Marillier, La Reine Fantasque (Dessins pour le Cabinet des Fées)

La Reine Fantasque

« Il y avait un Roi qui aimait son Peuple et qui, par conséquent, en était adoré. Il avait fait tous ses efforts pour trouver des Ministres aussi bien intentionnés que lui ; mais ayant enfin reconnu la folie d’une pareille recherche, il avait pris le parti de faire par lui-même toutes les choses qu’il pouvait dérober à leur malfaisante activité. Comme il était fort entêté du bizarre projet de rendre ses sujets heureux, il agissait en conséquence et une conduite si singulière lui donnait parmi les Grands un ridicule ineffaçable. Le peuple le bénissait, mais à la Cour il passait pour un fou.
Si ce Prince était extraordinaire, il avait une femme qui l’était moins. Vive, étourdie, capricieuse, folle par la tête, sage par le Cœur, bonne par tempérament, méchante par caprice ; voilà en quatre mots le portrait de la Reine. Fantasque était son nom. Nom célèbre, qu’elle avait reçu de ses ancêtres en ligne féminine et dont elle soutenait dignement l’honneur. »

Le conte La Reine Fantasque (1769) est fort peu connu et l’on est surpris en lisant cette satire de Jean-Jacques Rousseau qu’elle pourrait être écrite… par Voltaire !
« Dieu garde de mal tous les Prélats qui ont des sérails et prennent pour de l’arabe le latin du bréviaire : Dieu fasse paix à tous les honnêtes cafards qui suivent l’intolérance du prophète de la Mecque, toujours prêts à massacrer saintement le genre humain pour la plus grande gloire du Créateur. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 23/09/2014.
Consulté ~7152

Lu par René Depasse

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *