tableau ; car je savais qu’il avait été pendant plusieurs semaines en pourparlers avec Nicolino. Et voilà que j’avais sous les yeux une caisse qui, vu sa forme, ne pouvait guère contenir autre chose qu’une copie de la Sainte Cène de Leonardo, et il était à ma connaissance qu’une copie de cette toile, exécutée à Florence par Rubini jeune, avait été achetée par Nicolino. Ce point-là me semblait donc clairement établi.
Je me félicitai beaucoup de ma perspicacité. Wyatt me confiait habituellement ses projets de ce genre ; mais il était clair qu’aujourd’hui il voulait jouer au plus fin avec moi et introduire un beau tableau dans la ville de New-York à mon nez et à ma barbe, convaincu que je ne me douterais de rien. »

Traduction : William Little Hughes (1822-1887).

La Caisse oblongue.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 453 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

IRVING, Washington – L’Orgueil du village

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Nouvelles


L'Orgueil du village

Washington Irving (1783-1859) est très présent sur notre site. Extrait de Livre d’esquisses, ce fort émouvant souvenir personnel suffirait à classer Irving parmi les grands auteurs américains.

L’Orgueil du village et sa fin bouleversante :

« Elle était trop faible pour se lever,  elle essaya de lui tendre sa main tremblante ; ses lèvres remuèrent comme si elle parlait, mais aucun mot ne fut articulé ; elle abaissa sur lui des regards où se peignait un sourire d’une inexprimable tendresse, et ferma les yeux pour toujours. [...]
J’ai vu bien des monuments où l’art a épuisé ses secrets pour éveiller la sympathie du spectateur, mais je n’en ai jamais rencontré qui parlât à mon cœur d’une façon plus touchante que ce simple, mais délicat souvenir d’innocence exhalée. »

Traduction : Théodore Lefebvre (1862).

Illustration : L’Orgueil du village (1865).

L’Orgueil du village.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 353 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOWARD, Robert Ervin – Les Dieux du Nord

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 27min | Genre : Nouvelles


Les Dieux du Nord

«« Je ne saurais dire », dit Conan, « si tu es de Vannaheim, et mon ennemie, ou d’Asgard et mon alliée. J’ai beaucoup voyagé, mais jamais je n’ai vu une femme telle que toi. L’éclat de ta chevelure m’aveugle. Jamais je n’ai vu sa semblable, même chez les plus belles filles des Aesir. Par Ymir – »
« Qui es-tu pour jurer par Ymir ? » se moqua-t-elle. « Que sais-tu des dieux de glace et de neige, toi qui es venu du sud pour chercher aventure chez un peuple étranger ? »
« Par les dieux noirs de ma propre race ! » s’écria-t-il avec colère. « Bien que je ne sois pas un Aesir aux cheveux d’or, personne n’a mieux combattu que moi ! En ce jour j’ai vu quatre vingtaines d’hommes tomber, et moi seul ai survécu sur cette plaine où les bandits de Wulfhere ont rencontré les loups de Bragi. Dis-moi, femme, as-tu aperçu l’éclat des cottes de mailles dans la plaine enneigée, ou as-tu vu des hommes en armure se déplacer sur les champs de glace ? »

Conan le Barbare, popularisé dans les années 1980 par le cinéma, est né dans les années 1930 sous la plume de Robert E. Howard, considéré comme un des fondateurs de l’Heroic fantasy. Avec sa description de l’âge Hyborien, il compose un monde sombre et foisonnant, violent et sensuel, dont la cohérence annonce déjà les univers qui seront inventés beaucoup plus tard par J.R.R. Tolkien ou George R.R. Martin.

Traduction : Vincent de l’Épine.

Illustration : Wanderer Fantasy Mountains Landscape Human (domaine public).

Les Dieux du Nord.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 775 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – Le Vagabond des étoiles

Donneur de voix : Christian Attard | Durée : 7h 32min | Genre : Romans


Jack London-Le Vagabond des étoiles

Le professeur Darrel Standing, assassin de son collègue attend depuis cinq années son exécution par pendaison. Il est confiné pour cela en cellule d’isolement dans la prison d’État de San Quentin (USA). Rebelle dans l’âme, Standing subit régulièrement le supplice de la camisole de force. Sur les conseils d’un codétenu, il réussit cependant par l’autohypnose à revivre ses existences antérieures et ainsi à s’évader de cet épouvantable enfer.
Cet étonnant et dernier roman du grand Jack London dénonce l’horreur des prisons américaines, ouvre sur la possible existence de vies successives et revisite l’histoire.

