Livres audio gratuits pour 'J.-H. Rosny aîné' :


ROSNY aîné, J.-H. – L’Inévitable Publicité – Nuits de Paris – Le Corbeau et le perroquet

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Nouvelles


Le Corbeau et le perroquet

De ces trois textes de Rosny aîné (1856-1940), L’Inévitable Publicité (1927), Nuits de Paris (1930), Le Corbeau et le perroquet (1933), le premier, prophétique, paru il y a quatre-vingt-dix ans, semble avoir été écrit aujourd’hui :

« Il est, hélas ! très vrai que le mérite d’un livre n’est plus qu’un élément secondaire de succès… c’est l’époque qui le veut. Rien ne sert de geindre. La publicité est une reine qui deviendra de plus en plus puissante au cours de ce siècle. Possible qu’en des temps futurs il y ait une réaction. Nous ne la verrons point. La vie rapide, le règne des machines et des communications foudroyants, la lutte âpre, non seulement pour l’existence mais plus encore pour le luxe, le renom, la puissance, tout cela implique un usage véhément et croissant de la publicité.
L’art n’y saurait échapper. Il y échappera de moins en moins. »

Nuits de Paris est le survol de la capitale à différents moments nocturnes depuis un balcon de la rue de Rennes, et le dernier un souvenir touchant d’un ami de l’écrivain :

« Minotaure était un corbeau authentique et non point une corneille : il atteignait approximativement la taille d’un coq… Je le revois, grave comme un maître d’école, dans son costume noir, avec ses yeux sans sclérotiques, rusés et sagaces, qui surveillaient les êtres et les événements avec vigilance.
Il parlait bien, d’une voix profonde ; et son croassement avait je ne sais quoi de militaire…
Pizarre était un perroquet magnifique, bleu lapis avec un beau gilet d’or, et qui semblait conscient de sa splendeur. En tout cas, il répétait avec complaisance : « Pizarre est beau ! Il est beau, Pizarre. »
Ses yeux ronds, couleur d’ambre, étaient aussi attentifs que ceux de Minotaure, et curieusement humains. »

> Écouter un extrait : L’Inévitable Publicité.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 168 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY aîné, J.-H. – Le Condamné à mort – Le Mage rustique – La Bonne Blague

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Sortie d'un condamné à la prison de la Roquette

Trois contes supplémentaires de J.-H. Rosny aîné, trois chemins différents :

Le Condamné à mort, en route pour la mort,

Le Mage rustique, en route pour la guérison,

La Bonne Blague, en route pour le bonheur,

« Ces contes ont surtout pour but de divertir le lecteur, ce qui est, au reste, un but fort ambitieux. », déclare l’auteur dans l’Avertissement (1912).

> Écouter un extrait : Le Condamné à mort.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 089 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY aîné, J.H. – Après le naufrage – L’Homme de l’au-delà – Le Monstre rouge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


L'Homme de l'au-delà

Onze récits sur le site célèbrent le talent de Joseph Henry Rosny aîné (1856-1940). Ce n’est pas le fondateur de la science-fiction moderne qui a rédigé ces trois contes où affleure seulement le fantastique.

Les trois conclusions sont rassemblées ici :

Après le naufrage se clôt par la moralité :
« Ah ! que l’âme humaine est incohérente ! »

L’Homme de l’au-delà a un dénouement très proche : « Qu’auriez-vous fait à ma place ? Je lui ai prêté les cent francs… et je ne l’ai plus revu. Il a probablement retrouvé le truc… il est dans l’Au-Delà. »

Dans Le Monstre rouge, Charles se sent soulagé par le meurtre de celui qui avait violé sa femme :

« L’enfant-monstre ne vient pas de moi et ses tares ne viennent pas d’elle. Je suis sûr maintenant que mes autres enfants sont normaux… »

> Écouter un extrait : Après le naufrage.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 422 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY aîné, J.H. – Le Détective espagnol – L’Éphémère Mariage

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Contes


Le Détective espagnol

Un conte pour sourire Le Détective espagnol suivi d’un conte pour pleurer L’Éphémère Mariage.

Rosny aîné (1856-1940) sait très bien introduire le rire dans un récit sérieux et adoucir une situation tragique en y mêlant de la sérénité.

Aucune trace dans ces deux histoires de la science-fiction moderne dont il est un des fondateurs…

Le Détective espagnol.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 881 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY aîné, J.H. – La Femme disparue

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 40min | Genre : Romans


La Femme disparue

Auteur de récits fantastiques et de « science-fiction », J.H. Rosny aîné (1856-1940) aborde dans La Femme disparue (1926) le genre du roman policier. L’histoire est habilement contée et les effets de surprise bien ménagés.

Une femme faisant en forêt une promenade en voiture est attaquée par des bandits : le cocher est tué, et la femme se sauve haletante, suivie de près par les assassins. Voilà ce que l’on sait. Mais est-elle devenue leur proie ? Pour le savoir il faut lire le livre, et l’on s’aperçoit que les grands découvreurs de la vérité, ne sont ni le détective, ni le juge d’instruction, plutôt ridiculisé, mais une jeune fille, filleule de la disparue, des spécialistes de la forêt et deux chiens d’une intelligence supérieure !

