Georges Eekhoud

Le Suicide par amour

Une nouvelle étrange, du recueil Le Cycle patibulaire, dont on comprend mieux certaines passages quand on connaît les ennuis que son éloge de l’homosexualité masculine a valus à l’uraniste Georges Eekhoud.
Toujours le même style artiste :

« Éclairé dans une dernière flambée de soleil rouge, son isolement, l’immensité du décor, la moquerie même des profanations lointaines lui prêtaient une splendeur de plus. Aux yeux de Marcel, affolé et râlant d’idolâtrie, il réalisait le plus bel être humain, l’idéal de notre enveloppe charnelle, le chef-d’œuvre d’un créateur qui eût éclairé le corps d’Antinoüs par l’âme de Parsifal.
Marcel s’approchait pour s’agenouiller devant lui et panteler, sous ses regards et son souffle céleste, mais au moment de l’aborder, il s’aperçut que les détails de ce délicieux ensemble de perfections plastiques se désagrégeaient ou se vulgarisaient et qu’il ne restait plus, à deux pas de lui, qu’un assez galbeux petit pastoureau qui le dévisageait d’un air à la fois cajoleur et effronté. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 16/03/2012.
Consulté ~8676

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *