Femme afghane voilée

Femmes Afghanes (Poème)

Lorsqu’on n’a que ses mots à offrir en partage pour dénoncer l’abus et l’aveuglement, lorsqu’on n’a que la rage pour hurler l’abomination, alors on expose ses sentiments face à l’indicible.
Que dire de plus ? Aragon l’a écrit et Ferrat mis en musique :
« La femme est l’avenir de l’homme »
Je dédie ce poème à toutes ces femmes qui souffrent sous l’oppression… physique ou mentale…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Giuseppe Verdi, Nabucco, Va pensiero sull’ali Dorate – Chœur des Esclaves Hébreux (Acte III), interprété par le Choeur et l’Orchestre de la Scala de Milan, dirigés par Tullio Serafin (1955, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 23/07/2011.
Consulté ~14884

Lu par Cocotte

• • •More

Suggestions

26 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cher Smaïl

    Je trouve votre message après une visite des Arts de l’Islam au Louvre! Que de beauté! Il y a des œuvres vraiment extraordinaires!
    Et quand on pense qu’il y a toujours, dans le monde, des femmes esclaves de leurs maris, et pas seulement en Afghanistan! Je suis ravie que le sort de ces femmes vous ait ému!
    Votre commentaire, qui arrive longtemps après la publication du poème, m’a fait un très grand plaisir. Richard sera aussi très heureux.
    Merci, Smaïl et à bientôt, j’espère!
    Cocotte

  2. Merci Cocotte… Lu avec avec force et une grande conviction… ” Paysannes dans la fraicheur des oasis

    Oublierez-vous un jour leurs méfaits ” Quel effroyable destin que celui de ces femmes… Merci Keller, merci Cocotte… Très émouvant.

  3. @ Micheline,

    je te remercie pour ces quelques mots, ils me vont droit au coeur.

    Oui, malheureusement l’homme est l’animal le plus cruel…

    A bientôt de te lire.

    Richard KELLER

  4. mon dieu que de souffrance de par le monde mais c’est heureux que l’on en parle et que l’on comprenne trés fière d’avoir un cousin comme toi
    sincèrement micheline keller pandolfi

  5. Bonjour Thierry,

    Venant de vous, ce commentaire me touche particulièrement. Cocotte a su apporter à ces quelques lignes sa force et sa sensibilité. Merci à elle.

    Amitiés savoyardes.

    Richard

  6. Merci beaucoup, Richard.
    Voilà un texte qui nous invite à la réflexion sur un sujet ô combien douloureux !
    Bravo Cocotte pour votre interprétation.
    Recevez tous les deux mes pensées les plus amicales.

    Thierry

  7. • • •More