She, A History of Adventure, illustration de Maurice Greiffenhagen (1862-1931)

Elle-qui-doit-être-obéie

• • •More

« Ayesha se redressa sans proférer un mot, et regarda fixement sa victime. Au même instant, celle-ci porta les mains à sa tête, jeta un cri perçant, tourna deux fois sur elle-même, puis s’affaissa sur le plancher avec un bruit sourd. Nous nous précipitâmes vers elle : elle était raide morte, frappée à mort par un fluide électrique ou par quelque force mystérieuse dont Ayesha disposait. »

Elle-qui-doit-être-obéie (She, a history of adventure), c’est Ayesha, belle, terrible, éternelle, mystérieuse et toute-puissante, vieille de deux mille ans, et régnant sur un empire au fin fonds de l’Afrique. Elle est, au sens propre, l’éternel féminin de Henry Rider Haggard, qui lui donna naissance en 1887.

Le fascinant personnage d’Ayesha fut l’objet d’une suite en 1905, Ayesha ou le retour d’Elle, et de deux autres romans dans les années 1920. Avec Découverte des mines du Roi Salomon, il s’agit des romans les plus connus de H. Rider Haggard.

Les jeunes générations pourront constater que Daenerys Targaryen, le personnage du Trône de Fer, n’est pas la première Imbrûlée de l’histoire de la littérature.

La présente traduction de Georges Labouchère est parue dans le journal l’Excelsior en 1920.

Traduction : Georges Labouchère (18?-1922).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Maurice Greiffenhagen, «I saw the fire run up her form » (Je vis le feu envelopper son corps).

Références musicales :

Epic Soul Factory, March to glory (licence Cc-By-Nc-Sa-3.0).

Livre audio gratuit ajouté le 03/09/2022.
Consulté ~604

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Ce qu’il y a de bien avec vous Monsieur de l’Epine c’est que j’aime presque autant vos choix de lecture que votre façon de lire.! Quand je me trouve sans rien de « nourrissant « à donner à mes neurones et que j’erre fébrilement dans les titres je finis toujours par trouver une lecture qui ne me fait pas du tout envie, de celle que je ne lirais jamais toute seule dans une bibliothèque ! Et bien bing! ça marche très bien.! Et je me dis chic! un nouvel auteur à côté duquel je ne suis pas passée grâce à Monsieur de l’Epine ! C’est le cas pour cet étonnant roman de science-fiction ! Mille mercis.

    1. Merci Jibou, je suis heureux de voir que je participe à faire découvrir de nouveaux auteurs, surtout que cette histoire que j’aime beaucoup na pas suscité beaucoup de réactions jusqu’ici.
      Je suis comme vous, quand je cherche quelque chose qui correspond exactement à mes goûts dans notre bibliothèque, il est fréquent que je ne trouve rien ; et dans ce cas, eh bien on essaie, et très souvent on découvre de nouveaux auteurs, ou de nouvelles voix. C’est ainsi pour ma part que j’ai découvert Maurice Level.
      Merci à vous pour votre retour, plein d’humour et de pertinence !

    1. Merci Calembredaine,
      Oui, peut-être pourrai-je vous proposer un jour les autres romans de cette série, mais ce ne sera pas pour tout de suite car leur traduction n’est pas libre de droits.
      En tout cas nous avons pour l’instant cette histoire du bout du monde, et ce personnage extraordinaire et fascinant d’Ayesha. Je suis heureux que vous ayez pris plaisir à ce voyage dans le temps et dans l’espace en ma compagnie ; au plaisir de vous retrouver pour un autre voyage !