Rembrandt - Tête du Christ (années 1650), portrait de Jésus

Lettre à M. de Franquières

“C’est toujours une douceur dans l’adversité d’avoir un témoin qu’on ne l’a pas méritée; c’est un orgueil vraiment digne de la vertu de pouvoir dire à Dieu: Toi qui lis dans mon cœur, tu vois que j’use en âme forte et en homme juste de la liberté que tu m’as donnée. Le vrai croyant, qui se sent partout sous l’œil éternel aime à s’honorer à la face du ciel d’avoir rempli ses devoirs sur la terre”.


Livre audio gratuit ajouté le 25/01/2009.
Consulté ~14302

Lu par Clotilde B.

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *