Livres audio gratuits pour 'William Shakespeare' :


LAMB, Charles et Mary – Contes tirés de Shakespeare

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 5h 13min | Genre : Théâtre


Tales from Shakespeare (1922)

« Donner au public la quintessence de l’œuvre du grand tragique anglais ; mettre en relief dans une narration succinte, mais toujours attrayante, la vivifiante philosophie et la saine morale qui y abondent ; revêtir le tout du splendide manteau de la langue de Bossuet et de Molière, tel est le triple but que je me suis proposé dans cet ouvrage. » (T.T. Timayenis)

Des résumés en prose de vingt pièces de Shakespeare, rédigés par Charles Lamb (1775-1834) et sa sœur Mary (1764-1847), furent publiés en 1807 sous le titre Tales from Shakespeare. Le nom de Mary Lamb ne fut cité pour la première fois que dans l’édition de 1838, bien qu’elle fût responsable de quatorze résumés. Cet ouvrage faisait la part belle aux comédies, aux dépens des tragédies, et aucune des pièces historiques n’était mentionnée. La préface expliquait que ce livre était destiné aux jeunes lecteurs, en vue de les aider à aborder l’œuvre d’un auteur célèbre mais parfois difficile. Ce petit livre intéressa aussi nombre d’adultes, et est encore réimprimé de nos jours. Il a été traduit dans des dizaines de langues.

Puisse cette lecture de dix résumés vous inciter à relire ou à revoir – dans leur version intégrale – au moins quelques-unes des pièces les plus connues du grand dramaturge élisabéthain et jacobéen.

Traducteur : T.T. Timayenis (1853-1918).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 245 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADI, Agathe-Pauline Caylac de Ceylan – L’Abbesse

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 7min | Genre : Essais


L'Abbesse

Ce court mais dense essai de la comtesse de Bradi (nom de plume de Agathe-Pauline Caylac de Ceylan Bradi – 1782-1847) est extrait du recueil collectif Les Femmes de Shakespeare édité en 1880.

« Ce caractère de l’abbesse si grand et si noble, il n’a fallu que deux scènes à Shakespeare pour le faire connaître, tant il a su donner de force aux situations, ainsi qu’aux paroles prononcées par le personnage. C’est un des traits distinctifs du génie que d’expliquer sa pensée en peu de mots et d’en faire le sujet d’une méditation profonde qui conduit à la découverte de mille beautés que l’âme saisit, que l’esprit développe, et qui seraient passées fugitives, si elles eussent été décrites par celui qui les créa : c’est l’art ou plutôt le génie de Shakespeare. »

L’Abbesse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 867 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Le Roi Lear (Version 2)

Donneur de voix : Bigmall | Durée : 3h 25min | Genre : Théâtre


Anne-Louis Girodet - Les Funérailles d'Atala

« Mon admiration pour Shakespeare croît tous les jours. Cet homme-là n’ennuie jamais, il est la plus parfaite image de la nature. » Stendhal

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

> Écouter un extrait : Acte I, Scène 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 418 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

REINACH, Théodore – Hamlet

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 50min | Genre : Essais


Hamlet.gif

Cet essai (très) érudit sur le Hamlet de Shakespeare par Théodore Reinach (1860-1928) est paru dans le magazine La Nouvelle Revue en 1879.

« Le philosophe de la pièce est Horace : il semble que Shakespeare l’ait mis à côté de Hamlet pour prévenir toute erreur sur ce point, comme il lui a opposé l’actif et résolu Laërte pour faire mieux ressortir son indécision naturelle. Horace n’est pas seulement un philosophe par l’égalité de son âme, son héroïsme modeste, son amitié ; il l’est encore par la tournure de son esprit, par sa conception du surnaturel, par le doute railleur avec lequel il refuse de croire à l’apparition. Le philosophe n’a que la curiosité des choses d’au delà, l’homme religieux en a l’inquiétude. Cette inquiétude poursuit partout Hamlet, l’idée de la Providence et celle de la mort remplissent son âme. L’endroit du monde où il se sont le plus à l’aise, c’est le cimetière. Dès le premier acte, quand, dégoûté de la vie, il cherche à se tuer, c’est un scrupule religieux qui l’arrête ; une seconde fois, au troisième acte, sa pensée se reporte vers le suicide, dans le célèbre monologue, « Être ou n’être pas » : cette fois encore c’est une crainte religieuse qui le réconcilie avec l’existence. Sa foi dans la Providence est si forte qu’elle devient presque du fatalisme :

… Il existe une divinité
Qui de tous nos desseins détermine l’issue,
Quelque ébauche qu’ils aient de notre main reçue. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 697 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Le Roi Lear

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 40min | Genre : Théâtre


Le Roi Lear

Deux histoires parallèles dans cette pièce de Shakespeare : celle du Roi Lear qui a décidé de partager son royaume entre ses trois filles mais qui, pour ce faire, veut savoir laquelle de ses filles l’aime le mieux afin de partager cet héritage en fonction du degré d’amour qu’elles déclareront. Gonerille et Régane qui le flattent outrageusement seront récompensées, Cordélia, sincère, refuse d’exprimer un amour qui va de soi et sera bannie. La pièce raconte comment les filles aimantes traiteront ce père trompé et les drames qui en découleront.

