Livres audio gratuits pour 'Guillaume Apollinaire' :


DIVERS – Dix Poèmes pour le Jour des morts

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Poésie


Jules Bastien Lepage - La Toussaint

Voici dix poèmes de dix auteurs différents (par ordre alphabétique) consacrés au thème de la mort que célèbre la Toussaint.
Ajoutez-y les quelques autres déjà sur le site, comme par exemple Pensée des morts (Version 1, Version 2) de Lamartine, La Comédie de la mort de Théophile Gautier, les poèmes consacrés à la mort dans les Fleurs du mal de Baudelaire, Ce que dit la bouche d’ombre de Victor Hugo, etc…

« Accoutumons-nous à considérer la mort comme une forme de vie que nous ne comprenons pas encore. Apprenons à la voir du même œil que la naissance. Il est tout à fait raisonnable et légitime de se persuader que la tombe n’est pas plus redoutable que le berceau. » Maurice Maeterlinck

« La mort, mon fils, est un bien pour tous les hommes ; elle est la nuit de ce jour inquiet qu’on appelle la vie. » Henri Bernardin de Saint-Pierre

« Nous sommes des victimes condamnées toutes à la mort ; nous ressemblons aux moutons qui bêlent, qui jouent, qui bondissent, en attendant qu’on les égorge. » Voltaire

> Écouter un extrait : Le Jour des morts (Antoine de Latour).

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 645 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Le Temps qui passe, cinq poètes célèbres

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Poésie


Le Pont Régemortes à Moulins

Sur le thème de la nostalgie, de la fuite du temps, cinq grands poètes ont rêvé…

Théodore de Banville : Bien souvent je revois

« Bien souvent je revois sous mes paupières closes,
La nuit, mon vieux Moulins bâti de briques roses,
Les cours tout embaumés par la fleur du tilleul,
Ce vieux pont de granit bâti par mon aïeul,
Nos fontaines, les champs, les bois, les chères tombes. »

Guillaume Apollinaire : Automne malade

« Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille. »

Alfred de Musset : À Juana

« Mais que dis-je ? ainsi va le monde.
Comment lutterais-je avec l’onde
Dont les flots ne reculent pas ?
Ferme tes yeux, tes bras, ton âme ;
Adieu, ma vie, adieu, madame,
Ainsi va le monde ici-basé. »

Voltaire : À une dame ou soi-disant telle

« Ainsi mes jours égaux, que les Muses remplissent,
Sans soins, sans passions, sans préjugés fâcheux,
Commencent avec joie, et vivement finissent
Par des soupers délicieux. »

Alphonse de Lamartine : Consolation

« Mais loin de moi ces temps ! que l’oubli les dévore !
Ce qui n’est plus pour l’homme a-t-il jamais été ?
Quelques jours sont perdus ; mais le bonheur encore,
Peut fleurir sous mes yeux comme une fleur d’été. »

> Écouter un extrait : Bien souvent je revois.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 746 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – Le Juif latin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 28min | Genre : Nouvelles


Guillaume Apollinaire

Le Juif latin commence par un rappel du Passant de Prague où il est question du Juif errant et fait aussi partie des vingt-trois contes de L’Hérésiarque et Cie (onze sont publiés sur le site).

Le juif d’Avignon, Fernisoun, meurtrier, a-t-il vraiment ses péchés lavés par un baptême catholique de dernière minute exécuté avec l’eau croupissante d’un ruisseau ?

L’opinion ironique d’Apollinaire :

« Comme Fernisoun fut baptisé non loin d’une station de voitures, l’avocat du diable insinuera que cette eau ne fut peut-être que du pissat de cheval. Si cette opinion prévaut, il sera avéré que Gabriel Fernisoun n’a jamais été baptisé et, en ce cas, mon Dieu ! nous savons tous que l’enfer est pavé de bonnes intentions. »

Le Juif latin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 609 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – L’Hérésiarque et Cie (Sélection 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Nouvelles


Légende du rosier d'Hildesheim (tableau du XVIIe siècle)

Cinq nouvelles, plus ou moins liées, extraites de L’Hérésiarque et Cie (1910) de Guillaume Apollinaire.

Le merveilleux, la sorcellerie et le charme (au double sens du mot, « séduction » et « envoûtement magique ») nourrissent le conte populaire La Rose de Hildesheim, ou Les Trésors des Rois Mages.

L’Hérésiarque, qui donne son nom au recueil, est de la même veine que L’Infaillibilité : Benedetto Orphei et l’abbé Delhonneau se ressemblent par leur état ecclésiastique et leur défi à Rome et au Pape.