Traduction : Paul Gruyer (1868-1930) et Louis Postif (1887-1942).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 348 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MORROW, William Chambers – Le Faiseur de monstres

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 55min | Genre : Nouvelles


William Chambers Morrow

Diagnostic du chirurgien :
« Vous devriez vous remettre aux mains des autorités et vous faire envoyer, pour y suivre un traitement, dans quelque hospice d’aliénés. »

Réponse du patient :
« Il vous sied de prendre de grands airs vertueux indigné, vieil assassin que vous êtes !… Combien de vilenies semblables n’avez-vous pas commises dans votre misérable taudis ? Il est heureux que la police ne l’ait pas envahi et n’ait pas apporté pelle et pioche pour la circonstance. Savez-vous ce qu’on dit de vous ? Croyez-vous donc avoir tenu vos volets assez hermétiquement clos pour qu’aucun son n’ait pu les traverser ? Où cachez-vous vos instruments infernaux ? »

Ce dialogue vous donne une idée du ton de Le Faiseur de monstres, nouvelle fantastique de William Chambers Morrow (1869-1923), écrivain américain qui fait immanquablement songer à son compatriote Edgar Allan Poe (1809-1849) et dont nous avons déjà sur le site La Statue de marbre.

Traduction : George Elwall (1862 – 19?).

Illustration : William Chambers Morrow.

Le Faiseur de monstres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 611 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

EMERSON, Ralph Waldo – L’Amour

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 43min | Genre : Philosophie


Eleanor Fortescue-Brickdale - Adieux de Roméo et Juliette

Ralph Waldo  Emerson (1802-1882) est un essayiste, philosophe et poète américain, chef de file du mouvement transcendantaliste américain du début du XIXe siècle.
Ses cinq Essais choisis sont Expérience, Héroïsme, L’Histoire, L’Amour et Dons. Voici la traduction du quatrième.

C’est une analyse très riche et profonde du sentiment de l’amour, aussi poétique que philosophique ; l’écrivain et le penseur sont de grande valeur.

« Pour l’amoureux, la beauté de l’aimée fait la richesse du monde. »

« Ce que nous aimons n’est pas du domaine de la volonté, mais au-dessus : c’est le rayonnement de notre moi ; ce n’est pas nous-mêmes, c’est ce que nous ne connaissons pas et que nous ne pourrons jamais connaître de nous-mêmes. »

« Le sort de l’humanité repose sur ces enfants. Les dangers, la tristesse et les douleurs leur arrivent comme à tous. Mais l’amour prie pour eux: il s’allie en leur faveur aux puissances éternelles. »

Si le thème vous passionne, n’oubliez pas que Stendhal a publié en 1822 De l’amour et la célèbre « cristallisation » !

Traduction : Henriette Mirabaud-Thorens (1881-1943).

Illustration : Eleanor Fortescue-Brickdale, Adieux de Roméo et Juliette (XXe).

L’Amour.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 584 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HAWTHORNE, Nathaniel – La Lettre écarlate

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 6h 51min | Genre : Romans


La Lettre écarlate

« Mais le centre de tous les regards, le signe qui semblait transfigurer Hester Prynne, au point qu’elle apparaissait sous des dehors inattendus à ceux-là même des spectateurs qui la connaissaient le mieux, c’était… c’était cette Lettre écarlate, si étrangement brodée, et pour ainsi dire éclairée, qui brillait sur sa poitrine. »

Quel sort réservera-t-on à Hester Prynne, cette jeune femme marquée par le péché, dans le Boston des années 1640, au milieu de cette communauté puritaine de colons fraîchement débarqués de leur Angleterre natale ?
En 1850, Nathaniel Hawthorne publie ce roman, critique remarquable de l’hypocrisie et du puritanisme ambiants.

N.B. : J’ai pris la liberté de remanier légèrement la traduction du titre afin d’être plus fidèle à la version originale : The Scarlet Letter ; l’adjectif « rouge » me paraissant moins évocateur que le mot « écarlate ». C.D.

Traduction : Paul-Émile Daurand-Forgues (1813-1883).

Illustration : Gravure tirée de l’édition de 1893.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 407 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

IRVING, Washington – Trois Contes d’un voyageur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Histoire


Christian Schussele - Washington Irving et ses amis hommes de lettres (1864)

Aux Contes d’un voyageur de Washington Irving (1783-1869)  en quatre livres dont deux sont sur le site depuis neuf ans viennent s’ajouter, extraits du Livre II,

- La Vie littéraire,
- Un dîner littéraire,
- Le Philosophe pratique,

à connaître comme documents historiques présentés avec humour sur la vie des auteurs et des libraires à Londres.

« Parmi les objets qui piquent la curiosité d’un voyageur, j’avais depuis longtemps le plus vif désir de recueillir quelques anecdotes sur la vie des gens de lettres ; et me trouvant à Londres, un des endroits les plus renommés pour la publication des livres, j’étais extrêmement curieux de connaître l’espèce d’animaux qui les produit. »

Traduction : Lebègue d’Auteuil (1825).

Illustration : Christian Schussele, Washington Irving et ses amis hommes de lettres (détail, 1864).

> Écouter un extrait : La Vie littéraire.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 626 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Etats-Unis :