L’autre histoire est celle du Comte de Gloucester, vassal du roi qui a deux fils, l’un légitime et l’autre non. Le fils légitime qui hait son frère, le bâtard, trame contre ce dernier, le fait chasser et décide de l’assassiner.

L’aveuglement spirituel de Lear et celui bien réel de Gloucester que sera énucléé, feront de ces pères à la fois des bourreaux et des victimes et marqueront à jamais la vie de ceux qui les entourent.

Traduction: François Guizot (1787-1874).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 888 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – La Tempête

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 2h 13min | Genre : Théâtre


John William Waterhouse - Miranda (La Tempête)

La Tempête (The Tempest) est une pièce de théâtre en cinq actes écrite par William Shakespeare vers 1610-1611. C’est l’une des dernières pièces du dramaturge.

Le duc de Milan, Prospero, après avoir été déchu et exilé par son frère, se retrouve avec sa fille Miranda sur une île déserte. Grâce à la magie que lui confèrent ses livres, il maîtrise les éléments naturels et les esprits ; notamment Ariel, esprit positif de l’air et du souffle de vie ainsi que Caliban, être négatif symbolisant la terre, la violence et la mort.
La scène s’ouvre sur le naufrage, provoqué par Ariel, d’un navire portant le roi de Naples, son fils Ferdinand ainsi qu’Antonio, le frère parjure de Prospero. Usant de sa magie et de l’illusion, Prospero fait subir aux trois personnages échoués sur l’île diverses épreuves destinées à les punir de leur traîtrise, mais qui ont également un caractère initiatique.

Les personnages de La Tempête se sont élevés aujourd’hui à un rang presque mythique : représentés, cités, repris, mis en scène par nombre d’artistes dans leurs œuvres, ils incarnent et symbolisent avec une grande richesse des comportements et sentiments humains. Caliban et Ariel ont souvent servi à symboliser les peuples primitifs des colonies, esclaves et jouets des puissances coloniales, ballottés dans les querelles des colons auxquelles ils ne comprennent rien. (Wikipédia)

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 092 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Le Songe d’une nuit d’été

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 2h 21min | Genre : Théâtre


Songe.gif

Le Songe d’une nuit d’été (A Midsummer Night’s Dream) est une comédie de William Shakespeare écrite entre 1594 et 1595.
Deux couples d’amoureux transis, une dispute entre le roi des elfes et la reine des fées, Puck et sa potion qui s’en mêlent et une troupe de comédiens amateurs qui préparent une pièce pour le mariage d’un prince, tous vont s’entrecroiser dans cette forêt étrange, un peu magique, le temps d’une nuit d’été ensorcelante qui ressemble à un rêve.

Traduction : François Guizot (1787-1874).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 240 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Antoine et Cléopâtre

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 35min | Genre : Théâtre


cleopatra.gif

Antoine et Cléopâtre (Antony and Cleopatra) est une pièce de théâtre, classée dans les tragédies historiques de William Shakespeare.
La première représentation eut lieu en 1606 ou 1608 et la première publication en 1623.
La principale source de William Shakespeare est La vie de Marc Antoine par Plutarque, selon la traduction de Thomas North du texte français d’Amyot. Shakespeare suit de près le récit de Plutarque, n’omettant que la campagne d’Antoine contre les Parthes.

Après la mort de Jules César, Marc-Antoine hérite un tiers du monde romain, dont l’Égypte. Las de la guerre, il tombe sous le charme de Cléopâtre et aurait pu passer la fin de sa vie auprès d’elle si les besoins de l’État et les attaques de son rival Octave César l’avait permis. Convoqué à Rome pour une conférence au sommet, il accepte pour raison d’état de se marier avec la sœur d’Octave, Octavie.
Cléopâtre est furieuse et fait tout son possible pour regagner son amour. À Rome l’idée se propage que Cléopâtre est le mauvais génie de Marc Antoine et qu’elle met en péril l’Empire Romain. Octave déclare donc la guerre à l’Égypte et la faiblesse militaire de Cléopâtre entraîne l’échec de celle-ci.
Antoine croyant à une rumeur qui parle du suicide de Cléopâtre, retourne son glaive contre lui et se tue. Cléopâtre qui en fait s’était simplement réfugiée dans un mausolée apprend la mort d’Antoine et devant alors pour rendre hommage à Octave, défiler dans les rues de Rome, se suicide à son tour pour éviter de souffrir cette honte. (Inspiré de Wikipédia)

Traduction : François Guizot (1787-1874)

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 339 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour William Shakespeare :


123>