William Byles - The gentleman and the maid (vers 1924)

L’Ami de la maison

Après L’Affaire Champignon et L’Essayeuse, Littérature audio vous présente une autre saynète de Pierre Véber : L’Ami de la maison.

Madame Frémines voudrait se débarrasser de son mari pour épouser un amoureux qui lui plaît davantage, mais elle veut que le divorce soit prononcé aux torts exclusifs de son mari. Difficile quand celui-ci est irréprochable !
Il reste une solution : engager une belle jeune femme peu farouche, dont la mission sera de se laisser surprendre « en flagrant délit », avec M. Frémines, par le commissaire de police.

La suite est savoureuse…

Donneurs de voix ayant participé au projet, par ordre de leur entrée en scène :

Adrien : Vincent de l’Épine,
Julie : Christine Sétrin,
Madame Frémines : Cocotte,
Frémines : Gustave,
Le commissaire : Lemoko,
Avec l’aimable collaboration de Magali, pour la présentation et les didascalies.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Emmanuel Chabrier, Dix Pièces pittoresques, IV. Idylle, interprété par Robert Casadesus (1959, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 03/02/2014.
Consulté ~10383

Autres projets collectifs

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cher sire Stéphane
    Cette pièce de théâtre a été très amusante à enregistrer. Nous sommes ravis que notre interprétation vous ait plu. Votre satisfaction nous motive beaucoup pour la suite de nos lectures.
    Merci beaucoup pour votre amical message.
    Amicalement
    Cocotte

  2. Vous avez très bien réussi à donner vie à cette comédie, à la rendre plaisante, et dans la foulée, à charmer l’auditeur que je suis par votre humeur égale et riante.
    Merci à vous
    Stéphane

  3. L’effet rendu par les lecteurs/acteurs est très réussi ; à vous entendre, on vous imagine sur scène!

  4. Grâce à vous, chère Christine, ma culture artistique a fait des progrès prodigieux!
    Tous les audio lecteurs, comme moi, ne connaissent peut-être pas la famille Véber. Vous avez eu raison de donner tous ces renseignements. Grâce à littérature audio, Pierre va connaître un regain de célébrité.
    Et Francis va certainement nous proposer des ponts d’or pour jouer dans sa prochaine réalisation. Youpi!
    Bonne journée!
    Cocotte

  5. Bonjour 🙂

    Si Pierre Veber est aujoud’hui un peu oublié (ce qui ne saurait durer grâce à Littérature audio.com 😉 ), son petit-fils est en revanche un réalisateur et dramaturge très connu : Francis Veber fut le scénariste de L’Emmerdeur, avec Jacque Brel et Lino Ventura, mais aussi le réalisateur de comédies à succès : La Chèvre, Les Compères ou Le Dîner de cons sont quelques un de ses films les plus connus…

    Et pour compléter la famille des Veber, le frère de notre Pierre, Jean (1864-1928) fut un dessinateur de presse et un peintre très connu à l’époque. En ces temps de centenaire, ne manquez pas ses estampes et ses dessins satiriques consacrés à la Grande Guerre et disponibles sur Gallica.

    Bonne journée,

    Ch.

  6. Moi non plus, je ne connaissais pas ce monsieur Véber. C’est un audio lecteur qui nous l’a fait connaître! Et, il y a quelques mois, j’ai vu des affiches dans le métro, annonçant un spectacle qu’il montait! J’ai été très fière de montrer mes connaissances à mes amis qui n’avaient jamais entendu parler de lui. Mais, avec l’aide de L.A., sa célébrité va augmenter dans des proportions imposantes! MDR!:-)
    Amitiés
    Cocotte

  7. Merci, Gilles, pour votre fidélité.
    Nous sommes heureux d’avoir contribué à vous faire passer un bon moment. Pierre Véber était effectivement assez inconnu (au moins par moi), même si son petit-fils Francis est à l’affiche dans les couloirs du métro avec la pièce qu’il lance “Le Placard”. Je viens de lire avec plaisir un reportage sur lui dans Paris-Match. Je en le connaissais pas non plus. Ma culture théâtrale est à revoir sérieusement!
    Bien amicalement et à bientôt!
    Cocotte

  8. Bonsoir, merci pour cette pièce très amusante, c’est exactement ce que j’aime et je pensais à tort que seuls (parmi les auteurs anciens) Feydeau ou Courteline pouvaient en faire d’aussi bonnes. La réalisation et les acteurs sont parfaits, merci à vous tous pour cet agréable divertissement. Bien amicalement Gilles

  9. Merci à vous, Olivier, de la part de toute l’équipe, pour votre aimable commentaire.
    Une autre saynète est en cours de montage : Le maître à aimer. Elle est très amusante, elle aussi, et nous sommes heureux d’avoir remis au goût du jour, Pierre Véber, qui était un peu oublié.
    Bien cordialement
    Cocotte