Richard Redgrave - Illustration des Voyages de Gulliver : Gulliver à Brobdingnag

Les Voyages de Gulliver

• • •More

Gulliver, aventurier anglais du XVIIIe siècle, a soif de découvrir d’autres mondes. Ses voyages le mèneront au royaume des Liliputiens, êtres minuscules par rapport auxquels il fait figure de géant, puis au royaume des Géants, devant lesquels il endossera cette fois le rôle du nain.

Gulliver devra combattre des rats, divertir un roi, vivre dans une boîte comme une poupée… autant de péripéties plus incroyables les unes que les autres.

Traduction : Les livres 1 et 2 sont lus dans la traduction de l’abbé Pierre François Guyot Desfontaines (1727), disponible sur Wikisource.

L’introduction ainsi que les livres 3 et 4 sont lus dans la traduction anonyme parue en 1856 chez la maison d’édition parisienne Garnier et Frères, disponible sur Gallica.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 29/11/2008.
Consulté ~120895

Lu par Jean-François Leblanc

Suggestions

69 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. merci pour cette jolie lecture qui m’a fait revivre des souvenirs d’enfance et a bercée mes premières nuits de 2010 😉

  2. Très bonne interprétation. La voix est très plaisante à l’oreille, le ton est soigné, et cela nous entraîne donc logiquement par l’oreille à réécouter la suite de ce pourtant si fameux récit.

  3. Salut, Edfed,

    Ça m’a fait plaisir.

    En effet, ces différences de sonorité sont dues aux nombreuses corrections que j’ai dû apporter à ce long et ardu texte ( de 13 heures, c’est vrai ! ). Je suis d’accord avec toi : ça porte à la distraction. On dirait, pendant ces courts passages, d’une ou deux secondes, que c’est soudainement quelqu’un d’autre qui lit ! Ce phénomène m’a toujours étonné, moi-même. Le seul réglage qui puisse changer, en ces moments, est la force du signal à l’arrivée au micro. J’essaie toujours maintenant de maintenir ce réglage au niveau le plus consistent possible.

    Je suis désolé que ceci ait pu nuire à la qualité de la lecture.

    Quant à mon accent « légèrement » anglais, il est, en fait, CARRÉMENT anglais, mais seulement lors de la lecture de mots *en* anglais, n’est-ce pas ? 😉

    Merci d’avoir su apprécier ce travail effectivement titanesque.

    porte-toi bien,
    jf

  4. merci beaucoup pour ce merveilleux livre.

    je decouvre les voyages de gulliver qui pour moi se limitaient à lilliput.

    seul petit defaut, certains passages ont la voix dont le timbre change, probablement du a des reprises de certains termes avec un autre reglage de micro, ce qui rend legerement difficile l’ecoute attentive par moment, hormis celà, l’accent legerement anglais ajoute du realisme au flegme de gulliver.

    on s’y croirait. merci beaucoup et bonne continuation.

    13 heures de lecture, du travail de titan. 🙂

  5. bonjour jean francois, je t’avais envoyé un message, mais mon ordi s’est planté, j’ai perdu tous mes messages, je n’ai plus ton adresse,
    est ce que tu peux m’envoyer un contact
    merci

  6. l’accent quebecois est un peu surprenant mais il est plein de charme (et pour moi française, il ajoute à l’exotisme de ce roman de voyage)! très chouette lecture sans aucune accroche technique qui plus est! je vote 5 et j’y retourne!

  7. Salut, Roland,

    En effet, moi non plus, je n’ai pas pu télécharger ce chapitre à partir du site de LA.com.
    Je vous ai donc placé ce chapitre manquant sur :

    http://dl.free.fr/rvbSlZ04t

    …en attendant de réparer ce bogue de manière permanente.
    Merci de l’avoir porté à mon attention.
    Chu heureux que tu aies terminé ce livre !
    merci de ton intérêt et porte-toi bien,

    jf

  8. salut jf
    je n’arrive ni a telecharger, ni a lire le chapitre 10 du livre 4, j’ai terminé le livre, mais j’aimerai bien connaitre ce chapitre, quelqu’un a t’il eu le meme probleme?
    amicalement
    roland

  9. Salut, Roro,

    Ah oui, « Galiveur » en effet, comme tu dis héhéhé Parlant parfaitement bien la langue de Shakespeare, je n’ai jamais pu m’amener à prononcer : « Gü – lit – vert », comme tous les Francophones européens 😉

    Tu te doutes bien qu’après les déboires récents que j’ai connus avec mon accent québécois, ou franco-québécois ou anglo-canadien même, peu importe comment on veut le classifier, je trouve ton commentaire particulièrement rassurant et sympathique. C’est moi qui te remercie, donc, mon ami présumé français, merci pour cet encouragement très motivant pour moi. Oui, d’accord, je vous lirai d’autres livres. En ce moment-même, pour ton information, je travaille sur deux projets concurremment : les lettres d’Égypte de Champollion, ainsi que la biographie de Jeanne d’Arc ( deux versions avec une orientation différente ).

