Livres audio gratuits pour 'Guillaume Apollinaire' :


APOLLINAIRE, Guillaume – Guy de Maupassant, athlète

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Biographies


Guy de Maupassant

Tel un reporter décrivant la carrière d un footballeur, Guillaume Apollinaire, le poète, s’intéresse à Guy de Maupassant, le bel athlète mort fou dans la force de l’âge.

« Parce qu’il consacra une importante partie de son existence à son développement physique, Guy de Maupassant n’a point cessé d’occuper l’attention des hommes de sport, mais comme une pénible anomalie, comme une contradiction sportive plutôt que comme un modèle, un exemple indubitable. C’est qu’en effet il mourut la raison obscurcie, ce robuste Normand, orgueilleux de son corps et qui réalisa en littérature les conceptions un peu étroites de Flaubert : parnassien de la prose.

Illustration : Portrait de Guy de Maupassant, par Nadar (XIXe).

Guy de Maupassant, athlète.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 926 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – L’Œil bleu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


L'Œil bleu

Ce n’est pas Guillaume Apollinaire qui parle, mais une vieille dame qui lui raconte les perturbations provoquées dans un couvent par L’Œil bleu.

Illustration : Odilon Redon, The Tell-Tale Heart (1883).

L’Œil bleu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 880 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – Le Toucher à distance

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Synagogue de la Victoire à Paris

L’Hérésiarque et Cie a déjà fait l’objet d’une dizaine de lectures.

Apollinaire, dans Le Toucher à distance, nous propose un souvenir personnel. « Ayant été mêlé de la façon la plus tragique à ces événements, je sens la nécessité de me défaire d’un secret qui m’étouffe. »

Histoire peu banale d’apparitions, qui se termine par :

« Au demeurant, ne m’avait-il pas dit lui-même qu’il me cachait les particularités essentielles des appareils qui lui servaient à faire paraître les corps postiches, grâce à sa découverte des lois du toucher à distance ?
Aussi, suis-je incapable de donner le moindre renseignement touchant l’invention prodigieuse de ce baron d’Ormesan, dont les aventures, surprenantes ou amusantes, ont fait longtemps mes délices. »

À rapprocher ou non de cet article récemment paru :

« Communiquer en temps réel et à distance à l’aide d’hologrammes en 3D, c’est bientôt possible » ????

Illustration : Synagogue de la Victoire à Paris, photo de GFreihalter (licence Cc-By-Sa-3.0).

Le Toucher à distance.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 505 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – À l’Italie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Poésie


Guillaume Apollinaire

Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky dit Guillaume Apollinaire est un poète et écrivain français. Selon l’hypothèse la plus probable, son père serait un officier italien, Francesco Flugi d’Aspermont.

Apollinaire rêve la nuit dans son blockhaus :

« Ô nuit ô nuit éblouissante
Les morts sont avec nos soldats
Les morts sont debout dans les tranchées
Ou se glissent souterrainement vers les Bien-Aimées
Ô Lille Saint-Quentin Laon Maubeuge Vouziers
Nous jetons nos villes comme des grenades
Nos fleuves sont brandis comme des sabres
Nos montagnes chargent comme cavalerie

Nous reprendrons les villes les fleuves et les collines
De la frontière helvétique aux frontières bataves
Entre toi et nous Italie
Il y a des patelins pleins de femmes
Et près de coi m’attend celle que j’adore
Ô Frères d’Italie »

À l’Italie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 737 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Dix Poèmes pour le Jour des morts

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Poésie


Jules Bastien Lepage - La Toussaint

Voici dix poèmes de dix auteurs différents (par ordre alphabétique) consacrés au thème de la mort que célèbre la Toussaint.
Ajoutez-y les quelques autres déjà sur le site, comme par exemple Pensée des morts (Version 1, Version 2) de Lamartine, La Comédie de la mort de Théophile Gautier, les poèmes consacrés à la mort dans les Fleurs du mal de Baudelaire, Ce que dit la bouche d’ombre de Victor Hugo, etc…

« Accoutumons-nous à considérer la mort comme une forme de vie que nous ne comprenons pas encore. Apprenons à la voir du même œil que la naissance. Il est tout à fait raisonnable et légitime de se persuader que la tombe n’est pas plus redoutable que le berceau. » Maurice Maeterlinck

« La mort, mon fils, est un bien pour tous les hommes ; elle est la nuit de ce jour inquiet qu’on appelle la vie. » Henri Bernardin de Saint-Pierre

« Nous sommes des victimes condamnées toutes à la mort ; nous ressemblons aux moutons qui bêlent, qui jouent, qui bondissent, en attendant qu’on les égorge. » Voltaire

> Écouter un extrait : Le Jour des morts (Antoine de Latour).

