Livres audio gratuits pour 'Etats-Unis' :


EMERSON, Ralph Waldo – Société et solitude – La Civilisation (Versions 2)

Donneuse de voix : Sisyphe | Durée : 42min | Genre : Société


Léonard de Vinci - L'Homme de Vitruve

Société et solitude :
« Il avait des capacités réelles, un naturel aimable et sans vices, mais il avait un défaut — il ne pouvait se mettre au diapason des autres. Son vouloir avait une sorte de paralysie, si bien que quand il se trouvait avec les gens sur un pied ordinaire, il causait pauvrement et à côté du sujet, comme une jeune fille évaporée. »

La Civilisation :
« Qu’il s’agisse de n’importe quel labeur, la sagesse de l’homme consiste à attacher son char à une étoile, et à voir ce labeur fait par les dieux mêmes. Le moyen d’être fort, c’est d’emprunter la puissance des éléments. La force de la vapeur, de la pesanteur, du galvanisme, de la lumière, des aimants, du vent, du feu, nous sert jour après jour, et ne nous coûte rien. »

Traduction : Marie Dugard (1862-19??).

Société et solitude.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 358 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WHARTON, Edith – Au temps de l’innocence (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 8h 35min | Genre : Romans


Edith Wharton

Dans le New York flamboyant de la fin du XIXe siècle, Newland Archer est un jeune homme bien éduqué de la haute bourgeoisie. Promis à un avenir brillant, il est sur le point d’annoncer ses fiançailles avec la pure May Welland, quand, à l’Opéra, tous les regards se tournent vers une loge… L’apparition de la belle comtesse Olanska, la scandaleuse cousine de May qui a eu l’audace de quitter son mari et dont l’indépendance, en ce temps-là, est considérée comme impardonnable, va bouleverser sa vie. Comment, dans une société qui broie les êtres et sacrifie les amours, peut-on préserver l’innocence ?

Traduction anonyme parue dans la Revue des Deux Mondes en 1920.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 951 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WHARTON, Edith – Le Retour à la maison

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 1h 45min | Genre : Romans


Le Retour à la maison

Edith Wharton nous transporte ici dans les affres de la guerre 1914-1918. Dans ce récit à la première personne, la parole est donnée à un infirmier du front. Sa rencontre avec un soldat à la recherche de sa maison natale après le passage des Allemands va être l’occasion de mettre en lumière les cas de conscience auxquels sont soumis les êtres humains dans une situation d’occupation. Horreurs de la guerre, souffrance, dignité côtoient l’évocation d’un personnage de femme autour de qui se noue l’action. Roman psychologique autant que témoignage sur la « Grande guerre », Le Retour à la maison nous convie à une réflexion sur notre humanité.

Cette œuvre a été publiée en deux volets (chapitres I à IV puis V à VII) dans La Revue de Paris datée de 1916 mais elle est enregistrée chapitre par chapitre .

Traduction anonyme (1916).

Illustration: Photo d’infirmière (Société de Secours aux Blessés Militaires).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 930 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DYER, Walter Alden – Pierrot chien de Belgique

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 2h 19min | Genre : Nouvelles


Pierrot chien de Belgique

Difficile d’imaginer que le chien fut un animal de trait !

Nous sommes en Belgique, au début du XXe siècle, dans une famille de paysans flamands.
Mère Marie va au marché chaque matin vendre son lait, et c’est un chien qui tire la carriole. Mais il vieillit et un nouveau chien apparaît : Pierrot, qui s’avérera vite un bon « travailleur ».

Mais la guerre approche, et des soldats réquisitionnent tous les chiens de trait…

Traduction : Fanny Mathot (18?-19?).

