Livres audio gratuits pour 'Ivan Tourgueniev' :


TOURGUENIEV, Ivan – Scènes de la vie russe : Jacques Passinkof

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 26min | Genre : Nouvelles


Jacques Passinkof.gif

Extrait des Scènes de la vie russe, Jacques Passinkof est paru en 1877 dans une traduction de Xavier Marmier (1808-1892).

« Passinkof se montrait très prévenant et très poli envers chacun, sans être obséquieux. Si on le repoussait, il ne s’humiliait pas, et il ne se fâchait pas ; il se retirait en silence à l’écart, et attendait un autre moment. Ce fut ainsi qu’il agit à mon égard. Il y avait environ un mois que j’étais à l’école. Par un beau jour d’été, en me rendant au jardin, après un de nos jeux bruyants, je le vis assis sur un escabeau sous les larges rameaux d’un lilas. Il tenait un livre à la main, et en m’approchant de lui, je lus sur la couverture de ce livre : Schiller’s Werke (Oeuvres de Schiller). Je m’arrêtai :
« Est-ce que vous savez l’allemand ? » lui demandai-je.
Quand j’y songe, je me fais encore un reproche de l’accent dédaigneux avec lequel je lui adressai cette question. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 893 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Un incendie en mer (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Un incendie en mer

Cette courte histoire vécue d’Ivan Tourgueniev, sous-titrée « souvenir posthume », a été publiée notamment dans La Vie littéraire en 1899.

« Mon Barine (Seigneur), personne n’est maître de sa vie, et vous pas plus que les autres. Que la volonté de Dieu se fasse ! mais vous alliez commettre un suicide et vous seriez puni dans l’autre monde.
Jusque-là je n’avais pas eu la moindre envie de me suicider, mais à ces paroles, par une sorte de bravade incompréhensible dans ma situation, je feignis deux ou trois fois de vouloir mettre à exécution le dessein qu’elle me prêtait, et la pauvre vieille se penchait chaque fois vers moi pour m’empêcher d’accomplir ce qu’elle considérait comme un grand crime. Enfin, j’eus honte de cette comédie et je cessai de l’inquiéter. »

Traduction : Michel Delines (1851-1914).

Un incendie en mer.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 710 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Un songe (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 47min | Genre : Contes


Un songe

Ce conte à caractère fantastique d’Ivan Tourgueniev (1818-1883) est parue dans La Revue universelle illustrée en 1888.

« J’aimais, par-dessus tout, la lecture, et encore plus à me promener tout seul et à rêver, rêver…
À quoi rêvais-je ?… C’est difficile à dire : quelquefois je croyais tout à coup me trouver devant une porte entr’ouverte, derrière laquelle se dérobaient des mystères impénétrables ; je restais dans l’attente, stupéfait, sans pouvoir me décider à franchir le seuil de cette porte et sans cesser de me demander ce qui se passait là, tout près de moi… et j’attendais toujours dans une sorte de transe ou je finissais par m’endormir.
Si j’avais été poète, j’aurais sans doute exprimé cet état d’âme dans des vers ; si j’avais été porté à la dévotion, je serais peut-être entré dans un couvent ; mais je n’étais ni poète ni pieux et je passais mon temps à rêver dans une vague attente. »

Traduction : Michel Delines (1851-1914).

Un songe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 086 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Ça fait du bruit

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 47min | Genre : Nouvelles


Tarentass

Ça fait du bruit (fragment inédit) est un des 21 Récits d’un chasseur publiés de 1847 à 1876 par Ivan Tourgueniev.

Quand, dans un tarentass (voiture russe à cheval) on entend arriver à grand bruit, sur une route réputée mal fréquentée, une télega (voiture hippomobile pour le transport des marchandises), les voyageurs ont peur : c’est normal !

Traduction anonyme (1876).

Illustration : Un tarentass en 1913.

Ça fait du bruit.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 040 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Un incendie en mer

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Alexey Bogolyubov - Navire en feu (1850)

Parmi les œuvres dernières du sexagénaire Ivan Tourgueniev, figure Un incendie en mer, souvenir vécu de ses 18 ans (1838) qu’il nous relate sereinement, avec une pointe d’humour à la fin.

