Le chevalier de Maison-Rouge

Le Chevalier de Maison-Rouge

• • •More

Le Chevalier de Maison-Rouge, publié en 1846, s’inspire de la vie d’Alexandre Gonsse de Rougeville. Un feuilleton télévisé, avec Dominique Paturel et Michel Le Royer, en est tiré.

Paris, mars 1793. Marie-Antoinette est prisonnière au Temple. Les gardes nationaux redoublent de vigilance : le chevalier de Maison-Rouge, connu pour l’amour qu’il porte à la reine, est capable de tout pour la sauver.
Dumas conte là une belle histoire d’amour (Maurice préfère son amour à son honneur) et d’amitié, mais aussi bien triste, comme la période qui sert de toile de fond. Les lecteurs de La Comtesse de Charny espéraient dans ce roman le retour du chevalier Philippe de Taverney de Maison-Rouge, amoureux malheureux de la reine. Et bien ce n’est pas le cas…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Johann Pazel, Sonata No.12 (domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 24/10/2013.
Consulté ~27219

Lu par Gustave

Suggestions

16 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je remarque pour la version compressée (.zip) du livre que la fin du premier fichier audio est manquante (silence de quelques minutes).

    Au contraire, la fin du fichier Chapitre 01.mp3 non comkpressé est bien présente.

  2. Hello, merci pour cette lecture 🙂

    J’avais gardé une forte impression de ce roman lorsque je l’avais lu ado et je suis très heureux de le retrouver là en audio 🙂
    C’est vraiment de la belle littérature : aventure, émotions, personnages attachants et super bien dépeints, un fond historique instructif, un vrai plaisir 🙂

    Merci

  3. Bonjour Gustave,

    Je vous remercie pour votre gros travail qui m’a permis de découvrir un autre Dumas. J’avais déjà écouté votre voix sur “La Tulipe noire”. Je me suis évadé une nouvelle fois grâce à vous.

  4. Excellente adaptation audio de ce roman du grand Dumas , les affres du proces de Marie Antoinette , les abus du tribunal révolutionnaire , les égarements de la Terreur Tout y est !!!!

  5. Bonjour ,

    C’est parfait , quelle voix superbe! Dommage que l’on sache la fin ,mais qu’importe c’ état superbe ,décidément les bourreaux de toutes les époques aiment coupés les cheveux ..

  6. J’apprécie beaucoup la lecture Gustave, en dépit d’être brésilien, j’ai vraiment identifié avec la mélodie et belle prononce du lecteur.

    La langue française a une richesse stupéfiante.

  7. Bonjour à tous,
    Désolé pour le problème survenu au chapitre 1 (il manque en effet dix minutes), que je ne m’explique pas et que je corrige sans tarder…
    Gustave

  8. Bonjour,
    Je ne me souviens plus de la date du téléchargement, mais il manque la fin du chapitre 1
    Bref…
    Pour le reste, effectivement cela fini pas top, mais quelle lecture! encore une de ces voix magistrale qui transporte l’écouteur dans celui du conteur.
    Je vous remercie et tire mon chapeau devant votre réussite.
    J’espère vous retrouver bientôt ailleurs dans une autre lecture, bonne continuation à vous, et pour ma part, aux plaisirs.
    Et pour la musique d’intro perso, bonne sélection et non, pas trop fort pour moi même si cela pourrait être un brin plus délicat je ne me plains pas et vous re remercie encore une fois.

  9. Merci pour cette lecture mais çà finit vraiment mal. J’aurais pas voulu vivre à cette époque. La musique est trop forte au début des chapitres. C’est trop fort pour la musique et si on baisse trop le son on entend mal le narrateur.

  10. Je confirme que le son, dans le chapitre 1, se coupe en plein récit à 23 minutes 34 secondes, et ne reprend pas jusqu’à la fin.

  11. Je crois qu’il y a un problème: chap 1 23 ème minute. Il manque toute la fin
    Peut être que le fichier a été corrompu au moment du chargement sur mon mobile mais je préviend quand même…

  12. Oh là là! Elle réveille la musique d’introduction ! Je viens de perdre un tympan dès les premières secondes du livre! Ça promet! Lol
    Amis audiolecteurs, prenez vos précautions: ne mettez pas le son trop fort!
    Je vous taquine, Gustave. Je commence l’écoute de votre interprétation avec plaisir, bien sûr!