Nora Ootenna, une jeune femme inuit

Le Roman d’une jeune Esquimau

Le Roman d’une jeune Esquimau est une conversation charmante sur les différences des perceptions et des cultures entre une jeune fille et Mark Twain.

« So ended the poor maid’s humble little tale – whereby we learn that since a hundred million dollars in New York and twenty-two fish-hooks on the border of the Arctic Circle represent the same financial supremacy, a man in straitened circumstances is a fool to stay in New York when he can buy ten cents’ worth of fish-hooks and emigrate. »
« Ce récit de « la pauvre mignonne » nous enseigne que, puisque cent millions de dollars à New-York, et vingt-deux hameçons aux rivages du pôle arctique, représentent la même égale suprématie financière, on est bien sot de vivre besogneux à New-York, au lieu de se faire, pour dix sous, une pacotille de hameçons, et émigrer. »
est la conclusion bilingue de cette nouvelle peu connue (1893) du grand humoriste américain.

Traduction : Henri-Augustin Boisse-Adrian (1842-?).

Remarques :

Consulter la version texte de ce livre audio : Première Partie, Deuxième Partie

Illustration :

Nora Ootenna, une jeune femme inuit.

Livre audio gratuit ajouté le 13/09/2012.
Consulté ~7417

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *