Livres audio gratuits pour 'Voltaire' :


VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : Âme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Philosophie


Hieronymus Bosch - L'Ascension des âmes (fin XVe)

Ni les philosophes ni les théologiens n’ont résolu depuis Voltaire l’énigme de la nature de l’âme. La conclusion à laquelle aboutit l’essai de mise au point de l ‘auteur est ainsi formulée :

« Personne ne sait ce que c’est que l’Être appelé esprit, auquel même vous donnez ce nom matériel d’esprit qui signifie vent. Tous les premiers Pères de l’Église ont cru l’ame corporelle. Il est impossible à nous autres êtres bornés de savoir si notre intelligence est substance ou faculté : nous ne pouvons connaître à fond ni l’être étendu, ni l’être pensant, ou le mécanisme de la pensée. »

Illustration : Hieronymus Bosch, L’Ascension des âmes (fin XVe).

Âme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 475 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Zadig, ou La Destinée (Version 2)

Donneuse de voix : Brigitte84 | Durée : 3h | Genre : Contes


Voltaire

Voltaire s’est d’abord défendu d’être l’auteur de ce conte publié pour la première fois en 1747, et inspiré d’un conte persan intitulé Voyages et aventures des trois princes de Serendip, .
Ont été ajoutés deux chapitres que Voltaire n’avait pas souhaité publier de son vivant et qui figurent dans l’édition papier publié dans la collection Grands Écrivains choisis par l’Académie Goncourt.

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 407 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LE PURGATOIRE selon Voltaire et L’Encyclopédie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Religion


Le Purgatoire

L’article Purgatoire de L’Encyclopédie est à la portée de tous les profanes.

« PURGATOIRE, s. m. (Théol.) Selon les Théologiens catholiques, c’est l’état des ames qui étant sorties de cette vie sans avoir expié certaines souillures qui ne méritent pas la damnation éternelle, ou qui n’ont pas expié en cette vie les peines dues à leurs péchés, les expient par les peines que Dieu leur impose avant qu’elles jouissent de sa vue.

Les Juifs reconnoissent une sorte de purgatoire, qui dure pendant toute la premiere année qui suit la mort de la personne décédée. Selon eux, l’ame, pendant ces douze mois, a la liberté de venir visiter son corps, revoir les lieux & les personnes auxquelles elle a eu pendant la vie quelqu’attache particuliere.

Les Musulmans admettent aussi trois sortes de purgatoires. »

…..
Il faut être plus initié pour suivre l’exposé très riche et savant de Voltaire dans Le Purgatoire du Dictionnaire philosophique.

« De l’antiquité du Purgatoire
On prétend que le purgatoire était, de temps immémorial, reconnu par le fameux peuple juif ; et on se fonde sur le second livre des Machabées, qui dit expressément « qu’ayant trouvé sous les habits des Juifs (au combat d’Odollam) des choses consacrées aux idoles de Jamnia, il fut manifeste que c’était pour cela qu’ils avaient péri ; et ayant fait une quête de douze mille dragmes d’argent[203], lui qui pensait bien et religieusement de la résurrection, les envoya à Jérusalem pour les péchés des morts ». »

Le Purgatoire (Encyclopédie).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 693 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : Enfer et Enfers

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Philosophie


Fra Angelico - Le Jugement dernier (détail, 1432-1435)

Le Paradis du Dictionnaire philosophique vous attend sur le site depuis décembre 2014.

L’ouvrage d’aujourd’hui consacre deux articles à Enfer et Enfers abondamment nourris par Voltaire.

Deux lignes d’Enfer :

« Il était donc vrai que parmi les derniers du peuple, les uns riaient de l’enfer, les autres en tremblaient. Les uns regardaient Cerbère, les Furies, et Pluton, comme des fables ridicules ; les autres ne cessaient de porter des offrandes aux dieux infernaux. C’était tout comme chez nous. »

Enfers s’achève par :

« La fable avait imaginé que les dieux ressuscitèrent Pélops ; qu’Orphée tira Eurydice des enfers, du moins pour un moment ; qu’Hercule en délivra Alceste ; qu’Esculape ressuscita Hippolyte, etc., etc. Distinguons toujours la fable de la vérité, et soumettons notre esprit dans tout ce qui l’étonne, comme dans ce qui lui paraît conforme à ses faibles lumières. »

Bonne lecture en attendant Le Purgatoire

Illustration : Fra Angelico, Le Jugement dernier (détail, 1432-1435).

Enfer.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 713 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : Certitude – Croire – Superstition

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Philosophie


Enlèvement du roi de Pologne par les confédérés de Bar (1771)

Une clarification de la notion de Certitude, une définition de Croire et quelques impertinences sur la Superstition, aussi bien païenne que chrétienne, trois articles du Dictionnaire philosophique.

« Les sortilèges, les divinations, les obsessions, ont été longtemps la chose du monde la plus certaine aux yeux de tous les peuples. Quelle foule innombrable de gens qui ont vu toutes ces belles choses, qui ont été certains ! Aujourd’hui cette certitude est un peu tombée. » (Certitude)

« « Sur quoi crois-tu cela ? dit Harpagon. – Je le crois sur ce que je le crois, répond maître Jacques. » La plupart des hommes pourraient répondre de même.
Croyez-moi pleinement, mon cher lecteur, il ne faut pas croire de léger.
Mais que dirons-nous de ceux qui veulent persuader aux autres ce qu’ils ne croient point ? Et que dirons-nous des monstres qui persécutent leurs confrères dans l’humble et raisonnable doctrine du doute et de la défiance de soi-même ? » (Croire)

Superstition contient cinq sections :
Miracle chrétien de 1771 – Assassinat « chrétien » de Pologne en 1771 – Sottises superstitieuses tirées de Cicéron, de Sénèque et de Plutarque… et les conclusions et espérances de Voltaire :

« Peut-il exister un peuple libre de tous préjugés superstitieux ? C’est demander : Peut-il exister un peuple de philosophes. »

« En un mot, moins de superstitions, moins de fanatisme ; et moins de fanatisme, moins de malheurs. »

Illustration : Enlèvement du roi de Pologne par les confédérés de Bar (1771).

> Écouter un extrait : Certitude.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 908 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : Crimes ou délits de temps et de lieu – Procès criminel

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Histoire


Vue de Loreto (XVIIIe)

Voltaire nous propose dans son Dictionnaire philosophique deux articles qui ont surtout un intérêt historique.

Crimes ou délits de temps et de lieu :

« C’est une chose très-indifférente d’avoir une statue dans son vestibule ; mais si, lorsque Octave surnommé Auguste était maître absolu, un Romain eût placé chez lui une statue de Brutus, il eût été puni comme séditieux. Si un citoyen avait, sous un empereur régnant, la statue du compétiteur à l’empire, c’était, disait-on, un crime de lèse-majesté, de haute trahison. »

Procès criminel :

« C’est un grand abus dans la jurisprudence que l’on prenne souvent pour loi les rêveries et les erreurs, quelquefois cruelles, d’hommes sans aveu qui ont donné leurs sentiments pour des lois. », article qui se termine par un rappel détaillé de « l’Affaire Sirven » où Voltaire joua un grand rôle et dont nous avons sur le site plusieurs références, en particulier Les Sirven et leurs persécuteurs et plusieurs versions du Traité sur la tolérance (Version 1, Version 2, Version 3).

Illustration : Vue de Loreto (XVIIIe).