> Écouter un extrait : Introduction de l’auteur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 032 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Marginalia (Deuxième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Philosophie


John A. McDougall - Edgar Allan Poe

Cette deuxième sélection de Marginalia (section des Contes grotesques) d’Edgar Allan Poë, est une nouvelle application de ce principe : «« Ce que je mets sur le papier, dit Bernardin St Pierre, je le remets de ma mémoire, et par conséquent je l’oublie. » Remarque parfaitement juste. Pour se débarrasser d’un souvenir, il n’y a qu’à le fixer par écrit. »

Petits essais, courtes réflexions, aphorismes, jugements parfois sarcastiques, large pot pourri aux intérêts divers, se succèdent…

Préférez vous :
« Dites à un coquin trois ou quatre fois par jour qu’il est la fleur de la probité, et vous en ferez tout au moins le modèle du bourgeois respectable. D’autre part, accusez obstinément un honnête homme d’être une canaille, et vous lui inspirerez l’ambition perverse de vous prouver que vous n’êtes pas tout à fait dans l’erreur. » (Note 60)

ou:
« Après avoir lu tout ce qui a été écrit sur l’âme et sur Dieu, après avoir pensé là-dessus tout ce qui peut être pensé, l’homme qui peut dire qu’il réfléchit encore, se trouvera face à face avec cette conclusion, que sur ces matières, l’aphorisme le plus profond, est celui qui peut le moins être distingué du sentiment le plus superficiel. » (Note 34)

ou l’intéressant point de vue qui commence ainsi :
« Un Français, – il est possible que ce soit Montaigne, – a dit : « On parle de penser ; mais pour moi je ne pense jamais, si ce n’est quand je m’assieds pour écrire. » C’est ce fait de ne penser que quand on s’assied pour écrire qui est cause du grand nombre d’ouvrages médiocres qui nous accable. » (Note 27) ?

Les 108 notes sont accessibles par la version texte.

Traduction : Émile Hennequin (1858-1888).

Illustration : John A. McDougall, portrait d’Edgar Allan Poe (1846).

Marginalia (Deuxième Sélection).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 944 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHOLEM ALEICHEM – La Gare de Baranovitch

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 29min | Genre : Nouvelles


Cholem Aleichem

Que font les Juifs polonais dans le train qui n’avance pas ? Ils se racontent les aventures les plus bizarres qui sont arrivées (ou non…) à des membres de leur communauté. L’un d’eux, menacé de torturé par la Police du Tzar, s’est enfui avec la complicité des autorités et des responsables communautaires. Maintenant, il a besoin d’argent et on se trouve dans l’obligation d’acheter son silence. Comment tout cela va-t-il tourner ?

Nouvelle traduite par Shmuel Retbi pour Littérature audio.

La Gare de Baranovitch.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 909 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

O. HENRY – La Chasse à l’homme – La Punition inutile – Entre deux rounds – La Recette perdue

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Nouvelles


La Recette perdue

Les quatre dernières histoires américaines qui complètent New York Tic Tac.

La Chasse à l’homme
« Lou et Nancy étaient copines. Elles étaient venues à la grande cité pour chercher du travail, parce que, chez elles, il n’y avait pas assez à manger. Nancy avait dix-neuf ans, Lou en avait vingt.

- Est-ce que tu n’as pas froid, Nancy ? demanda Lou. C’que t’es gourde de travailler dans ce vieux magasin pour huit dollars par semaine ! Moi, j’ai gagné dix dollars et demi la semaine dernière. Possible que le repassage soit pas aussi chic que d’vendre de la dentelle derrière un comptoir, mais au moins ça paye ! Y en a pas une de nous autres, repasseuses, qui se fait moins de dix dollars par semaine, et j’ai jamais entendu dire que c’était pas du travail aussi respectable que le tien !
- C’est bon pour toi, répondit Nancy en relevant fièrement le nez. Je suis satisfaite de mes huit dollars par semaine et de ma chambre meublée. Il me plaît de vivre au milieu des belles choses et des gens chic
Oui, sûrement, je suis à l’affût du gibier ; mais celui que je veux devra être capable de faire quelque chose de plus que de se pavaner comme un mannequin cousu de dollars. »

Étranges confidences de femmes battues dans ces deux nouvelles :

