Le Rendez-vous

« Et tenez, la femme tressaille des pieds à la tête ; la statue respire enfin ! La pâleur de ce visage de marbre, le gonflement de cette poitrine de marbre, jusqu’à la blancheur de ces pieds de marbre, on les voit s’animer tout à coup sous le flot d’une rougeur involontaire.

Un léger frisson parcourt son corps délicat, semblable aux beaux lis argentés qu’agite, au milieu de l’herbe, la douce brise du climat napolitain.

[…]

« Tu as vaincu, murmure-t-elle […], — tu as vaincu ! Une heure après le lever du soleil, je serai au rendez-vous. Soit ! »

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : William Little Hughes (1822-1887).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Muzio Clementi, Sonate en Sol Minor No 3, Op 50, Didone Abbandonata, I Introduzione, interprété par Nathan Eckel (domaine public).

Livre ajouté le 07/02/2013.
Consulté ~14 829 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

7 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Gaëlle,
    Oui, j’avais trouvé que ce conte, tout en étant dans le style de Poe, était original au regard du reste de son oeuvre. C’était aussi pour moi une belle découverte. Il doit sans doute rester quelques petits contes d’E.A. Poe inédits ; je crois que vous feriez plaisir à beaucoup de monde 🙂 !

  2. C’est une belle et un peu mystérieuse lecture que vous nous avez proposée là, et qui me donnerait bien envie de lire quelque autre conte inédit moi-même … Merci pour cette découverte !

  3. Merci Coraline,
    Merci à vous pour votre avis sur cette nouvelle. Je la trouve très belle, mais il y avait eu très peu de retours depuis cinq ans que je l’ai lue.
    A nouveau un grand merci pour votre enthousiasme, et aussi pour venir systématiquement donner votre avis (qu’il soit bon ou moins bon :-)). Vous n’imaginez pas à quel point cela renforce ma motivation.
    Mais je vois qu’il va falloir que je passe à la vitesse supérieure, car mon petit catalogue personnel de lectures va bientôt s’épuiser :-). Qu’à cela ne tienne, il y a beaucoup, beaucoup de très belles voix sur notre site.

  4. Merci infiniment Monsieur Vincent de l’Epine.
    Je viens juste de découvrir ce conte inédit , ce texte PASSIONNANT et cette agréable lecture.
    Bon courage.