Livres audio gratuits pour 'Italie' :


BOCCACE, Jean – Le Médecin joué

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 48min | Genre : Contes


Le Médecin joué

Pas très flatteuse pour l’Université de Bologne (fondée en 1088 et considérée comme la première et la plus ancienne université européenne) cette neuvième nouvelle de la huitième journée :

Le Médecin joué

« Et véritablement rien n’est plus ordinaire, dans notre bonne ville de Florence, de voir ceux qui ont été prendre à l’université de Bologne, soit le grade d’avocat, soit celui de médecin, soit celui de notaire, ne cacher, sous leurs longues robes, qu’une sotte présomption, fruit de leur crasse ignorance. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Le Médecin joué (Éditions Barbier, 1846).

Le Médecin joué.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 914 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARÉTIN (L’) – Sept Petites Nouvelles

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Alexandre-Évariste Fragonard - L’Arétin dans l’atelier du Tintoret

Pierre L’Arétin (1492-1556), auteur italien de satires mordantes, de pièces assez crûes, se moque de la société de son époque et des institutions religieuses ; ses œuvres ont été mises à l’index par le pape Paul IV.

Ce n’est pas L’Arétin de La Puttana errante qui écrit Sept Petites Nouvelles qui pourraient figurer dans un programme de CM2 et qui tournent plutôt autour du jeu.

NB : À partir de la troisième nouvelle, nous avons supprimé les premières lignes qui dévoilaient trop les histoires… mais que vous pouvez retrouver sur les versions textes.

Traduction : Philomneste junior (pseud. de Gustave Brunet, 1805-1896).

Illustration : Alexandre-Évariste Fragonard, L’Arétin dans l’atelier du Tintoret (XIXe).

> Écouter un extrait : Nouvelle 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 055 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – L’Avare corrigé – La Caspienne, ou La Nouvelle Convertie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 24min | Genre : Contes


La Caspienne, ou La Nouvelle Convertie

L’Avare corrigé (Première Journée, Nouvelle 08) contient une satire de son temps d’un ton assez rare chez Boccace :

« Arriva à Gênes un courtisan français, nommé Guillaume Boursier ; c’était un gentilhomme plein de droiture et d’honnêteté, parlant avec autant d’esprit que d’aisance, généreux et affable envers tout le monde. Sa conduite était fort opposée à celle des courtisans d’aujourd’hui, qui, malgré la vie dépravée qu’ils mènent et l’ignorance dans laquelle ils croupissent, ne rougissent pas de se qualifier de gentilshommes et de grands seigneurs, et qui auraient plus de raison de se faire appeler du nom de ces animaux à longues oreilles, dont ils ont, pour la plupart, les mœurs et la stupidité, plutôt que la politesse de la cour. »

La Caspienne, ou La Nouvelle Convertie (Journée III, Nouvelle 10) n’est pas pour toutes les oreilles. L’assimilation de l’acte sexuel et de l’expression de amour de Dieu (L’Homme-Diable et la Femme-Enfer) n’est pas à écouter par tous, d’autant plus que Boccace ne nous épargne aucun détail !
Le mot « pornographie » n’existait pas encore en 1350 : il aurait bien convenu !

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : La Caspienne, ou La Nouvelle Convertie (Éditions Barbier, 1846).

L’Avare corrigé.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 207 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEOPARDI, Giacomo – À un vainqueur du jeu-de-paume (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 4min | Genre : Poésie


Giacomo Leopardi

Voici le texte poétique numéro V, du recueil Poésies et œuvres morales.
Poésie datée de 1824.

Citation :
« Nommera-t-on inutile celui qui découvre et secoue les étincelles cachées de la vertu native, et qui ravive la chaleur caduque du souffle vital dans les poitrines malades et enrouées ? Depuis que Phébus pousse son triste char, les œuvres des mortels sont-elles autre chose qu’un jeu ? et la vérité est-elle moins vaine que le mensonge ? »

Une belle poésie pour l’Italie bien chère au cœur de cet auteur si sensible.

Traduction : Alphonse Aulard (1849-1928).

Illustration : Giacomo Leopardi.

