Anonyme, Portrait d'Emmanuel Kant (ca. 1790)

De l’illégitimité de la contrefaçon des livres

« Kant prend ici position sur la question du droit de l’auteur contre la multiplication des éditions sans autorisation. Pour ce faire, il distingue clairement l’exemplaire, c’est-à-dire le support qui peut devenir la propriété privée de n’importe qui, des idées, c’est-à-dire du discours qui y est imprimé et qui constitue l’expression d’une pensée originale qui ne saurait être vendue ou aliénée. Cette dernière confère à celui qui l’a écrit un droit imprescriptible sur toutes les éditions qui pourraient en être publiées.

La propriété individuelle du créateur, est à dissocier du support matériel. C’est ainsi que le code français très peu modifié depuis les Lumières et la Révolution, avantage l’auteur plutôt que le public comme c’est le cas dans le système anglo-saxon. »

Traduction : Jules Barni (1818-1878).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 21/02/2010.
Consulté ~17 194 fois

Lu par Blanche

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Pomme,

    Il est vrai qu’il est bien austère. Il m’avait paru atypique et intéressant bien que pointu.

    Merci beaucoup pour votre message qui me touche. Car vous savez bien combien j’admire votre travail. Je réécoute Le Bonheur des Dames depuis quelques jours pour la 3e fois donc après l’avoir en plus lu deux fois il y a bien longtemps. 🙂

    Blanche