Crimes ou délits de temps et de lieu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 042 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : Flibustiers – Folie – Fraude

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Philosophie


François Lolonois (1630-1669)

À la lettre F du Dictionnaire philosophique, ces trois articles de Voltaire font réfléchir, surtout le troisième :

Flibustiers (Les flibustiers étaient des aventuriers qui, aux XVIe et XVIIe siècles, écumaient les côtes et dévastaient les possessions espagnoles en Amérique.) :

« On ne sait pas d’où vient le nom de flibustiers, et cependant la génération passée vient de nous raconter les prodiges que ces flibustiers ont faits : nous en parlons tous les jours ; nous y touchons. Qu’on cherche après cela des origines et des étymologies ; et si l’on croit en trouver, qu’on s’en défie. »

Folie :

« Le fou n’est point privé d’idées ; il en a comme tous les autres hommes pendant la veille, et souvent quand il dort. On peut demander comment son âme spirituelle, immortelle, logée dans son cerveau, recevant toutes les idées par les sens très-nettes et très-distinctes, n’en porte cependant jamais un jugement sain. Elle voit les objets comme l’âme d’Aristote et de Platon, de Locke et de Newton, les voyait ; elle entend les mêmes sons, elle a le même sens du toucher : comment donc, recevant les perceptions que les plus sages éprouvent, en fait-elle un assemblage extravagant sans pouvoir s’en dispenser ? »

Fraude – S’il faut user de fraudes pieuses avec le peuple :

« Bambabef. – Quoi ! vous croyez qu’on peut enseigner la vérité au peuple sans la soutenir par des fables ?

Ouang. – Je le crois fermement. Nos lettrés sont de la même pâte que nos tailleurs, nos tisserands, et nos laboureurs ; ils adorent un Dieu créateur, rémunérateur et vengeur ; ils ne souillent leur culte, ni par des systèmes absurdes, ni par des cérémonies extravagantes ; et il y a bien moins de crimes parmi les lettrés que parmi le peuple. Pourquoi ne pas daigner instruire nos ouvriers comme nous instruisons nos lettrés ? »

> Écouter un extrait : Flibustiers.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 916 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : Du juste et de l’injuste – Égalité – Idée – Inquisition – Morale – Sensation

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Philosophie


Exécution des criminels condamnés par l'Inquisition (1760)

Six articles du Dictionnaire philosophique de Voltaire où il traite entre autres de l’Égalité et de l’Inquisition, thèmes actuels de discussion…

Du juste et de l’injuste :
« Quand il est incertain si une action qu’on te propose est juste ou injuste, abstiens-toi. Qui jamais a donné une règle plus admirable ? quel législateur à mieux parlé ? »

Égalité :
« Il est impossible dans notre malheureux globe que les hommes vivant en société ne soient pas divisés en deux classes, l’une de riches qui commandent, l’autre de pauvres qui servent ; & ces deux se subdivisent en mille, & ces mille ont encor des nuances différentes. »

Idée :
« Qu’est-ce qu’une idée ?
C’est une image qui se peint dans mon cerveau.
Toutes vos pensées sont donc des images ?
Assurément ; car les idées les plus abstraites ne sont que les filles de tous les objets que j’ai aperçus. »

Inquisition :
« On est emprisonné sur la simple dénonciation des personnes les plus infâmes, un fils peut dénoncer son père, une femme son mari ; on n’est jamais confronté avec ses accusateurs, les biens sont confisqués au profit des juges. »

Morale :
« Les Chrétiens avaient une morale ; mais les Payens n’en avaient point.
Ah Mr. le Beau , où avez-vous pris cette sottise ? eh qu’est-ce donc que la morale de Socrate, de Zaleucus, de Curondas, de Cicéron, d’Épictète, de Marc-Antonin ? »

Sensation :
« Toutes les facultés du monde n’empêcheront jamais les philosophes de voir que nous commençons par sentir, & que notre mémoire n’est qu’une sensation continuée. Un homme qui naîtrait privé de ses cinq sens, serait privé de toute idée, s’il pouvait vivre. Les notions métaphysiques ne viennent que par les sens. »

Illustration : Exécution des criminels condamnés par l’Inquisition (1760).

> Écouter un extrait : Égalité.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 475 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Voltaire :