    Dans le genre aventure ou policier, en littérature québécoise, tu dis ? euhhhh Je dois t’avouer que je ne connais pas bien ces genres, surtout dans leurs versions québécoises. Par contre, j’ai pu trouver sur Internet une liste assez conséquente ( 161 titres ) de romans policiers québécois à :

    http://www.livresquebecois.com/categories.asp?noCat=8

    Ce site ne fournit que des livres commerciaux, malheureusement. Quant aux romans d’aventure, je ne saurais te le dire. Je n’en connais pas, de québécois, personnellement. Désolé.

    Ça serait génial de pouvoir compter un gars aussi sympathique que toi parmi mes collègues. Je ne peux que t’encourager à concrétiser cette intention honorable. Il y a de la place pour tous les genres de lecteurs bénévoles ici, quels que soient leurs accents, professions, provenance, etc.. Le processus d’acceptation n’est pas très difficile, finalement.

    C’est avec ce souhait que je t’envoie mes salutations amicales et que tu passes bien des kilomètres agréables avec nous tous ! 🙂

    bonne semaine à toi,

    jf

  10. j’ai entendu tout de suite ton accent, puisque tout le monde ci dessus en cause, mais ça ne m’a en rien dérangé, au contraire, j’aime beaucoup…
    je viens d’ecouter le premier livre et je suis impatient d’ecouter la suite.
    je pense aussi ,des que j’aurai le temps, preter ma voix pour faire plaisir a un maximum de personnes.
    en fait , je suis routier, et quelques fois les journées sont longues, et la radio est trop repetitive, c’est lassant.
    alors, je mévade avec ‘galiveur’ :-))
    merci mon ami quebecquois.
    n’hesite pas a nous lire d’autres livres…
    au fait qu’est ce qu’on peut ecouter comme auteur
    quebecquois, dans la genre aventures ou policier?

  11. Petit suivi pour ceux ou celles que cela pourrait intéresser :
    L’oeuvre est maintenant complètement enregistrée. J’en suis à la longue étape de la correction ( présentement arrivée à la fin du livre 3 ) . J’y travaille tous les jours ces temps-ci. Mais même quand tout ce travail sera terminé, il faudra redoubler de patience en ce qui a trait à la publication du billet, vus les problèmes de gestion du site ( temporaires, je l’espère bien ! ) qui ont présentement lieu.
    Merci pour votre considération.

    jf

  12. Oi ! Elia

    Merci, c’est legal, comme vous dîtes 🙂 Tu m’encourages à continuer à lire lentement, hein ? 🙂 C’est bien comme ça, parce que si je me mettais à lire plus naturellement, en vitesse de joual, notre dialecte au Québec, j’aurais tendance à lire beaucoup plus vite hihihi Sérieusement, je pense souvent à vous tous, qui êtes des étudiant(e)s de la langue française. C’est bien d’avoir quelqu’un qui de temps en temps me rappelle l’avantage pédagogique des livres-audio. Pour ça, les autres élèves du français et moi te remercient. Je ne lis jamais vite, à tel point que bien des gens doivent penser que j’en suis incapable héhéhé

    Je te remercie également pour ton gentil commentaire au sujet de mon accent canadien en anglais. Dans le passé, ici sur ce site, j’ai souvent pensé qu’il pouvait déranger les âmes sensibles européennes 😉 C’est bon de savoir qu’il y a quelqu’un d’autre du Nouveau Monde avec moi 🙂

    En passant, un petit message pour tous les autres auditeurs des voyages de Gulliver : je pourrai les terminer bientôt ; j’en suis arrivé à l’étape des vérifications finales de la Guerre des Gaules. Cette oeuvre aura été une de mes plus longues !

    Portez-vous tous bien !

    jf

  13. • • •More