Jean-François Gigoux - Portrait de Mademoiselle Élisa Journet (1830)

La Vieille Fille

Alençon, 1816.

Rose Cormon, une riche et ronde bourgeoise de 40 ans, un peu « bêtiote », espère toujours trouver un mari. Deux prétendants rivaux s’agitent autour d’elle : l’un, vieux beau, distingué et royaliste, l’autre, libéral, vulgaire au physique et au moral !
Plus un troisième, très discret, réellement amoureux, tout jeune et timide.

Cette minutieuse étude de mœurs n’est pas dénuée d’humour parfois.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Franz Schubert, Quintette piano et cordes La Truite en La majeur, D667 Op. 114: IV. Tema – Variazioni 1-6, Andantino, interprété par Hephzibah Menuhin et le Quatuor Amadeus (1958, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 19/02/2015.
Consulté ~13097

Lu par Pomme

• • •More

Suggestions

21 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pfff! Je suis nul en français…”Cela va sans dire” et pas “s’en dire…
    Honteuse ??? Mais non, trois fois non. Vous êtes une lectrice formidable mais pas parfaite.
    Rien, ni personne ne l’est. Heureusement !

  2. Quelle horreur! Je viens de vérifier le chapitre 6 et effectivement je ne l’avais pas corrigé!!! J’ai tellement honte! Et je vous suis bien reconnaissante, Fabien, de m’avoir signalé – et avec quelle délicatesse! – ces défauts. Je viens de corriger et j’espère qu’Augustin pourra remplacer ce fichier. Votre indulgence me confond, vraiment.

  3. Que Balzac me semble beau lorsque vous le lisez.
    (Quoique…Quelques “éclaircissements de voix sonores”, viennent s’incruster dans le chapitre 6).
    Bah, pas de quoi s’affoler, la lecture en reste parfaite. Merci Pomme.
    P.S: pour ce qui est de “La Rabouilleuse”, si vous le lisez, j’en serais ravi, cela va s’en dire.
    Bien à vous.

  4. J’ai vu quelqu’un qui commentait récemment votre prononciation du son “r” et je voulais juste me joindre au compliment car en effet cela fait l’un des charmes de votre lecture 😉

  5. L’humour de Balzac contre les douches écossaises, ah! le beau défi! Je suis ravie pour vous, chère Fraise.
    PS: que voulez-vous dire avec mes “r”???

  6. Merci ma très chère Pomme, je m’attendais à quelque chose de tristounet et voilà un bel exemple de l’humour balzacien. Vous avez illuminé ma soirée d’hier, bien longue et fouettée par les douches écossaises.
    Savez-vous que je m’exerce à la modération en faisant un dosage savant de vos Balzac pour faire durer le plaisir ? 😉
    Mais comme vous avez enregistré tant de belles choses (et vous nous en faites découvrir toujours de nouvelles) c’est le bonheur littéraire assuré pour de longues années à venir.
    Portez vous bien et ménagez votre précieuse voix !
    Et en fait, moi aussi j’adore vos « r » 😉

  7. Vous n’avez pas à la faire, chère Pomme ! Ça c’est le privilège des auditeurs de remercier tous ceux qui comme vous nous apportent autant de plaisir.

  8. Merci beaucoup!
    Un petit bijou d’humour rosse, si bien écrit, bien rendu par la voix, ce roman moins célèbre que d’autre est absolument parfait. L’immense Balzac… je ne m’en lasserai jamais! Merci encore Pomme.

  9. j’ ajouté à mes sept prédécesseurs mes remerciements, c’ était vraiment un régal.
    Merci encore Pomme.
    Nordine.

  10. Merci Pomme, j’adore votre voix, sa qualité fixe mon attention sur l’histoire, génial.

  11. Merci pour ce moment agréable… Le crochet et une lecture de qualité voila une belle façon de passer ces quelques jours cloitrée a la maison.

  12. Avec Eugénie Grandet et le père Goriot, ce roman fera parti de mes préférés de Balzac. Merci Pomme.
    Les premiers chapitres sont un peu ennuyeux par ses descriptions. La suite est passionnante et pleine d’humour. Balzac dresse un portrait touchant de cette femme simple et commune au dehors.
    Encore une jolie voix sur ce site audio, malgré quelques enrouements;) Un peu de miel, Pomme?
    Je garde un très beau souvenir du meneur de loups que vous avez lu si admirablement.

  13. Oh, merci Pomme … je sais, pour rechercher vos lectures, que je vais passer un très bon moment !
    Et qui plus est , du Balzac ! je suis ravie !