Maurice Joly - Dialogue aux enfers 2
: , &

Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu (Dialogues 09 à 17)

Suite des huit premiers dialogues, cette nouvelle sélection (Dialogues 9 à 17) illustre bien comment Napoléon III (jamais nommé) a su manipuler la presse, l’opinion publique, les milieux ouvriers, syndicaux, et économiques, en un mot le peuple français. Tout ce que dit Montesquieu défendant la souveraineté de la nation est réfuté par Machiavel montrant combien il est facile de détourner les plus nobles notions au service d’un seul homme

« Les hommes aspirent tous à la domination, et il n’en est point qui ne fût oppresseur, s’il le pouvait ; tous ou presque tous sont prêts à sacrifier les droits d’autrui à leurs intérêts »

Le douzième dialogue sur la presse est un chef-d’œuvre de « machiavélisme ». « Dans les pays parlementaires, c’est presque toujours par la presse que périssent les gouvernements, eh bien, j’entrevois la possibilité de neutraliser la presse par la presse elle-même. […] À l’aide du dévouement occulte de ces feuilles publiques, je puis dire que je dirige à mon gré l’opinion dans toutes les questions de politique intérieure ou extérieure. J’excite ou j’endors les esprits, je les rassure ou je les déconcerte, je plaide le pour et le contre, le vrai et le faux. Je fais annoncer un fait et je le fais démentir suivant les circonstances. […] Les masses consentent à être inactives, mais à une condition, c’est que ceux qui les gouvernent leur donnent le spectacle d’une activité incessante, d’une sorte de fièvre ; qu’ils attirent constamment leurs yeux par des nouveautés, par des surprises, par des coups de théâtre. Mes principes, mes idées, mes actes seraient représentés avec l’auréole de la jeunesse, avec le prestige du droit nouveau en opposition avec la décrépitude et la caducité des anciennes institutions. »

À suivre : Dialogues 18 à 25


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Johann Sebastian Bach, Suite No. 2 pour violoncelle solo en ré mineur, BWV1008, I. Prélude, interprété par Paul Tortelier (1960, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 10/12/2012.
Consulté ~20793

Autres projets collectifs

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je tenais à vous féliciter pour tout le travail que vous faites pour nous offrir tous ces chef d’œuvres
    excellent site
    bonne continuation.

  2. Extrait du texte de présentation :

    Le douxième dialogue sur la presse est un chef-d’œuvre.

    Le douxième dialogue = le douzième ou le deuxième ?

  3. « Dans les pays parlementaires, c’est presque toujours par la presse que périssent les gouvernements ».

    Description d’un autre monde ! et je dirai qu’aujourd’hui c’est exactement le contraire et que c’est par la presse (qui depuis une décennie vit presque uniquement de subventions de l’Etat et de privilèges fiscaux) que naissent, vivent et survivent — interminablement — les gouvernements et les régimes.

    Merci à René Depasse, Lemoko et Christine Sétrin.

  4. Voici un ouvrage dont le titre m’était connu, mais pas le contenu. Je vais le recommander autour de moi tant pas son contenu, fort instructif, que par son interprétation, très agréablement mis en scène.
    Un grand merci aux personnes participant à cette lecture !

  5. je ne manquerai point de vous féliciter pour cet effort consacré à nous offrire d’ecouter des chefs d’ouvres. grand merci pour ce site bien fait et bien pensé. Nabil

  6. Bonsoir ,

    Je tiens à remercier l équipe Audio pour cette lecture conçernant ce dialogue philosophique et l attention apportée aux sujets de Philosophie , et j éspere autres lectures .

    Merci infinimenet .

    AHMED