Victor Hugo avec Jeanne et Georges (1872) - photo par Arsène Garnier, Guernesey

À Guernesey

• • •More

Hugo a 75 ans lorsqu’il écrit L’Art d’être grand-père, quelque trente ans après la mort de Léopoldine. Sa femme et ses fils, Charles et François-Victor, sont morts, sa fille Adèle a été internée.

Il est exilé depuis 18 ans !

Il se décrit comme “vieux, faible et vaincu” mais n’a rien perdu de sa capacité d’indignation et de révolte.

Et c’est auprès de Georges et Jeanne, ses deux petits enfants, dont il dit “les enfants chancelants sont nos meilleurs appuis”, qu’il puise joie, réconfort et apaisement.

La tendresse infinie qu’il leur porte va inspirer ce recueil de poèmes parfois d’une grande modernité et l’une de ses œuvres les plus abouties.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Disponibles sur cette page.

Livre audio gratuit ajouté le 28/01/2010.
Consulté ~25691

Lu par Juliette

• • •More

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, Florence.

    Mille mercis pour cette belle, et apaisante lecture.

    Bien sincèrement,
    Fabrice Poirette

  2. Chers Kristoff et mf ,

    Vos commentaires si flatteurs et si encourageants me touchent infiniment !
    Et bien que ma réponse soit tardive c’est très chaleureusement que je vous remercie

  3. Juliette, découvrir ces beaux poèmes avec votre voix, c’est un enchantement. Merci beaucoup et félicitations. Quel talent vous avez.

  4. Si, d’abord, l’oreille prête attention à la lancinante musique de Beethoven, bientôt la Voix, douce, apaisée,l’entraîne dans une merveilleuse poésie où la musique naît des mots eux-mêmes. Sans scander le vers, la lecture fait sens et sons, qui nous entraine, presque sans qu’on le veuille, dans l’émouvante pensée du Poète.

  5. Un très grand merci!!!
    Vos commentaires me font un vif plaisir ,
    car je dois bien avouer que lire de la poésie me faisait un peu peur ;
    mais j’aime tant ce recueil d’Hugo que je n’ai pas pu résister à la tentation .

  6. Merci Juliette, ces poèmes sont dits avec justesse, sans emphase. C’est très beau à écouter, juste pour la musicailté des poèmes. J’y ai pris beaucoup de plaisir, avec une touche d’émotion. 🙂

    Je vous suis toujours avec beaucoup de plaisir et vous souhaite de belles lectures à venir…

    Vincent

  7. Juliette, vous savez comme j’aime votre lecture des poèmes de Hugo. Je tiens à vous le redire ici, et vous féliciter encore!
    Pomme