Cerisier japonais

La Fiancée d’hiver

Anne-Lise Grobéty, écrivaine suisse (1949-2010) a reçu le prix Rambert en 1986 pour cette magnifique nouvelle qu’est La Fiancée d’hiver. Georges Anex, du Journal de Genève, en donne cette magnifique critique :

« […] Enfin, le plus beau de ces textes, celui qui s’intitule La Fiancée d’hiver, donne toute la mesure d’un talent d’écrivain, sa liberté, sa mobilité, en une sorte d’incantation baroque et passionnée qui intègre à son élan les écarts de la syntaxe ou du vocabulaire. Passent les saisons, les visages, la fiancée d’été court plus vite que l’eau, celle d’automne est une bourrasque de rires et de frissons, celle de printemps s’enfuit gaiement sous la pluie, celle d’hiver… Il faudrait citer en entier ces pages haletantes et frondeuses. On songe parfois au Blason des fleurs et des fruits d’Éluard. Ou à la simplicité solennelle d’autres poèmes : « Votre nom s’écrit dans la bulle de mon haleine chaque fois que je respire. Votre nom s’écrit dans l’empreinte de mes pas. » »

Avec l’aimable autorisation des éditions Bernard Campiche Éditeur.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Cerisier japonais.

Livre audio gratuit ajouté le 04/06/2011.
Consulté ~26917

Lu par Esperiidae

Suggestions

17 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Le texte et votre voix, par le rythme et l’intonation choisis, sont si parfaitement et intimement liés que l’émotion à votre écoute en est démultipliée.
    Je ne peux, comme Alain bien avant moi, qu’espérer que vous aurez l’occasion de lire d’autres nouvelles de cette auteure, quand vos autres projets vous en laisseront le loisir.

  2. Cher Kadour,

    Je suis flattée de votre proposition. J’en prends note et verrai pour y répondre dans le courant de l’année, ma priorité étant Guerre et Paix mais un peu de changement ne me fera pas de mal

  3. Chère Esperiidae,

    je vous propose la lecture d’une seconde version des “Lettres portugaises”, qui se trouvent déjà sur LA ici:
    https://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/guilleragues-gabriel-joseph-de-lavergne-comte-de-–-lettres-portugaises.html
    Non pas que la version déjà existante n’est pas appréciable, mais je souhaiterai écouter également la vôtre. Proposer une seconde version est une pratique normale sur LA. Elle n’enlève absolument rien aux mérites d’une première version, simplement elle enrichit le site par une seconde.
    Qu’en pensez-vous?

    Amitié,
    Kadour

  4. Cher Kadour,

    Un grand merci pour votre compliment sur mon interprétation de ce magnifique texte d’Anne-Lise Grobéty. Cette auteur dispatue trop tôt avait une sensibilité toute particulière et ses textes sont d’une intensité rare. Cet enregistrement est mon premier déposé sur litteratureaudio.com ! J’aurais aimé proposer d’autres textes d’Anne-Lise Grobéty, mais n’ai jamais entrepris les démarches pour redemander les droits…

    Encore merci pour votre commentaire.

    Au plaisir,
    Esperiidae

  5. Bonjour !

    Très belle interprétation ! Tous mes compliments avec un grand merci ! Cela donne le désir d’entendre votre voix lisant d’autres textes.

    Kadour

  6. Bonjour Anne,

    Je suis très heureuse de lire que vous avez apprécié ce texte et ma lecture. Je vous remercie d’avoir pris le temps de l’exprimer et espère que vous prendrez encore beaucoup de plaisir à écouter les texte lu sur ce site.

    Très belle fin de journée

  7. Je voulais vous féliciter pour le choix du texte mais également pour la qualité de la lecture. J’apprécie beaucoup votre voix.

  8. Bonjour Guy. A mon tour, je vous remercie pour ce commentaire qui me touche au cœur. Je suis heureuse que vous aimiez cette nouvelle et ne peut que vous encourager à découvrir plus cette auteure helvète de grand talent, disparue trop tôt. Quelques uns de ces livres sont édités chez Bernard Campiche, dont le lien figure sur le billet.

    Bonjour Alain! Je voudrais tant pouvoir encore et encore faire partager ses textes… Mais cette auteure est encore sous droits d’auteur. Et je dois dire que je n’ai demander d’autorisation que pour cette nouvelle… Peut-être un jour reprendrai-je à nouveau contact avec l’éditeur et la fille de Mme Grobéty, afin d’avoir l’autorisation pour d’autres textes. Ton message alimente cette envie… 🙂 – Amitiés

  9. La voix est lente, douce, chaude, juste comme il faut pour nous permettre d’humer ce magnifique texte. L’émotion que l’on perçoit dans la voix est ressentie, partagée, un frémissement parcourt cette « Fiancée d’hiver ».
    Cette nouvelle si poétique est épatante. J’en ai écouté quelques autres toutes aussi belles. Ces mots paraissent sortir d’un monde inconscient, inconnu, d’un ailleurs qui nous transporte bien loin.
    J’espère que la suite des textes de cette écrivaine suisse de très grand talent, disparue trop tôt, va venir. L’essai ne peut s’arrêter là.
    Merci Esperiidae

  10. Qu’écrire? Que dire après vous avoir écouté interpréter, vivre avec nous, ce texte magnifique ?
    Merci à cette auteure inconnue de moi, merci à vous lectrice de talent d’avoir partagé ce récit qui probablement vous attendait pour si bien vivre.
    A écouter encore et encore.

  11. Belle interprétation douce, sensible et profonde: une véritable merveille en effet, comme le dit Daniel, un plaisir rare!
    Et merci de nous faire découvrir cette talentueuse auteure inconnue

  12. Chère Esperiidae,

    Magnifique Nouvelle, et pour moi qui découvre cet auteur, c’est une véritable révélation.
    Quant à votre interprétation, c’est une véritable merveille de sensibilité, votre voix sensuelle et
    passionnée, nous amène au coeur et à l’âme d’un amour aussi bien ressenti.
    Au plaisir de vous entendre à nouveau …

    Daniel