La parenté aussi est évidente dans La Disparition d’Honoré Subrac et Le Matelot d’Amsterdam où il s’agit d’enquêter sur des disparitions et des crimes.

Enfin, comme c’est le cas pour Honoré Subrac :
« Et moi, qu’un ennemi poursuit sans cesse, moi, qui suis peureux et qui me sens incapable de me défendre dans une lutte, je me confonds à volonté et par terreur avec le milieu ambiant »,
l’insolite joue un rôle capital dans La Serviette des poètes :
« – C’est un vrai miracle ! Cette serviette si sale, que tu étales avec complaisance, présente, grâce à la saleté coagulée et de diverses couleurs, les traits de notre ami défunt, David Picard. »

> Écouter un extrait : La Rose de Hildesheim.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 711 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – L’Hérésiarque et Cie (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Contes


Horloge de Prague

« J’ai la faiblesse de me croire un grand talent de conteur », avouait Apollinaire à l’un de ses amis.

Le poète moderne surréaliste du fameux Pont Mirabeau (Version 1, Version 2, Version 3), d’Alcools ou des Poèmes à Lou est aussi l’auteur du célèbre roman pornographique Les Onze Mille Verges et de divers contes et romans dont L’Hérésiarque et Cie publié en 1910.

Les 23 contes qui composent ce recueil nous offrent une galerie d’imposteurs, de faux messies, de criminels en instance de béatification (Le Sacrilège), de charlatans, de meurtriers comme la reine Salomé (La Danseuse, une des Trois Histoires de châtiments divins). Le premier texte,  Le Passant de Prague est le récit d’une promenade dans la ville en 1902 en compagnie de l’éternel Juif-errant et le dernier témoigne de l’irrespect d’Apollinaire pour l‘Infaillibilité pontificale :

« Le pontife demanda :
- Prêtre ! où voulez-vous en venir ?
- Saint-Père, répondit l’abbé Delhonneau, vous détenez une puissance formidable, vous avez le droit de décréter le Bien et le Mal. Votre Infaillibilité, ce dogme incontestable parce qu’il repose sur une réalité terrestre, vous donne un magistère qui ne souffre point de contradiction. Vous pouvez imposer aux catholiques la vérité ou l’erreur, à votre choix. Soyez bon ! Soyez humain ! Enseignez ce qui est vrai ! Ordonnez ex cathedra que le catholicisme soit dissous ! Proclamez que ses pratiques sont superstitieuses ! Annoncez que le rôle glorieux et millénaire de l’Église est terminé ! Érigez ces vérités en dogme et vous aurez acquis la reconnaissance de l’Humanité. Vous descendrez ensuite dignement d’un trône d’où vous dominiez par l’erreur et que nul ne pourrait désormais légitimement occuper si vous le déclariez vacant à jamais ! »

> Écouter un extrait : Le Passant de Prague.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 180 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – Poésies (Sélection)

Donneuse de voix : Tristiseult | Durée : 2min | Genre : Poésie


Claude Monet - Les Coquelicots à Argenteuil

Sélection de petits poèmes issus de recueils différents :

Le Jupon, Ô ma jeunesse abandonnée (extrait de Vitam impendere amori), Lettre-poème et Clotilde.

> Écouter un extrait : Le Jupon.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 983 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – Marizibill

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 2min | Genre : Poésie


Edgar Degas - L Absinthe

« Dans la haute rue à Cologne
Elle allait et venait le soir
Offerte à tous en tout mignonne… »

De Guillaume Apollinaire (1880-1918), on connaît la mélancolie et la violence de l’espérance qui coulent sous Le Pont Mirabeau (version 1, version 2, version 3).
Dans le court poème qui suit, également extrait du recueil Alcools, le poète s’attache à une vie à la dérive, au sort d’une femme traitée comme une marchandise et qui ne trouve de refuge que dans l’alcool.

Illustration : Edgar Degas, L’Absinthe.

Licence Creative Commons

Marizibill.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 649 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – Dix Poèmes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Poésie


Apollinairer

Dix poèmes, pris au hasard, à ajouter à la trentaine déjà publiée. Deux citations d’Apollinaire à retenir pour mieux le connaître :
« L’acte de créer doit venir de l’imagination, de l’intuition, car il doit se rapprocher le plus de la vie, de la nature. »

« Je suis partisan acharné d’exclure l’intervention de l’intelligence, c’est-à-dire de la philosophie et de la logique dans les manifestations de l’art. L’art doit avoir pour fondement la sincérité de l’émotion et la spontanéité de l’expression : l’une et l’autre sont en relation directe avec la vie qu’elles s’efforcent de magnifier esthétiquement. »

> Écouter un extrait : Automne malade.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 918 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Guillaume Apollinaire :


123>