Napoléon Ier dictant ses mémoires (XIXe siècle)

Mémorial de Sainte-Hélène (Chapitres 10 et 11)

Noble émigré rallié à l’Empire, Emmanuel de Las Cases (1766-1842) est fait chambellan et comte d’Empire. Resté fidèle à Napoléon, il l’accompagne à Sainte-Hélène, partageant son exil jusque fin 1816, où il est arrêté et renvoyé en Europe. Il fait office de secrétaire particulier de l’empereur déchu, notant leurs conversations, dont il compose plus tard, au château de Sohan, le Mémorial de Sainte-Hélène. Cet ouvrage de plus de 2000 pages est sans doute le meilleur témoignage sur la déchéance de Napoléon, mais surtout sur sa pensée, ou du moins de ce qu’il a voulu en laisser. Autorisé à rentrer en France après la mort de Napoléon, Las Cases publie le Mémorial en 1823 ; le succès de l’ouvrage est immense et fait la fortune à son auteur. Ceci est la septième des huit parties proposées.

Accéder à l’œuvre intégrale.


Remarques :

Consulter la version texte de ce livre audio : Tome 1Tome 2Tome 3Tome 4Tome 5Tome 6Tome 7Tome 8.

Illustration :

Napoléon Ier dictant ses mémoires (XIXe siècle).

Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Symphonie n°3 en mi majeur « Eroica », Op. 55-II. Marche funèbre (European Archive, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 14/10/2017.
Consulté ~8475

Lu par Gustave

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Grand honneur pour un lecteur de l’ancien et éphémère département de Sambre et Meuse. Cela me décide à poster le huitième et dernier tome !
    Merci à tous ceux qui m’ont suivi dans ces dizaines d’heures d’une lecture parfois austère…

  2. Chapeau (de Napoléon), cher Gustave ! Vous avez eu, ce jour, les honneurs de la radio nationale (France Inter): dans “la Marche de l’Histoire”, Jean Lebrun a illustré le propos d’un court extrait du “Mémorial”, n’omettant pas de mentionner l’interprète et le site. Encore bravo !

  3. Bonjour,
    Ne voyant plus la suite du Mémorial, j’ai cru un instant que le fameux Napoléon avait réussi à s’enfuir sans terminer ses mémoires.
    Je vois qu’il n’en est rien et je vous félicite et vous remercie de votre excellente lecture.
    christian.

  4. Bravo pour cet effort de longue haleine et cette belle lecture. Courage pour le huitième et dernier volume…