Veresmith Emil - Fanny Burney

Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde (Tome 1)

T1, Avant-propos – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 1 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 2 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 3 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 4 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 5 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 6 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 7 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 8 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

T1, Lettre 9 – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde

• • •More

Publié anonymement en 1778, le premier roman de Fanny Burney, Evelina, suscita aussitôt l’engouement du public anglais, puisqu’il connut en un an quatre éditions successives. La critique unanime (Edmund Burke et Samuel Johnson en particulier), salua en elle l’héritière de Richardson et de Fielding, et souligna surtout ses dons pour la comédie, la verve de ses dialogues et son aptitude à brosser une galerie de portraits d’excentriques au langage savoureusement contrasté : une servante d’auberge à la vulgarité flamboyante, dont l’extraordinaire jargon s’oppose à la langue châtiée des aristocrates qu’elle prétend imiter ; les petits boutiquiers de la Cité dont l’avarice et les manières démentent les mêmes prétentions à l’élégance ; le duo d’un fat entiché de mode et d’une coquette alanguie ; la brutalité d’un capitaine de marine dont les farces s’inscrivent dans la meilleure tradition d’un roman picaresque ; les sarcasmes perpétuels d’une « bas-bleu » qui offensent le code de réserve féminine en vigueur à l’époque.

Fanny Burney emprunte la forme épistolaire des grandes œuvres de Richardson pour nous raconter l’entrée d’une jeune provinciale de dix-sept ans dans la haute société londonienne. L’intrigue progresse d’incidents cocasses en menues catastrophes, jusqu’au terme de ce voyage initiatique où l’amour et l’estime triomphent du préjugé de classe. On reconnaît là le thème auquel Jane Austen donnera une éclatante illustration dans Orgueil et préjugés quelque trente ans plus tard. Outre l’intrigue, on retrouvera chez la géniale disciple de Fanny Burney (à laquelle elle rendra hommage dans Northanger Abbey), cet art du dialogue, cette ironie feutrée et brillante qui nous font comprendre aujourd’hui pourquoi Mme de Staël vit en l’auteur d’Evelina « la première femme d’Angleterre ».

À suivre…

Traduction : anonyme (1797).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.
Illustration :

Portrait de Fanny Burney.

Livre audio gratuit ajouté le 17/06/2017.
Consulté ~7588

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cher Monsieur,

    Je suivrai votre conseil de lectures de Brandon après avoir fini d’ écouter votre lecture d’Evelina. Encore une fois, la justesse de votre ton, de votre rythme m’enchantent..Je vous en remercie

  2. Merci pour votre lecture Mr Luttriger!
    Voilà une histoire qui, je trouve, ressemble à s’y méprendre à Raison et Sensibilité de Jane Austen. On y trouve même un sulfureux Willoughby. Si je ne m’abuse, Evelina est sorti plusieurs décennies avant Raison et sensibilité, Jane Austen a dû y trouver son inspiration…

  3. Magnifique Monsieur DL!!!
    Votre talent de lecteur est aussi grand que notre plaisir à vous écouter.
    Mille Merci pour vos nombreuses lectures anciennes et récentes, car je vois que vous enregistrez beaucoup en ce moment.
    Il s’annonce de belles journées de bonheur à vous écouter !!!
    Très bonne continuation à vous et encore merci!!!

  4. Monsieur DL,
    J’en suis à la moitié de l’écoute et j’aime beaucoup votre version. Heureusement qu’il y a un tome 2 car le récit passe très vite tellement il est captivant.
    Merci.