Fernand Khnopff, Une ville morte

La Vocation

Rodenbach nous emmène à Bruges, qu’il aime tant.

Hans souhaite ardemment devenir moine, mais sa mère, veuve et possessive, ne veut pas que son fils la quitte !

« Bruges avait l’air d’une ville-fantôme. Les arbres des quais, les hautes tours renonçaient, réconciliés par la même mousseline. Brouillard opaque, et sans nul interstice ! Le carillon lui-même paraissait devoir s’évader, forcer un préau de ouate pour être libre dans l’air, atteindre les pignons sur lesquels, tous les quarts d’heure, les cloches répandaient, comme feuille à feuille, un mélancolique automne de musique. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Fernand Khnopff, Une ville morte (1889).

Références musicales :

Frédéric Chopin, Nocturnes en Do mineur, Op. Posth.: XXI. Nocturne No. 21, interprété par Lidia Grychtolowna (1959, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 20/06/2017.
Consulté ~4485

Lu par Pomme

• • •More

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Et pour moi c’est toujours un enchantement de lire vos commentaires, Pascalette! Et puisque vous êtes dans Rodenbach, permettez-moi de vous suggérer son superbe roman Bruges la morte, porté par la voix magnifique de Juliette.