Marché de Dresde (1881)
: &

La Fenêtre du coin du cousin

Ni réalisme fantastique, ni fantômes, ni comique dans ce conte… Le narrateur et son cousin décrivent et interprètent, du haut d’une maison, les gestes des gens qui fréquentent le marché d’une grande place de Berlin en 1822.

« Le logis de mon cousin est situé dans le plus beau quartier de la capitale, c’est-à-dire sur le grand marché, qui est entouré de bâtiments de luxe et au milieu desquels resplendit le théâtre colossal, bâti avec tant de génie. C’est la maison faisant le coin que mon cousin habite, et de la fenêtre d’un petit cabinet, il embrasse d’un seul regard tout le panorama de cette place grandiose. »

Traduction : Champfleury (1821-1889).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 02/03/2011.
Consulté ~9187

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.