La Punition inutile nous apprend de curieuses mœurs américaines :
« – J’voudrais pas d’un homme, dit Mrs. Cassidy, qui m’battrait pas au moins une fois par semaine. Ça prouve qu’il tient à vous, vois-tu ! Mais, bon Dieu ! c’est pas une dose homéopathique que Jack vient de m’flanquer cette fois ! J’en vois encore trente-six chandelles. N’empêche que maintenant il va être doux et gentil comme un agneau pendant tout l’reste de la s’maine pour s’faire pardonner ça. V’là un œil au beurre noir qui va m’rapporter au moins une soirée d’cinéma et c’te blouse en soie qu’j’ai envie depuis si longtemps. »

Dans Entre deux rounds nous lisons : « Et au même instant elle lance à la tête de son seigneur une cocotte pleine de lard et de navets. Mr. MacCaskey n’est pas un novice dans l’art des échanges balistiques. Choisissant le plat suivant sur le menu du jour, il riposte aussitôt avec le rôti de porc aux choux déjà servi sur la table, ce qui lui attire la réplique appropriée d’une terrine de pudding. Projeté avec adresse par le maître de maison, un bloc de gruyère atteint Mrs. MacCaskey en pleine figure. Visant soigneusement, elle contre-attaque au moyen d’un pot de café noir et bouillant. »

Fin de La Recette perdue : « Riley et Mac Quirk s’étaient en effet livré une grande et amicale bataille. Des bouteilles et des verres brisés gisaient sur le sol. La salle était pleine de fumées d’alcool. Le plancher était parsemé de flaques spiritueuses. »

Rappelons-nous que  la prohibition aux États-Unis fut l’interdiction de fabriquer, transporter, importer, exporter et vendre de l’alcool. Mise en place le 29 janvier 1919, cette mesure avait pour objectif de réduire les délits et la corruption.

Traduction : F.R.

Illustration : Andrew Varick Stout Anthony, Barney Flynn’S, on the corner of Pell Street and the Bowery, showing Chuck Conners (with cap) and typical frequenters of a bowery saloon (1899).

> Écouter un extrait : La Chasse à l’homme.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 171 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

O. HENRY – New York Tic Tac (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9h 37min | Genre : Nouvelles


Flat Iron Building New York (1912)

O. Henry, pseudonyme de l’écrivain américain William Sydney Porter (1862 – mort le 5 juin 1910 à New York), est un écrivain et journaliste américain surtout connu pour ses près de 400 nouvelles qui se déroulent au début du XXe siècle, et dont beaucoup d’entre elles ont pour cadre la ville de New York, d’où le titre de ce recueil New York Tic Tac qui en compte trente et dont les personnages ne sont jamais ni entièrement bons ni entièrement méchants. L’humour domine, bien sûr, mais il arrive aussi à O Henry de nous émouvoir, comme par exemple dans La Dernière Feuille

Une belle citation :
« Ce ne sont pas les routes que nous prenons, c’est ce que nous avons à l’intérieur qui nous fait devenir ce que nous sommes. »

Traduction : F.R.

Illustration : Flat Iron Building, New York (1912).

- Les Cadeaux inutiles
- Mammon et le petit archer
- Le Courrier du parc
- Chambre meublée
- Amour et surmenage
- Vingt ans après
- La Rançon du smoking
- Le Calife, Cupidon et l’horloge
- Sœurs du cercle enchanté
- Un champion de la science matrimoniale
- Le Loup tondu
- La Chasse à l’homme
- Le Pendule
- Le Jour d’actions de grâces et les deux gentlemen
- On ne peut pas tout avoir
- Le Triangle social
- La Robe pourpre
- La Recette perdue
- La Punition inutile
- La Dernière Feuille
- L’Art et la combine
- La Jeune Fille et l’habitude
- Boadicée
- L’Hymne et le flic
- Entre deux rounds
- Le Philtre
- Mémoires d’un chien jaune
- La Paume de Tobin
- Le Comte et l’invité
- Un service d’amour


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 999 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Etats-Unis :