Transition, par Heide Presse, avec l'aimable autorisation de l'artiste. Tous droits réservés

L’Enfant de Désirée

« Quand le bébé eut trois mois environ, Désirée se réveilla un matin avec la conviction que quelque chose menaçait sa paix. Une chose d’abord si subtile qu’elle était impossible à saisir. Comme un vague avertissement, troublant ; un air mystérieux chez les nègres ; des visites inattendues de lointains voisins qui avaient peine à justifier leur venue. Et puis, chez son mari, un changement d’attitude étrange et terrible, dont elle n’osait pas demander la cause. […] Et, à voir comment il traitait les esclaves, on l’aurait cru soudain possédé par l’esprit de Satan. »

L’Enfant de Désirée (Desirée’s Baby) est paru en 1893 dans le magazine Vogue, mais se déroule dans la Louisiane créole et esclavagiste d’avant la Guerre de Sécession.

La nouvelle, très connue, est emblématique du style simple, court et percutant de la grande romancière ; elle y aborde en même temps les thématiques de l’esclavage et de la liberté féminine.

Remarques :

Traduction de Marie-Claude Peugeot, parue dans le recueil de nouvelles Une femme respectable (Éditions de la Belle Étoile). Avec l’aimable autorisation des Éditions de la Belle Étoile et des Éditions des Syrtes. Tous droits réservés.

Références musicales :

East St. Louis Blues (Damien Riba piano) by Kathleen Martin (licence Cc-By-Nc-Sa).

Livre audio ajouté le 09/10/2021.
Consulté ~2 246 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    1. Merci Ribambelle !
      En effet, les nouvelles de Kate Chopin, pour être courtes, n’en sont pas moins percutantes et fort bien construites. Merci à vous de m’avoir laissé ce petit mot, et je vous souhaite de belles lectures à venir sur notre site !

  1. Bonjour Pauline et merci à toi !
    J’ai mis beaucoup de temps à trouver une musique libre de droits qui évoque le “vieux sud” et l’ambiance particulière aux nouvelles de Kate Chopin. Et cet auteur est en effet adapte des “twisted endings” qui ne doivent pas déplaire, je pense, à M. Night Shyamalan !
    On le voit aussi dans l’autre nouvelle de Kate Chopin que j’ai publiée sur notre site il y a quelques années.
    A très bientôt !

  2. Bonjour Vincent, je ne connaissais pas cette auteure et cette très belle lecture m’a donné envie de la connaître mieux… Cette Desirée est une lointaine ancêtre de Beloved… Ta voix instille admirablement l’atmosphère de malaise – et quelle chute ! J’aime beaucoup aussi l’accompagnement musical.

  3. Merci Vincent de l’Épine pour cette lecture.

    Super nouvelle, et toujours un plaisir de vous entendre. Ayant moins le temps d’écouter des livres audio ces temps-ci, je favorise toujours vos lectures

  4. Merci à vous Caninga et Claryssandre,
    Heureux que cette nouvelle vous ait plu.
    Pour la petite histoire, j’ai découvert Kate Chopin il y a quelques années en recherchant des lectures intéressantes à partager avec vous. Et je fus surpris de constater qu’en fait je la connaissais déjà ! J’avais effectivement eu ce texte, “Désirée’s baby” lors de l’épreuve d’anglais du bac 🙂 il y a … quelques années. J’avais oublié le nom de l’auteur, mais le texte, lui, s’était profondément gravé dans mon souvenir.