Alain-Fournier

Le Grand Meaulnes

« Elle hésita, le regarda un instant en souriant et dit :
Mon nom ?… Je suis mademoiselle Yvonne de Galais…
Le nom que je vous donnais était plus beau, dit-il.
– Comment ? Quel était ce nom ? fit-elle, toujours avec la même gravité.
Mais il eut peur d’avoir dit une sottise et ne répondit rien.
Mon nom à moi est Augustin Meaulnes, continua-t-il, et je suis étudiant. […] »

Rencontre inoubliable… dans ce roman autobiographique à la fois d’adolescence, de terroir, d’aventures et onirique d’Alain-Fournier classé neuvième dans la liste des 100 meilleurs romans du vingtième siècle.

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 01/10/2009.
Consulté ~306 866 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

32 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Cher René Depasse,
    … des années que je suis familière de votre voix… avec ces si nombreux ouvrages que vous avez eu la générosité de nous faire entendre…

    “Le grand Maulnes” fut l’un de ceux que j’ai écouté par votre intermédiaire et que j’ai redécouvert après l’avoir lu des années plus tôt.

    La magie de la jeunesse, du rêve, de la poésie portée par ce livre m’a été donnée à entendre

    … et l’évocation d’une époque , celle de la « fameuse » école « IIIe République »…

    merci infiniment pour cette lecture et toutes les autres…

  2. Depuis que j’ai vu le film de Jean-Gabriel Albicocco en 1967, Le Grand Meaulnes et Alain-Fournier sont devenu mes idoles littéraires, mes références…

  3. Très belle lecture.
    Bravo !

    Je réécris souvent ce commentaire mais je ne remercierai jamais assez toutes le personnes qui contribuent à la vie de ce site.

    Handicapée, je redécouvre le bonheur de plonger dans un livre grâce à votre dévouement.

    Mille fois merci à tous et à toutes !

  4. Ping : Lire ou écouter Le Grand Meaulnes | Le blog de français en 3ème
  5. Cette histoire est extraordinaire.. Mais il faut déja passer à autre chose, comme nous y invite François dans la toute dernière phrase du roman.
    Comment peut-on lire 37 fois le même roman ? 😀

    Merci M. Depasse !

  6. Ping : Savoirs CDI, des ressources professionnelles pour les enseignants documentalistes » Le programme de Français au collège en livres audio (gratuits)
  7. Le Grand Meaulnes est plus qu’un simple livre, comme le dit sa soeur Isabelle, “C’est la vie de mon frère”. Alain-Fournier a lui-même définit de la meilleure façon qu’il soit son livre. “Dans mon enfance, tout ce qui me paraissait beau, grand et merveilleux ; était beau, grand et merveilleux. A moi les vieille choses usées que les gens ne voient plus. A chacune, leur dose latente de merveilleux”… Rien de plus onirique que le Grand Meaulnes ; et pourtant, c’est la véritable vie d’Alain-Fournier. Il rencontra à Paris Yvonne de Quiévrecourt, elle devint Yvonne de Galais dans le roman.

  8. Merci pour cette patience et le temps donné pour produire ce travail…Cela me sera très très utile! Bonne continuation!

  9. Je vous remercie bien de cet enregistrement. J’habite la Russie et j’aime la litterature francaise. Bonne chance a tous les amis du grand Meaulnes!

  10. Bonjour,
    Je trouve qu’il est bien dommage de s’arrêter uniquement aux fautes d’orthographe (je fais référence à votre réponse au commentaire de Swan) quand on vous témoigne autant de reconnaissance… Votre message m’a paru un peu manquer d’humilité et m’a heurtée ; je tenais à vous en faire part, d’autant plus que j’apprécie réellement le travail que vous faîtes avec les donneurs de voix, qui est une bien jolie initiative…
    Alors… sans rancune?!…

  11. Cher René,

    Je suis juste ébahie… Vous m’inspirez un profond respect! Je passe le Capes et il y a quelques “classiques” qui ne “passent” pas. Grâce à vous j’y accède (dans toute la polysémie du mot)

  12. Mon cher Swan.je vous ai fait plaisir en lisant ce texte.Faîtes-moi plaisir en retour en réécrivant votre message comme l’aurait écrit à l’école le grand Meaulnes,sans tousse ni grasse.Merci d’essayer…

  13. Mersi pour cette lecture est avoir passer auten de temps pour nous tousse car lire pendant 8h ses pas rien est une lecture trés déveloper moi qui n’aime pas lire grasse a vous j’aime bien de temps entemps lire un livre

    Je vous en remersi

  14. Merci beaucoup pour ce beau travail.
    J’ai été surpris au début par le ton de la voix, mais m’y suis habitué et l’ai finalement bien appréciée. Elle restitue bien le ton de ce beau livre.
    Merci encore.

  15. J’écoute avec un très grand plaisir ce roman que j’ai lu 5 fois, je trouve la voix et le ton bien assortis avec l’ambiance particulière du roman.
    L’écoute me restitue aussi les mêmes images et les mêmes couleurs qu’à la lecture.
    Merci et bravo Mr René Depasse!

  16. Une petite déception que cette lecture, pour un livre que j’ai lu 37 fois et que je sais presque par coeur. Une déception car la voix fait perdre un peu de la magie, du souffle et de la poésie secrète d’Alain-Fournier. Peut-être, contre toute attente, une voix féminine eût été préférable. De fait, mon oreille se trouve déçue, comme nos yeux parfois devant une adaptation cinématographique d’un livre.

  17. ces histoires sont extraordinaires surtout pour les enfants qui ne veulent pas tenir un livre dans les mains.merci beaucoup

  18. Merci Monsieur Depasse pour cette lecture magnifique. Je viens de “finir” Le Grand Meaulnes et je suis encore sous l’effet de la poésie et la magie de ce magnifique roman que (comme plusieurs autres déjà, Olivier Twist, Manon Lescaut… ), vous m’avez fait découvrir avec tant de talent.
    Continuez à nous donner tant de bonheur auditif et littéraire…

  19. Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire précédent de Juliette :
    “Vous restituez si bien le climat poétique et onirique de ce livre , toute sa magie”
    En écoutant René Depasse on est transporté et totalement immergé dans l’univers du roman. Avec le “bête humaine” du même lecteur, “Pêcheur d’Islande” et “Le journal d’une femme de chambre” lus par Victoria ce sont des fichiers que je n’effacerai pas de mon lecteur mp3 (des livres audio de chevet en quelque sorte), en attendant de faire d’autres découvertes sur le site de litteraturaudio.com

  20. Merci Monsieur Depasse pour cette superbe lecture d’un roman que j’ai adoré lorsque j’étais adolescente.
    Vous restituez si bien le climat poétique et onirique de ce livre , toute sa magie !!!

  21. M.Depasse, encore MERCI pour tout!

    Un oubli ou une erreur….
    Partie 2 – (Chap 11-12) dure 2.01 c’est cela….

    Il y a plusieurs décades j’ai lu ce livre….je ne me souviens pas de la longueur des chapitres.

    Cabicha

  22. Aux habitués du site. Alain Fournier et Ch.Péguy étaient en quarantaine pour des prob de droit.Les voilà réapparus .Bonnes auditions…si vous aimez ces auteurs!