Vincent Van Gogh - Le peintre sur le chemin du travail, Homme avec ombre (1888)

Le Dossier 113

• • •More

Les polars fleuves d’Émile Gaboriau (1832-1876), tels L’Affaire Lerouge (1866)ou Le Crime d’Orcival (1867) eurent un très grand succès, à une époque où la police scientifique progressait. Son « Monsieur Lecoq » précède Sherlock Holmes et annonce les avatars d’Arsène Lupin.

Le sujet du Dossier 113 : un vol important vient d’être commis rue de Provence à Paris, au préjudice de la banque Fauvel. Or, deux personnes seulement connaissaient la combinaison du coffre duquel 300000 francs ont été soustraits… Après une enquête sommaire, la police arrête Prosper Bertomy, le caissier principal. Mais une seconde enquête commence, menée par l’inspecteur Fanferlot, surnommé l’Écureuil, qui découvre l’existence de Nina Gipsy, une mystérieuse jeune femme entretenue par le caissier… Fanferlot fait alors appel au policier Lecoq. Aux côtés de celui-ci, il remonte la piste d’une affaire beaucoup plus complexe.

Des péripéties innombrables, du suspens, un milieu social fouillé et de l’humour. Parfois des longueurs (normales dans un roman fleuve ! ) et quelques mièvreries (attendues dans un roman feuilleton de 1867)…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 27/08/2012.
Consulté ~24422

Lu par René Depasse

Suggestions

20 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cher monsieur Dépasse merci à l’écrivain mais double merci à vous pour vos lectures magistrales je suis triste quant viens la fin de celles ci mais je sais que d’autres m ‘attendent et c’est la joie

  2. merci pour votre belle lecture… que j’avais enregistrée il y a plus de deux ans… le plaisir sera toujours de vous écouter. merci

  3. Cher Virgile,vous êtes le destinataire idéal de nos lectures.Heureux qu’elles vous apportent de quoi vous “accrocher”et accélèrent le passage du temps!

  4. monsieur Depasse je ne saurai vous dire combien la voix est important et peut-être encore plus lorsqu’on ne voit pas comme moi. toutefois je tenais à vous féliciter car votre lecture m’emporte et je ne compte pas le temps lorsque je vous écoute nous relatter toutes ces merveilleuses aventures. mille merci ne seront pas de trop pour vous exprimer ma reconnaissance au temps que vous passé pour nous faire partager tous ces livres et bons moment qui en découlent. encore merci et bravo.

  5. Excellent texte d’ EMILE GABORIAU, que je viens de découvrir, superbe diction de M.DEPASSE auquel j’adresse mille félicitations.
    (je télécharge sur I pod et écoute sur le poste de radio pendant mes trajets automobiles).
    Quel bonheur comparé aux émissions politiques et autres publicités.
    Bravo! continuez
    Patrick

  6. Bonjour Monsieur Depasse,
    Tout d’abord, un très grand merci pour toutes vos magnifiques lectures.
    Je viens d’écouter “Le crime d’Orcival”, “Roger-la-Honte”, trois “Du Boisgobey” et deux “Level”. Je vais poursuivre avec “Le dossier 113”. Votre interprétation est tout simplement superbe. Je ne m’en lasse pas.
    Pensez-vous qu’il vous serait possible de nous lire “Monsieur Lecoq” d’Emile Gaboriau ? Je crois que c’est un livre assez long mais j’ai constaté que cela ne vous rebute pas. Au vu des commentaires, vous êtes très très apprécié et vous feriez certainement plaisir à beaucoup d’autres lecteurs.
    Il y a un autre livre que j’aimerais également écouté : La guerre et la paix de Tolstoï. J’ai des scrupules à vous solliciter encore (mais je le fais tout de même…).
    Encore merci pour tous les beaux livres que vous nous faites partagés et espère que cela durera encore longtemps.
    Je vous souhaite une très bonne journée.

  7. Mille excuses ,inspecteur D., pour ces fausses pistes!En fait ,j’ai travaillé sur deux éditions différemment numérotées et l”accident est arrivé.Juste deux petits dégâts matériels…j’espère.Bonne semaine!

  8. Chapitre 7 appelé Chapitre 10 !!!
    Chapitre 10 dénommé 14 !!!
    Bon on souffle un bon coup et on renumérote

    Sans malice. Juste pour la cohérence.
    Interprétation toujours impeccable.

    Merci.

  9. Merci pour cette belle lecture. Mais je me permets quand même de vous faire remarquer qu’il manque environ les 7 dernières pages du chapitre 3. J’ose espérer que vous aurez le temps de corriger ce petit lapsus. Encore bravo pour votre travail et votre passion.

  10. Merci mille fois à vous monsieur Depasse, c’est un régal que d’écouter ces romans de Gaboriau qui nous plongent au coeur du 19ème.

  11. Merci(avec un grand M) à Marie,Michele et Michel (avec 3 grands M) pour leurs compliments peut-être mérités(avec un petit m)Sachez ,tous , que mon zèle à vous faire connaître ces oeuvres peu célèbres n’est pas purement altruiste et qu’il y entre une grande part du plaisir personnel de la découverte.C’est un bonheur (rare et paradoxal )d’enrichir les autres en s’enrichissant soi-même gratuitement!Bon Gaboriau à vous!

  12. Bonjour Monsieur Depasse.Avec vous c’est toujours du bonheur a la tonne.Vous lisez un livre a haute voix et nous vivons le livre.Merci en mon nom et sans doute a celui de tant d’autres pour ces moments merveilleux que vous nous donnez.

  13. Monsieur Depasse
    Un nouveau roman d’Emile Gaboriau lu par vous! J’en ai l’eau à la bouche! ce soir téléchargement et en voiture pour une nouvelle aventure qui promet avec vos dons de lecteur d’être époustouflante de vérité, d’émotion, de suspense et d’un bonheur à l’état pur dès les premières phrases.
    Merci merci merci pour tout ce temps que vous consacrez pour notre plaisir et notre culture!