Ce n’est ni du Conan Doyle ni du Gaboriau, mais c’est très riche en découvertes forestières et attachant jusqu’au bout.
C’est (encore !) une histoire d’héritage…

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 122 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY aîné, J.-H. – L’Énigme de Givreuse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5h 20min | Genre : Romans


D'Hampol - Le Transport des blessés dans les Flandres

Une énigme défiant les hypothèses les plus audacieuses…
Le roman L’Énigme de Givreuse se passe pendant la guerre de 1914 et est publié avant qu’elle ne soit terminée. Un soldat blessé au front, en 1914, est retrouvé sous forme de deux individus semblables, qui déclarent tous deux se nommer Pierre de Givreuse et qui possèdent un livret militaire identique. Quelle force surnaturelle a dédoublé Givreuse, tel est le sujet du livre.
« Je n’ai jamais cru qu’à des lois approximatives, susceptibles de « ruptures » ou même de disparition. Ce que nous savons du monde est absolument négligeable… je me suis depuis longtemps gardé de bâtir un système général sur une base aussi microscopique ! » dit un neurologue important dans l’histoire.

Songeons qu’il y 100 ans J.-H. Rosny aîné basait sa fiction sur les conséquences de la duplication d’un être humain (depuis, la reproduction des mammifères par bipartition moléculaire deviendra réalité sous le nom de clonage.)
Les deux soldats blessés, partiellement amnésiques, possèdent les mêmes souvenirs antérieurs à leur blessure. Lors de leur retour à la vie civile, ils rencontreront l’amour, mais comment Valentine de Varsennes, l’élue de leur cœur pourrait-elle choisir l’un ou l’autre de ses prétendants ?
C’est ce que le roman, dans un style sobre, nous dévoile en partageant notre intérêt entre mystère, amour et aventures.

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 04.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 386 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY Aîné, J.-H. – Nymphée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 51min | Genre : Nouvelles


Nymphée

Quelques jours après Avant Adam (1907) de Jack London, Rosny aîné nous emmène, lui aussi, dans l’univers préhistorique, avec cette différence que London nous raconte ses rêves alors que Nymphée est le récit fait par Robert Farville, naturaliste et médecin, de l’extraordinaire découverte du capitaine Jean Louis Devreuse lors d’une expédition aux confins de la Sibérie, organisée en 1891 par le gouvernement Français. Après deux jours d’une marche pénible, les explorateurs, perdus dans une zone marécageuse, voient venir à leur rencontre et à leur secours une étrange créature :
« Et nous vîmes une scène extraordinaire. Des salamandres géantes grimpaient sur l’îlot et se rassemblaient autour de l’homme et des tritons, des protées, des serpents d’eau. Des chauves-souris voletaient autour de sa tête, des grèbes sautillaient sur un rythme. Il accourut encore des formes vagues, puis des rats, des poules d’eau, des chats-huants. L’homme continua sa musique bizarre, une grande douceur se dégageait de la scène, un sentiment de fraternité panthéistique que je sentis bien, malgré l’horreur de notre position. »
De nombreuses aventures dangereuses guettent le jeune docteur et sa fiancée Sabine…

Un fois de plus (cf. Les Autres Mondes) Rosny aborde une idée qui lui est chère, à savoir que l’espèce humaine telle que nous la connaissons, n’est pas un résultat final, mais le possible état transitoire vers une autre forme de vie.

Illustration : Homo erectus nageant, par Robert Dumont. Dessin publié dans la revue Bipédia, dirigée par François de Sarre. Avec l’aimable autorisation de MM. Dumont et de Sarre.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 531 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY Aîné, J.-H. – Un autre monde

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 25min | Genre : Nouvelles


Un autre monde

Un autre monde, comme Dans le monde des variants et Le Jardin de Mary fait partie de Les Autres Mondes (1895).
Dans cette nouvelle de science-fiction, Rosny suit d’année en année, depuis sa naissance, la vie d’un Hollandais que tout le monde prend pour un monstre (des yeux qui ne devraient pas voir, un teint violet, une vitesse surprenante…) et qui est en relation avec les Moedigen qui pour lui se superposent au règne humain.
« Je vins au monde avec une organisation unique. Dès l’abord, je fus un objet d’étonnement. Non que je parusse mal conforme : j’étais, m’a-t-on dit, plus gracieux de corps et de visage qu’on ne l’est d’habitude en naissant. Mais j’avais le teint le plus extraordinaire, une espèce de violet pâle , très pâle, mais très net. À la lueur des lampes, surtout des lampes à huile, cette nuance pâlissait encore, devenait d’un blanc étrange, comme d’un lis immergé sous l’eau. C’est, du moins, la vision des autres hommes : car moi-même je me vois différemment, comme je vois différemment tous les objets de ce monde. À cette première particularité s’en joignaient d’autres qui se révèlèrent plus tard. »

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 566 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour J.-H. Rosny aîné :


12>