« Presque tous les passagers étaient rassemblés là. Des matelots, sous la surveillance du capitaine, étaient occupés à descendre à la mer une de nos deux chaloupes, heureusement la plus grande. Par-dessus l’autre bord du navire, j’aperçus, vivement éclairée par l’incendie, la falaise abrupte qui descend vers Liibeck. Il y avait certainement près de deux kilomètres jusqu’à cette falaise. Je ne savais pas nager. »

Texte original dicté en langue française par l’auteur en juin 1883, trois jours avant sa mort.

Illustration : Alexey Bogolyubov, Navire en feu (1850).

Un incendie en mer.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 661 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Un songe

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


Mihály Munkácsy - Étude pour « Le Prêteur sur gage »

Un songe
« Je viens d’avouer qu’il m’arrivait de m’endormir sous l’obsession de pensées et de rêveries indéfinissables. Je dormais beaucoup d’habitude, et les songes jouaient un rôle important dans ma vie ; toutes les nuits j’avais des rêves. Je ne les oubliais point, je leur prêtais une signification, je les prenais pour des avertissements, et je m’efforçais de pénétrer leur sens mystérieux ; quelques-uns de ces songes se répétèrent à plusieurs reprises, ce qui m’a toujours surpris et paru très étrange. Voici le rêve qui m’impressionna le plus vivement… »

La quête de ce père « biologique » est le sujet de cette nouvelle attachante qui nous fait comprendre le drame intime d’une mère violée communiquant difficilement avec son fils unique à qui Un songe a appris la vérité.
Ce récit, écrit à la première personne, n’est pas autobiographique car Tourgueniev avait deux frères et ne perdit pas son père à 7 ans…

Traduction : Michel Delines (1851-1914).

Illustration : Mihály Munkácsy, Étude pour « Le Prêteur sur gage » (1874).

Un songe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 689 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Monsieur François (Souvenir de 1848)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 6min | Genre : Histoire


H. Senillon - Le Café de la Rotonde au Palais-Royal

Ivan Tourgueniev avait trente ans quand il rencontra l’énigmatique Monsieur François qui lui inspira le livre qu’il publia peu avant sa mort en 1883.

Souvenir de 1848 est le sous-titre de Monsieur François et nous apporte quantité de révélations sur cette troisième révolution française, après celles de 1789 et de 1830.
« Elle se déroule à Paris du 22 au 25 février 1848. Sous l’impulsion des libéraux et des républicains, le peuple de Paris, à la suite d’une fusillade, se soulève à nouveau et parvient à prendre le contrôle de la capitale. Louis-Philippe, refusant de faire tirer sur les Parisiens, est donc contraint d’abdiquer en faveur de son petit-fils, Philippe d’Orléans, le 24 février 1848.
Le même jour, dès 15 heures, la Seconde République est proclamée par Alphonse de Lamartine, entouré des révolutionnaires parisiens. Vers 20 heures, un gouvernement provisoire est mis en place, mettant ainsi fin à la Monarchie de Juillet. » (Wikipédia)

À cette époque Tourgueniev vivait à Paris et ses entretiens avec Monsieur François ne portent pas seulement sur la politique. Cet inconnu intrigue beaucoup notre auteur et a quelques phrases prophétiques.

« Je ne pus rien apprendre de plus, et qui était ce M. François ? La question resta une énigme.
Il y a de ces oiseaux de mer qui n’apparaissent que pendant la tempête. Les Anglais les nomment stormypétrels. Ils voient bas dans l’air troublé, en rasant de leurs ailes les crêtes des vagues furieuses, et disparaissent dès que le temps redevient serein. »

Traduction anonyme (1885).

Illustration : H. Senillon, Le Café de la Rotonde au Palais-Royal.

Monsieur François.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 669 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Claire Militch

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 52min | Genre : Nouvelles


Thomas Eakins - La Concertiste

Incroyable histoire d’amour bouleversante par delà la mort écrite en 1882 à Bougival par Ivan Tourgueniev (mort l’année suivante).

Le jeune Aratov, qui n’a jamais connu de femme, écoute lors d’une représentation une jeune chanteuse russe, très fragile, qui le regarde de façon fascinante. Quelque temps après, il apprend qu’elle s’est empoisonnée et ce geste désespéré de Claire Militch va éveiller en lui un sentiment amoureux post mortem qui gâchera et en même temps illuminera sa vie.

« Pourquoi pleures-tu, tante ? Parce que je vais mourir ? Ignores-tu donc que l’amour est plus puissant que la mort ? » sont les dernières paroles de Jacques Aratov.

Traduction anonyme (1885).

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 07.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 051 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Ivan Tourgueniev :