Licence Creative Commons

À un vainqueur du jeu-de-paume.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 738 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Mari cocu, battu et content – Le Valet joueur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Le Mari cocu, battu et content

Fin de Le Mari cocu, battu et content (Septième Journée, Nouvelle 7)

« Depuis cette aventure, Egano crut avoir et la femme la plus vertueuse et l’intendant le plus affectionné qu’il fût possible de trouver. Béatrix et son amoureux rirent plus d’une fois de cette scène singulière. L’aveugle prévention du mari les mit dans le cas de se voir en toute liberté. Et ils en profitèrent pour multiplier leurs jouissances tout le temps qu’Hannequin demeura à Florence, d’où il ne partit que pour aller à Jérusalem. »

Le Valet joueur (Neuvième Journée, Nouvelle 4) :

« Les dangers du goût du jeu et l’amour du vin… Fortarigue jura qu’il renoncerait à l’un et à l’autre »,mais il n’y renonça pas !

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Le Mari cocu, battu et content (Éditions Barbier, 1846).

Le Mari cocu, battu et content.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 195 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEOPARDI, Giacomo – Pour les noces de ma sœur Pauline (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 6min | Genre : Poésie


Portrait de Paolina Leopardi

Voici le texte poétique numéro IV, du recueil Poésies et œuvres morales.
Poésie datée de 1824.

« Femmes, la patrie n’attend pas peu de vous, et ce n’est pas pour la perte et la honte de la race humaine qu’il fut donné aux doux rayons de vos regards de dompter le fer et le feu. C’est à votre gré que l’homme sage et fort travaille et pense, et tout ce que le jour enveloppe du circuit de son char divin s’incline devant vous. C’est à vous que je demande compte de notre époque. »

Giacomo Leopardi est fasciné par la gloire passée de l’Italie, il associe dans ces superbes lignes sa sœur Pauline et Virginie qui refusa les approches de Néron.
« Le lit impie du tyran ne me recevra pas. Peut-être mon sang donnera-t-il à Rome de la vie et de la force : tue-moi donc. »

Traduction : Alphonse Aulard (1849-1928).

Illustration : Paulina Leopardi (ca. 1860).

Licence Creative Commons

Pour les noces de ma sœur Pauline.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 452 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Sortilège – Rien de plus trompeur que la mine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Giotto

Le Sortilège, ou Le Pourceau de Calandrin (Journée VIII, Nouvelle 06)

« Il me suffira de vous dire que le crédule Calandrin avait dans le voisinage de Florence une petite maison de campagne, le seul bien que sa femme lui eût apporté en dot. Entre autres choses, il retirait tous les ans de cette espèce de métairie un cochon gras, qu’il était dans l’usage d’aller tuer et saler dans le mois de décembre. Sa femme l’y accompagnait ordinairement. »

Rien de plus trompeur que la mine (Journée VI, Nouvelle 05) nous confirme que Giotto, ce créateur de beauté, était très laid. Il raillait lui-même sa laideur qui est le sujet de ce conte de Boccace.

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Portrait de Giotto (XVe).

Le Sortilège, ou Le Pourceau de Calandrin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 076 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MACHIAVEL, Nicolas – Le Prince

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 52min | Genre : Philosophie


Machiavel

Le Prince est un traité politique écrit au début du XVIème siècle par Nicolas Machiavel, homme politique et écrivain florentin, qui montre comment devenir prince et le rester, analysant des exemples de l’histoire antique et de l’histoire italienne de l’époque. Parce que l’ouvrage ne donnait pas de conseils moraux au prince comme les traités classiques adressés à des rois, et qu’au contraire il conseillait dans certains cas des actions contraires aux bonnes mœurs, il a été souvent accusé d’immoralisme, donnant lieu à l’épithète « machiavélique ». Cependant, l’ouvrage a connu une grande postérité et a été loué et analysé par de nombreux penseurs. (Wikipédia)

« Je crois que la raison de cela est dans l’emploi bon ou mauvais des cruautés. Les cruautés sont bien employées (si toutefois le mot bien peut être jamais appliqué à ce qui est mal), lorsqu’on les commet toutes à la fois, par le besoin de pourvoir à sa sûreté, lorsqu’on n’y persiste pas, et qu’on les fait tourner, autant qu’il est possible, à l’avantage des sujets. Elles sont mal employées, au contraire, lorsque, peu nombreuses dans le principe, elles se multiplient avec le temps au lieu de cesser. [...] » (Extrait du Chapitre VIII).

Il es étonnant de constater que les principes décrits par Machiavel s’ils sont lus avec une certaine perspective peuvent tout à fait être appliqués aujourd’hui dans de nombreux domaines… la cruauté mise à part !

Traduction : Jean-Vincent Péries (1785-1829).

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 975 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Italie :