John Everett Millais, The Black Brunswicker

Le Couple désaccordé (Partie 2)

• • •More

Un voyage diplomatique inopiné va éloigner Lord Teviot de Helen, au beau milieu d’une dispute conjugale sans précédent… Mais les incidents diplomatiques se multiplient partout à St Mary : les médisances de Lady Portmore mènent Lord Beaufort à commettre de terribles bévues envers Mary Forrester; tout le monde regarde avec inquiétude l’adoration que la jeune Eliza, si peu rompue aux jeux du monde, témoigne trop ouvertement au Colonel Beaufort; puis, une rivalité politique, des maladies surviennent, ainsi que des accidents, qui finiront par prouver la véritable valeur de chacun. Trois mariages, et pas d’enterrement, au programme de cette seconde partie du Couple Désaccordé.

Traduction : Vincent de l'Epine et Pauline Pucciano.

Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

Lien vers la Partie 1. 

Illustration :

John Everett Millais, The Black Brunswicker

Références musicales :

W.A. Mozart, Sonate pour piano n°16, interprétée par Simone Renzi (licence CC BY SA NC)

Licence d'utilisation : CC BY-NC-ND : Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification
Livre audio gratuit ajouté le 08/05/2024.

27 Commentaires

Ajoutez le vôtre ! C'est la meilleure manière de remercier les donneurs de voix.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. 👏👏Je me joins au concert de louanges bien mérité, et ne peux rien ajouter d’original. Je n’ai qu’envie de vous dire, à tous les deux, BRAVO, BRAVO, BRAVO ! Bravo pour la traduction, bravo pour l’interprétation (passer d’un personnage à l’autre en changeant le ton, le rythme, le phrasé, c’est très réussi !), bravo pour le résultat final très vivant, divertissant et cette plongée dans la bonne société anglaise ! Madame Douglas est impayable, et Helen est un beau personnage, émouvant et sincère. La narration du retour du mari et ce qui s’en suit (sans divulgâcher davantage) m’a fait monter les larmes aux yeux… Je ne peux que m’écrier : à quand la prochaine collaboration entre vous deux ?

    1. Très chère Gaëlle, comme ce commentaire nous est précieux… merci infiniment ! (Je suis fan également de Mrs Douglas mais je vais tâcher de ne pas trop m’inspirer d’elle dans la vie réelle 🤣)…

  2. Je ne perds pas une occasion de vous écouter tous les deux et c’est peu dire que je me régale ! Votre performance me fait penser aux pièces radiophoniques dont mes parents m’ont tant parlé. Je suis aussi terriblement affligée d’entendre les détails des préoccupations de cette prétendue “haute société”, la vanité, la prétention, la vacuité surtout… à la lumière des vicissitudes que notre planète traverse aujourd’hui. Je n’ai pas l’impression que ces gens aient jamais travaillé vraiment, été obligés de compter, ni fait autre chose que se regarder dans la glace, se pavaner, boire le thé et médire… Je les sens à des miles de la vraie vie ! en tous les cas, merci pour tout ce travail fabuleux !

    1. Merci Christina de votre retour ! Nous sommes très sensibles à vos compliments, et à la référence aux pièces radiophoniques…
      Concernant votre remarque sur cette “haute société”, je ne peux qu’abonder dans votre sens ! Et pourtant, j’aime ces romans victoriens, ces lords, ces ladies, leurs carrosses et leurs pelouses à l’anglaise, leurs armées de serviteurs. Mais voilà, il y a le rêve et la réalité. Evidemment cette société si belle, si harmonieuse, était construite sur une exploitation de l’être humain, sur des pauvres qu’on maintenait dans un état de dépendance par une feinte générosité, sur une société rigide, stratifiée, misogyne, et fondamentalement injuste…
      Dans « East Lynnie », que je suis en train de relire, l’héroïne est horrifiée à l’idée de devoir travailler comme tout le monde… et nous, on a envie de lui dire : « eh ben oui, c’est quoi le problème ? » 😊
      C’est une époque rêvée, tout comme la chevalerie ou le western. On sait ce qu’elle était en réalité, mais on aime quand même à y rêver…

      1. Je me réjouis de vous écouter dans East Lynnie. Et sinon, oui, vous avez tellement raison. Je m’interroge d’ailleurs sur ce qui fait que je suis séduite par cette époque et ces romans… En même temps, le fait de n’avoir pas le droit de travailler pour gagner sa vie (et donc être “obligé” de crevoter ou de se voir astreint à un mariage arrangé ne serait-ce que pour manger) dans certaines classes de cette société de rêve, c’est aussi assez pervers non ? Il faut vraiment naître au bon endroit (où l’argent ne manque pas) et au bon moment… mais nous n’allons pas refaire le monde, n’est-ce pas, je reste sous le charme de vos voix et, comme le chantait Marie-Paul Belle en son temps : je veux pleurer comme Soraya, pas dans la soupe, mais dans la soie…

  3. Quelques jours de soleil et cette histoire légère et amusante auraient pu être prescrits par les médecins de l’époque pour tout auditeur de littérature audio un peu fatigué (en évitant le vent d’est bien sûr!) Me voilà donc requinquée… Merci à tous les deux pour votre travail.

    1. Merci Pauletta, nous sommes heureux d’avoir contribué à vous requinquer ! Rien de tel en effet qu’un petit Emily Eden, qui porte décidément bien son nom. Merci d’avoir pris le temps de ce petit mot, c’est très important !

  4. Je viens de terminer l’écoute des 2 parties du roman. J’ai eu envie de me lever et de vous applaudir de toutes mes forces : l’auteur, et vous deux traducteur, traductrice, lecteur, lectrice( D.D.V.). Que de bons moments passés avec vous ! Je suis très en accord avec EclatDuSoleil.
    Merci de tout cœur.

  5. Charmant, oui vraiment charmant.
    Le roman, votre lecture parfaite, cette bonne société anglaise avec ses pestes, ses intrigants, ses suffisants, ses impertinents, mais tout de même assez de nobles cœurs, et les épreuves de la vie qui conduiront les beaux jeunes gens à devenir des adultes accomplis…
    Comme d’autres auditeurs, je déplore que Madame Eden n’ait commis que deux opus : un bon livre bien interprété fait partie des meilleurs moments de la vie. Mais je ne doute pas que vous saurez nous dénicher d’autres auteurs et d’autres œuvres pour nous ravir. Sinon, après avoir tout écouté, il restera la possibilité d’écouter à nouveau : avec les années, la mémoire est moins fidèle, ce qui permet de redécouvrir avec bonheur des livres qu’on avait déjà lus ou entendus.
    Merci pour les cadeaux que vous nous faites, et soyez assurés qu’ils sont très appréciés !

    1. Chère EclatduSoleil, quel bonheur de vous retrouver avec ce beau commentaire ! “Un bon livre bien interprété fait partie des meilleurs moments de la vie”… Merci beaucoup et à bientôt !

  6. 😊 Quel plaisir de vous retrouver dans toute la splendeur de votre talent !
    J’avais bien hâte d’entendre la suite de cet amusant roman:
    nous avons tellement besoin d’un peu de légèreté en ces temps perturbés.
    *******************
    🌸🙏🌸Un grand merci pour votre exceptionnelle générosité:
    c’est vraiment très apprécié.
    Bien dommage que cette écrivaine ait eu une si courte carrière…
    -Elle était peintre aussi, paraît-il (intéressantes notes sur Wikipédia).
    On dit aussi que Jane Austen était son auteure préférée:
    ceci explique cela. ***MERCI ENCORE ! PORTEZ-VOUS BIEN ! 👁️◡👁️

  7. Merci à vous deux, Gaëlle et Sophie.
    Je crois pouvoir dire que nous nous sommes bien amusés avec cette traduction et cet enregistrement !
    Cela clôt, malheureusement, les deux seuls romans écrits par Emily Eden. Nous ne sommes pas peu fiers de contribuer à faire découvrir en France cette auteure très attachante !
    J’espère que cette seconde et dernière partie vous plaira 😀

  8. Une très forte envie de copier/coller le message ci-dessous : c’est exactement ce que je voulais vous écrire. Alors je me contente de vous adresser un très grand merci et m’en vais écouter !

  9. Ah, quel plaisir de démarrer ce long week-end avec la publication de cette seconde partie ! Je l’attendais avant de commencer à écouter la première partie. Je me réjouis d’avance de retrouver vos deux voix dans un roman d’Emily Eden ! Merci d’avance pour le plaisir que vous nous procurez. 🙏

Autres projets collectifsVoir plus

Les plus aimés ❤️ (sélection)Voir plus

×