Jean Beraud - Devant le theatre de Vaudeville a Paris

Feu la mère de Madame

Feu la mère de Madame est un vaudeville en un acte de Georges Feydeau, représenté pour la première fois le 15 novembre 1908 à la Comédie-Royale à Paris. Cette pièce est entrée au répertoire de la Comédie française le 27 octobre 1941.

Lucien est allé seul au bal des Quat’zarts. Il rentre tard et sa femme lui fait des reproches. Au milieu de la scène, un valet de chambre sonne : il vient annoncer le décès de la mère de madame.

Donneurs de voix ayant participé au projet, par ordre de leur entrée en scène :

Yvonne : Milady,
Lucien : Gustave,
Annette : Esperiidae,
Joseph : Vincent de l’Epine,

Narration : Christine Sétrin,
Présentation : Cocotte.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Jean Béraud (1849-1936) – Devant le théâtre de Vaudeville à Paris.

Références musicales :

Scott Joplin, Maple Leaf Rag (1908, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 10/07/2013.
Consulté ~14629

Autres projets collectifs

Suggestions

13 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci pour votre commentaire, cbb. Nous sommes heureux de vous avoir fait découvrir cette pièce, que nous nous sommes bien amusés à enregistrer.

  2. Chère Dorine,
    Nous avons, en effet, en projet, deux ou trois pièces de Feydeau, qui pourraient être publiées à l’automne ou à la fin de l’année.
    J’espère que vous les aimerez.
    Cordialement
    Cocotte

  3. Bonjour Gilles. A mon tour, je vous remercie pour votre commentaire enthousiaste. Cela est encourageant et fait plaisir à recevoir.
    Toute belle semaine à vous.
    Esperiidae

  4. Merci beaucoup, cher Gilles, pour votre fidélité, au nom de toute l’équipe.
    J’hésitais à publier encore du Feydeau, mais votre commentaire m’a convaincue : puisque vous aimez tant ce théâtre, et certainement d’autres audio lecteurs aussi, je vais préparer, pour la rentrée, deux ou trois pièces qui, je l’espère, vous plairont.
    Votre commentaire est aussi un beau cadeau pour nous tous.
    Passez d’excellentes vacances, vous aussi, après ce printemps morose, avec le soleil revenu, et la chaleur aussi.
    Amicalement
    Cocotte

  5. Bonjour, encore un beau cadeau pour l’été. Rien de tel que d’écouter du Feydeau pour se mettre de bonne humeur, j’adore car c’est plein d’humour, vous etes tous formidable Milady,Esperidae (très drôle)J,Christine Sétrin,Cocotte,Gustave et Vincent de l’épine. Je vous souhaite à tous de bonnes vacances.

  6. La fine équipe est de retour pour nous distraire agréablement et sans vulgarité.
    Entre ça et la télé ou la radio, il n’y a pas d’hésitation.
    Merci à tous.

  7. Merci Colin,
    A mon tour de “prendre la plume” pour vous remercier de vos encouragements. Nous nous sommes bien amusés avec cette pièce de Feydeau, et je suis vraiment heureux que le plaisir que nous avons pris ait contribué à vous la faire apprécier.
    Cordialement

    Vincent

  8. Merci beaucoup pour votre indulgence, chère Danielle, en ce qui concerne le montage, qui est loin d’être parfait. Mais je fais de mon mieux en espérant m’améliorer les prochaines fois.
    C’était un plaisir de coordonner cette pièce, avec des partenaires que j’apprécie vraiment beaucoup. C’est grâce à leur interprétation remarquable que “Feu la mère de Madame” passe la rampe, comme on dit. Nous avons tous aimé nous retrouver pour cette pièce, qui est un petit au revoir et qui ensoleillera un peu vos vacances, je l’espère.
    Cordialement
    Cocotte, au nom de toute l’équipe.

  9. Bravo à la brillante équipe qui nous amène au théâtre et nous procure un moment de détente bien rafraichissant.
    Une mention spéciale à Cocotte, car le montage doit réclamer du temps et de la patience.
    Un grand merci à tous qui vous donnez tant de peine pour nous donner de la joie. On ose demander : encore !