La Guerre des caïmans

Donneur de voix : Christine SétrinAhikar | Durée : 1h 1min | Genre : Contes


Horacio Quiroga - La Guerre des caïmans

Bonjour les enfants !

Voilà une histoire pleine de bruit et de fureur, avec de vrais coups de canon, des cris, des morts ! Et où les caïmans devront faire montre de la plus grande ingéniosité pour triompher des humains ! Vous verrez qu’ils auront pour allié le géant du fleuve Paraná : le surubi tigré…

Horacio Quiroga avait peut-être rêvé cette histoire, car comme chacun sait, dans les rêves tout est possible !

Horacio Quiroga (1878-1937) a écrit pour ses enfants ces contes animaliers pendant qu’il vivait dans la forêt tropicale qui longe le rio Paraná dans la région de Misiones en Argentine.

Un grand merci encore une fois à Bruce Demaugé-Bost qui nous a permis de lire sa belle traduction.

Pour en savoir plus sur le surubi tigré, voici une vidéo d’un surubi tigré et une très belle photo d’un surubi, malheureusement capturé par un pêcheur…

Illustration : Caiman yacaré (licence Cc-By-Sa-3.0).

La Guerre des caïmans.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)


La Guerra de los yacarés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)



> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

La Guerre des caïmans (version sans musique).mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)
La Guerra de los yacarés (version sans musique).mp3



> Références musicales :

Piotr Ilyich Tchaikovsky, Suite No. 1 ré mineur, Op. 43 : Marche miniature, interprétée par l’Orchestre Symphonique de Chicago, dirigé par Fritz Reiner (1959, domaine public).

> Consulter les  versions textes de ce livre audio : La Guerre des caïmans, La Guerra de los yacarés.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 23/05/2013.
Consulté ~12 981 fois

Autres projets collectifs

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Gabrielle,

    Vous pourrez, si vous le désirez, poster ici un lien vers votre travail. Nous serions tous très heureux de le découvrir !

    Amitiés, 🙂

    Ahikar

  2. Bonsoir Gabrielle,

    Pas de problème en ce qui me concerne, si vous souhaitez utiliser les enregistrements en espagnol des deux nouvelles de Quiroga.

    Je viens de vous envoyer par mail l’adresse du traducteur, à l’adresse que vous avez renseignée pour déposer votre commentaire.

    Bien amicalement,

    Ch.

  3. Bonjour et merci beaucoup Ahikar!

    J’attends donc l’autorisation ou les coordonnées de M. Demaugé-Bost.

    Oui, il s’agit bien d’une utilisation non-commerciale, l’association ThéâViDa oeuvre pour la sensibilisation à la culture latino-américaine depuis plus de 10 ans et nous “profitons” du confinement pour créer des supports ludiques accessibles gratuitement en ligne pour les petits et les grands, en espérant que le plus grand nombre y ait accès… Mais là ce n’est plus de notre ressort.

    En tout cas merci pour tout, votre aide nous est précieuse!
    Abrazos,

    Gabrielle pour l’équipe des bénévoles

    Pour info, voici le site de l’asso : https://www.theavida.com/

  4. Bonjour,

    En ce qui me concerne, vous avez mon autorisation pour utiliser la version française, dès l’instant qu’il ne s’agit pas d’une utilisation commerciale. Bruce Demaugé-Bost, le traducteur, m’avait d’ailleurs donné son autorisation à cette condition. Je pense d’ailleurs qu’il serait préférable de lui demander également la sienne, qu’il vous donnera, à mon avis, sans le moindre problème. Je voulais d’ailleurs vous donner son adresse, mais, ayant changé d’ordinateur, je ne l’ai plus. Je ne la trouve pas non plus sur son site. Mais notre chère modératrice pourra certainement vous la communiquer, car je pense qu’elle doit se trouver dans l’autorisation que j’avais fait suivre à Augustin.

    Je vous donne également mon autorisation pour QUIROGA, Horacio – Le Perroquet déplumé

    Amitiés, 🙂

    Ahikar

  5. Bonsoir, je me permets de vous contacter car je souhaiterais monter votre enregistrement sur les illustrations de M. de Loustal (créées pour l’édition du seuil).
    L’idée serait de poster ce montage sur Youtube afin que les enfants (ou adultes) puissent avoir en ligne cette histoire gratuitement en ligne.

    Dans l’attente de votre réponse, j’espère que le confinement se passe bien pour vous!
    Suerte y animo,
    Très cordialement,

    Gabrielle pour l’équipe bénévole de l’association ThéâViDa

  6. Merci beaucoup chère Cocotte pour votre commentaire qui nous fait bien plaisir.

    Le conte de Quiroga peut paraître enfantin, mais en y regardant de plus près, on y voit déjà des animaux qui luttent pour leur survie face à l’arrivée des hommes sur leur territoire. Des animaux qui ne sont pas encore en voie de disparition, mais dont l’avenir semble déjà bien compromis. Quiroga, ce maître du réalisme magique choisit de leur donner des armes pour qu’ils puissent lutter à armes égales contre les hommes. Et si ici ils triomphent, personne ne sera dupe : aucun animal ne triomphe jamais contre l’homme ! Ces histoires « enfantines » sont aussi les derniers cris d’un monde qui se meurt.

    Ahikar

  7. Après le Perroquet, c’est avec plaisir que je découvre ce Caïman, moins superbement emplumé, mais qui permet de retrouver Horacio Quiroga et la belle équipe que vous formez, tous les deux.
    Horacio a certainement écrit d’autres contes. J’espère que vous les mettrez prochainement dans la bibliothèque de L.A.
    Bravo! C’est un conte très intéressant, pas connu en France et surtout, interprété avec tant de talent!
    merci pour cette découverte, Chère Christine et Cher Ahikar!
    Amicalement
    Cocotte