Livres audio gratuits pour 'Judith Gautier' :


GAUTIER, Judith – La Fleur-serpent

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 49min | Genre : Nouvelles


La Fleur-serpent

La fleur-serpent est une terrible et fantastique plante, bien connue des riverains du Gange. Elle est parmi les plus étranges produits de la végétation indienne. C’est comme une gerbe de minces serpents dressés sur leur queue et qui inclinent leurs têtes plates vers un petit fruit d’un rouge orangé, assez semblable à un petit ananas, ou plutôt à une grosse fraise, mais plus veloutée et rappelant une fleur. Ce sont les feuilles qui figurent les reptiles, elles s’élargissent au sommet en forme de tête de serpent, et ces têtes sont tachées de deux yeux et une épine aiguë se projette comme un dard.

Cette plante vénéneuse va devenir l’instrument d’une terrible vengeance.

Après cinq ans d’absence, le narrateur de l’histoire revient à Portici, près de Naples, pour revoir Claudia, une femme dont il était fort amoureux, mais qui était fiancée à son meilleur ami.

Illustration : La Fleur-serpent, par A. Constantin et Félix Régamey (1882).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 269 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – Isoline

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2h 18min | Genre : Romans


Isoline

Gilbert est un officier de marine, en convalescence à Dinan, chez sa sœur. Ce marin, amoureux de la mer, s’ennuie.
Un jour, il va rendre visite à un de ses anciens membres de son équipage, qui vit pauvrement de sa maigre retraite, avec sa sœur, Marie, dans une méchante masure. Tous les jours, Isoline apporte un bidon de lait à la pauvre femme pour l’aider un peu.
Les deux jeunes gens se rencontrent. Conquis par la beauté de la jeune fille, Gilbert pose quelques questions et apprend qu’elle vit seule, dans son château, détestée par son père, qui, depuis sa naissance, vit loin d’elle, ne faisant que de rares apparitions, et la prive de tout contact avec les gens du village, qui la considèrent comme une folle, une sauvage.
Jusqu’à l’âge de sept ans, Isoline a été élevée par Marie, qui a dû céder la place à un précepteur, pendant deux ou trois ans. Depuis dix ans, elle ne parle qu’avec l’intendant, qui suit à la lettre les sévères consignes du maître, et Marie, qu’elle va retrouver dans sa cabane aussi souvent qu’elle peut, pour y trouver un peu d’affection et de réconfort…

Illustration : Isoline, par A. Constantin et Félix Régamey (1882)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 480 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – Bilkis (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9min | Genre : Contes


Bilkis

Bilkis (reine de Saba, femme du roi Salomon) est extrait du recueil Fleurs d’Orient édité en 1893.

Le début : « Saba, qui donna son nom au pays des Sabéens, dans l’Arabie méridionale, était arrière-petit-fils de Katan et troisième arrière-petit-fils de Noé. Il fut le quatrième aïeul du roi Zou-Chark, père de la rayonnante Bilkis, la plus illustre des princesses.
Bilkis survivait seule de quarante enfants ; elle était merveilleusement belle, d’une intelligence et d’une sagesse rares. À la mort de son père, elle s’empara du trône et se déclara souveraine ; mais une moitié seulement de la nation l’accepta pour reine, l’autre moitié proclama roi un homme brutal et sans esprit, nommé Bnou-ak-el-Milik. Il ne tarda pas à abuser du pouvoir. Tyrannique, débauché, il enlevait les épouses de ses sujets, et les déshonorait. Bien des révoltes éclatèrent contre lui, mais vainement ; on ne put parvenir à le renverser. C’est alors que Bilkis, indignée de tant de crimes, résolut de débarrasser le pays de Saba d’un tel homme. »

Bilkis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 222 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – Mémoires d’un éléphant blanc

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 22min | Genre : Romans


Mémoires d'un éléphant blanc

Les anciens racontent que les éléphants ont écrit des sentences en grec et que l’un d’eux, même, a parlé. Il n’y a donc rien d’invraisemblable à ce que l’éléphant blanc dont il s’agit ici, le fameux Iravata, si célèbre dans toute l’Asie, ait pu écrire ses mémoires.
L’histoire de sa longue existence, tantôt glorieuse, tantôt misérable, à travers le royaume de Siam, l’Inde des maharajahs et des Anglais, est d’ailleurs pleine d’imprévu et des plus curieuses.
Après avoir été presque une idole, Iravata devient un guerrier ; il est fait prisonnier avec son maître qu’il délivre et sauve de la mort. Puis il est jugé digne d’être le gardien et l’ami de la merveilleuse petite princesse Parvati, pour laquelle il invente d’extraordinaires jeux et qui le réduit en un doux esclavage.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 603 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – L’Impératrice Zin Gou

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


L'Impératrice Zin Gou

Une page de l’histoire du Japon, romanesque et poétique, extraite du recueil Le Paravent de soie et d’or de Judith Gautier (1845-1917), fille de Théophile Gautier.

« La souveraine a mis pied à terre ; elle s’avance jusqu’aux bords des flots, et, enlevant sa coiffure d’or, dénoue ses longs cheveux. Pour en effacer les parfums, elle les baigne dans la mer, puis les tord, les relève, en forme un chignon unique, tel que les portent les hommes. Elle saisit alors une hache d’armes et monte sur la plus belle des jonques. De là, à tous, l’Impératrice guerrière apparaît comme sur un piédestal. Elle a revêtu l’armure de corne noire dont les lamelles, jointes par des points de soie pourpre, retombent plus bas que les genoux, sur l’ample pantalon de brocart blanc à dessins nuageux, serré à la cheville. Elle a des épaulières de velours noir et d’énormes manches, très majestueuses, qui, descendant jusqu’à terre, forment comme un manteau ; elles sont faites d’une étoffe semée de fleurettes d’or disposées en losange et la doublure est de satin uni. »

L’Impératrice Zin Gou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 083 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – La Favorite de Mahomet (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 13min | Genre : Contes


La Favorite de Mahomet

Ce conte « musulman » de Judith Gautier (1845-1917 – fille de Théophile) est tiré de son recueil Fleurs d’Orient publié en 1893.

« - Mais, sous le rempart des mousselines, une femme ne peut être distinguée d’une autre.
- Crois-tu que sur d’autres épaules les plis du voile auraient autant de grâce ?, dit Safivân d’une voix émue. Sais-tu des yeux qui, comme les tiens, mêlent le feu du soleil aux ombres de la nuit ? »

La Favorite de Mahomet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 203 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – Lucienne

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 8h | Genre : Romans


Albert Bartholomé - Dans la serre (1881)

Judith Gautier, par son mariage Madame Catulle Mendès, est une femme de lettres française, née à Paris le 25 août 1845 et morte à Saint-Énogat (aujourd’hui Dinard) le 26 décembre 1917. Elle est la première femme à entrer à l’Académie Goncourt, en 1910. (Source : Wikipédia)

Lucienne n’a jamais connu son père. Sa mère l’a élevée dans le luxe qu’elle devait à ses riches « protecteurs ». Orpheline à 16 ans, sans ressources, n’ayant jamais appris de métier, Lucienne ne voit d’autre solution, pour vivre, que de prêter sa beauté à des messieurs très riches et très âgés.
Son ami du moment l’emmène à F., une ville de Normandie, qui commence à devenir à la mode avec sa plage et son casino. Pour ne pas choquer le propriétaire de l’hôtel, au moment de l’inscription, il présente Lucienne comme sa nièce.
Le lendemain de leur arrivée, ils se rendent à la plage et là, Lucienne rencontre un beau jeune homme, dont elle tombe follement amoureuse. Adrien partage cette passion, mais sa mère est une femme d’une grande morale et n’admettrait pas que son fils épouse une ancienne courtisane.

Illustration : Albert Bartholomé, Dans la serre (1881).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 751 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – Toumadir la Solamide – Les Danseuses du sultan de Djogyakarta – Djémila

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Danseuses du Kampong javanais lors de l'Exposition universelle de 1889

Après les trois récits d’aujourd’hui, il n’en manquera plus que quatre au bouquet des Fleurs d’Orient de Judith Gautier.

Toumadir la Solamide était aux yeux de certains la femme poète la plus remarquable du paganisme.
« Pourquoi lui accordes-tu le premier rang ?
- N’est-ce pas elle qui a dit : « Tout doit subir la mort, la mort si capricieuse dans ses coups. Ô destinée bizarre et cruelle ! Ô Sakhr ! ô mon frère ! tu es parti, tu es allé boire à cette réserve d’eau, dont tous goûteront un jour l’amertume. »

Les Danseuses du sultan de Djogyakarta :
« Au premier coup d’œil, leur parenté avec l’hindoustan brahmanique est de toute évidence : on les dirait échappées de quelque bas-relief d’un temple de Mahabalipour. Elles sont Musulmanes, probablement, puisqu’elles appartiennent au sultan de Djogyakarta ; mais leurs superstitions secrètes ont des attaches plus lointaines, et, comme beaucoup des habitants de Java, elles doivent être persuadées qu’elles descendent du dieu Vichnou. Elles ont raison, elles en descendent, en effet. »

Djémila est l’inhabituelle histoire d’amour, qui finit mal, entre « un jeune homme, si gracieux qu’on le prendrait pour une femme » et « une femme, belle extrêmement, à l’air fier et dominateur, et qui paraît avoir le droit de commander. Elle se montre, sans voile, dans un riche costume à demi masculin, et porte en bandoulière un fusil damasquiné ; le cheval qu’elle monte est magnifique, grand, sans crinière, d’une couleur étrange de vieil or, moiré de reflets superbes, clairs et sombres. »
Note technique : par erreur les deux premières lignes du texte n ont pas été enregistrées. « Le soleil verse des flammes sur le champ bien cultivé, et les malheureux esclaves qui, harcelés par le fouet des gardiens, travaillent, haletants, exténués, brûlés, peuvent se croire vraiment en enfer. »

Illustration : Danseuses du Kampong javanais lors de l’Exposition universelle de 1889.

Toumadir la Solamide.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 654 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Judith Gautier :


12>