Wilhelm Gause - Salle de bal à Vienne, Valse (Détail)

Guerre et Paix (Partie 1, Chapitre 1)

• • •More

Guerre et paix – Livre premier – Première partie

En juin 1805 à Saint-Pétersbourg, lors d’une soirée donnée par Anna Pavlovna Schérer, demoiselle d’honneur de l’impératrice Maria Feodorovna, se croisent Pierre, le prince Basile Kouraguine et ses enfants, Hélène et Hippolyte, le prince André Bolkonsky et Lise, sa jeune épouse enceinte. Pierre est le fils naturel du vieux comte Bézoukhov. Cette soirée est l’occasion pour Pierre et André de renouer leur amitié.

À Moscou, les héritiers potentiels du vieux comte Bézoukhov, mourant, se pressent à son chevet. Grâce à l’intervention de la princesse Droubetskoï, Pierre, fils illégitime du comte Bézoukhov, assiste à sa mort et hérite de toute sa fortune.

Dans la demeure provinciale des Bolkonsky, le prince André est fermement décidé à rejoindre l’armée. Il remet sa femme Lise aux soins de son père, le sévère et coléreux Nicolas Andréïévitch, et de la douce et pieuse princesse Marie.

« Le prince André ne fit que hausser les épaules […], il se contenta de dire : « Si l’on ne se battait que pour ses convictions, il n’y aurait pas de guerre.
– Et ce serait parfait, répliqua Pierre.
– C’est bien possible, mais cela ne sera jamais, reprit en souriant le prince André.
– Enfin, voyons, pourquoi allons-nous faire la guerre ?
– Pourquoi ? Je n’en sais rien ! Il le faut, et par-dessus le marché j’y vais. – et il s’arrêta. J’y vais, parce que la vie que je mène ici… ne me va pas ! »

Guerre et paix est un roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï. Publié en feuilleton entre 1865 et 1869 dans Le Messager russe, ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï y développe une théorie fataliste de l’histoire où le libre arbitre n’a qu’une importance mineure et où tous les événements n’obéissent qu’à un déterminisme historique inéluctable.

Traduction : Irène Paskévitch (1835-1925).

Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Piotr Ilitch Tchaïkovski, Concerto pour violon et orchestre ré majeur, Op35, interprété par J. Heifetz et F. Reiner (1957, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaïkovski, Lac des Cygnes, interprété par Rafael Druian et l’Orchestre Symphonique de Minneapolis (1954, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaïkovski, Symphony No 6 « Pathetic » in B Minor. Op. 74, interprété par l’ensemble The Philharmonia Orchestra, dirigé par Guido Catelli (1951, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaïkovski, Lac des Cygnes Suite, Op. 20b, 08, Valse des fleurs, interprété par l’ensemble The Philharmonia Orchestra, dirigé par Igor Markevitch (1954, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaïkovski, Concerto No 1 pour piano et orchestre, Op 32, interprété par Emil Gilels et F. Reiner (1955, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Concertantes, Vol. Boudron, interprété par David Oistrakh, Sviatoslav Knuchevitski, Lev Ovorine (1952, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 27/05/2015.
Consulté ~50294

Autres projets collectifs

Suggestions

61 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci, grand merci Luc d’avoir pris le temps de nous laisser ces quelques mots… nous sommes heureux de vous accompagner dans vos “marches méridiennes” :-). Rien de tel que Tolstoï pour reprendre le travail gonflé à bloc, et pour prendre de la distance grâce à tout ce que Tolstoï nous dit sur la condition humaine, les bâtisseurs d’empires, et les hommes de bonne volonté.
    A bientôt pour la suite, il vous reste 43 heures d’écoute avant de nous rattraper, ce qui à raison de 5 km/h, doit vous faire à peu près 215 km…

  2. • • •More