Fortune du Boisgobey - Rubis sur l ongle

Rubis sur l’ongle

• • •More

Robert de Bécherel arrivera-t-il à épouser Violette ? Il se retrouve au cœur d’un imbroglio familial et pour faire éclater la vérité, il devra déjouer les pièges d’une société où usurpation d’identité et détournements de fortune sont monnaie courante.

Monde de la Bourse, monde des théâtres, femmes déclassées et messieurs courant les tables de jeu, séquestrations, enlèvements, péripéties en tous genres et manœuvres frauduleuses d’un certain usurier Marcadier dont le pseudonyme Rubis sur l’ongle (1886) donne son titre à ce long roman d’aventures.

Quelques scènes trop mélodramatiques (la très vieille mère qui croyait sa fille morte depuis longtemps et la reconnaît grâce à une tache brune sur sa blanche épaule) peuvent faire sourire le lecteur d’aujourd’hui, mais on attend la succession des faits avec la même impatience que dans Le Pouce crochu ou dans Le Crime de l’omnibus du même Fortuné du Boisgobey.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 16/02/2015.
Consulté ~12129

Lu par René Depasse

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci M. Dépasse.
    Vous portez bien votre nom, vous êtes à la hauteur voire au delà.
    Votre lecture est au poil. D’une précision, d’une délicatesse et d’une justesse… Si l’écrivain pouvait vous écouter je pense qu’il serait ravi.
    MERCI MERCI MERCI et encore MERCI

  2. Merci, une fois de plus, pour les découvertes que vous nous permettez de faire. Je crois que je préfère l’écriture de Boisgobey à celle de Gaboriau, dont les formules sont parfois trop répétitives et la concordance des temps parfois curieuse. Et ma foi, c’est très distrayant d’écouter ces ancêtres du polar… même si certains rebondissements sont un peu “téléphonés”. Il est frappant de constater qu’on retrouve un vocabulaire commun avec celui de… Balzac, et de visiter, une fois de plus, le Paris du XIXème.

  3. Apres le crime de l omnibus, je suis en train d ecouter ce roman. Merci pour tant de plaisir et tant de travail, M. Depasse.

  4. Bonjour,

    Merci ,j’aime beaucoup cet auteur ,même si parfois il est si prévisible dans les faits et gestes de ses héros.