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 901 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Le Temps qui passe, cinq poètes célèbres

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Poésie


Le Pont Régemortes à Moulins

Sur le thème de la nostalgie, de la fuite du temps, cinq grands poètes ont rêvé…

Théodore de Banville : Bien souvent je revois

« Bien souvent je revois sous mes paupières closes,
La nuit, mon vieux Moulins bâti de briques roses,
Les cours tout embaumés par la fleur du tilleul,
Ce vieux pont de granit bâti par mon aïeul,
Nos fontaines, les champs, les bois, les chères tombes. »

Guillaume Apollinaire : Automne malade

« Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille. »

Alfred de Musset : À Juana

« Mais que dis-je ? ainsi va le monde.
Comment lutterais-je avec l’onde
Dont les flots ne reculent pas ?
Ferme tes yeux, tes bras, ton âme ;
Adieu, ma vie, adieu, madame,
Ainsi va le monde ici-basé. »

Voltaire : À une dame ou soi-disant telle

« Ainsi mes jours égaux, que les Muses remplissent,
Sans soins, sans passions, sans préjugés fâcheux,
Commencent avec joie, et vivement finissent
Par des soupers délicieux. »

Alphonse de Lamartine : Consolation

« Mais loin de moi ces temps ! que l’oubli les dévore !
Ce qui n’est plus pour l’homme a-t-il jamais été ?
Quelques jours sont perdus ; mais le bonheur encore,
Peut fleurir sous mes yeux comme une fleur d’été. »

> Écouter un extrait : Bien souvent je revois.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 946 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – Le Juif latin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 28min | Genre : Nouvelles


Guillaume Apollinaire

Le Juif latin commence par un rappel du Passant de Prague où il est question du Juif errant et fait aussi partie des vingt-trois contes de L’Hérésiarque et Cie (onze sont publiés sur le site).

Le juif d’Avignon, Fernisoun, meurtrier, a-t-il vraiment ses péchés lavés par un baptême catholique de dernière minute exécuté avec l’eau croupissante d’un ruisseau ?

L’opinion ironique d’Apollinaire :

« Comme Fernisoun fut baptisé non loin d’une station de voitures, l’avocat du diable insinuera que cette eau ne fut peut-être que du pissat de cheval. Si cette opinion prévaut, il sera avéré que Gabriel Fernisoun n’a jamais été baptisé et, en ce cas, mon Dieu ! nous savons tous que l’enfer est pavé de bonnes intentions. »

Le Juif latin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 781 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – L’Hérésiarque et Cie (Sélection 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Nouvelles


Légende du rosier d'Hildesheim (tableau du XVIIe siècle)

Cinq nouvelles, plus ou moins liées, extraites de L’Hérésiarque et Cie (1910) de Guillaume Apollinaire.

Le merveilleux, la sorcellerie et le charme (au double sens du mot, « séduction » et « envoûtement magique ») nourrissent le conte populaire La Rose de Hildesheim, ou Les Trésors des Rois Mages.

L’Hérésiarque, qui donne son nom au recueil, est de la même veine que L’Infaillibilité : Benedetto Orphei et l’abbé Delhonneau se ressemblent par leur état ecclésiastique et leur défi à Rome et au Pape.

La parenté aussi est évidente dans La Disparition d’Honoré Subrac et Le Matelot d’Amsterdam où il s’agit d’enquêter sur des disparitions et des crimes.

Enfin, comme c’est le cas pour Honoré Subrac :
« Et moi, qu’un ennemi poursuit sans cesse, moi, qui suis peureux et qui me sens incapable de me défendre dans une lutte, je me confonds à volonté et par terreur avec le milieu ambiant »,
l’insolite joue un rôle capital dans La Serviette des poètes :
« – C’est un vrai miracle ! Cette serviette si sale, que tu étales avec complaisance, présente, grâce à la saleté coagulée et de diverses couleurs, les traits de notre ami défunt, David Picard. »

> Écouter un extrait : La Rose de Hildesheim.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 928 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Guillaume Apollinaire :


123>