Chez les Heureux du Monde - Miss Lily Bart

Chez les heureux du monde (Seconde Partie)

« Miss Bart, durant ce rapide échange de paroles, était demeurée admirablement calme et droite, légèrement isolée du groupe qui se tenait avec embarras autour d’elle. Elle avait pâli sous le choc de l’insulte, mais la décomposition des visages environnants ne se reflétait pas sur le sien. […]

Selden la vit risquer un coup d’œil sur les visages des autres femmes. Elle lut leur incrédulité dans leur regard détourné, comme dans la muette bassesse des hommes réfugiés derrière elles, et pendant une misérable demi-seconde, il la sentit trembler sur le bord du désastre. Puis, tournant vers lui d’un geste aisé, avec la pâle bravoure de son sourire retrouvé :

– Cher monsieur Selden, – dit-elle, – vous avez promis de me mettre en voiture… »

Dans cette deuxième et dernière partie de son beau roman (dont la première partie est déjà disponible sur notre site), Edith Wharton montre toute la cruauté feutrée de la haute société américaine du début du vingtième siècle.

Retrouvons donc la belle Lily Bart dans les salons étincelants, accompagnons-la sur de luxueux yachts en Méditerranée, mais qu’on ne s’y trompe pas : partout elle ne trouvera que pièges, fausseté et bassesse, mais peut-être trouvera-t-elle aussi au bout du chemin… le mot qui éclaircira tout.

Traduction : Charles du Bos (1882-1939).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Giacomo Puccini, Preludio Sinfonico, interprété par l’Ensemble Fulda Symphonic Orchestra, dirigé par Simon Schindler (licence Cc-By-Sa).

Livre audio ajouté le 17/06/2013.
Consulté ~20 892 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

60 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Odette, je suis vraiment heureux que ma lecture vous ait plu !
    “Chez les Heureux du Monde” est une oeuvre particulièrement forte, et le personnage de Lily est pour moi l’un de ces personnages inoubliables dont on se sent particulièrement proche : le talent d’Edith Wharton, et sa visible grande affection pour son personnage, y sont pour beaucoup.

    Vous pourrez voir sur la liste des lectures en cours d’enregistrement, dans les forums, que “Orgueil et Préjugé” fait partie de mes projets.
    Mais je lirai auparavant quelques nouvelles fantastiques, et peut-être aussi “Plein Eté”, d’Edith Wharton. Mais je ne travaille pas très vite, il me faut beaucoup de temps !

    Cordialement

    Vincent

  2. Vincent, je vous remercie pour cette belle lecture. Vous avez une voix reposante et pleine de sentiment, de justes intonations. J’ai passé de bien belles heures à faire mes marches en compagnie de E.W. et de votre voix. Encore merci!
    Ce roman souligne sans compromis la dure frontière qui sépare les classes sociales… Edith W. qui sait analyser avec finesse les caractères et les situations, se révèle aussi sans pitié envers un certain monde. Et on est bien d’accord avec elle…
    Je n’ai bien compris le titre ‘Chez les heureux du monde’ qu’après avoir lu le roman. Mais oh! comme cette pauvre Lili va goûter de désillusions! Jusqu’à la toute fin, cependant, j’ai conservé pour elle un certain espoir… N’en disons pas plus…
    Vous lisez tout cela à merveille! Comme j’aimerais que vous nous lisiez un jour Orgueil et Préjugé de Mlle Austen!:)

  3. Merci à vous Thierry, vos commentaires me sont toujours de grands encouragements.
    Votre évocation de Milunisu me touche tout particulièrement ; il était mon donneur de voix préféré du temps où je ne faisais qu’écouter ; nul doute que la très grande qualité de ses lectures a pesé, consciemment ou non, sur ma façon de lire.

    Merci à vous

    Vincent

    PS – Guertie ou Gertie 🙂 oui, ce prénom m’a posé bien des problèmes ; je l’ai trouvé particulièrement difficile à insérer dans une phrase en français, à moins d’en franciser trop la prononciation, ce qu’en général j’essaie plutôt d’éviter. Mais laissons à Gertie cette petite fantaisie… Elle l’a bien méritée 🙂

  4. Merci pour cette lecture. J’ai découvert Edith Wharton grâce à vous. J’aime vraiment beaucoup votre voix et votre diction. J’aime entendre votre sourire qui transparait à certains passages. Je viens de commencer un autre livre d’un autre lecteur mais sa voix me pèse. Je crois bien que je vais le laisser tomber et aller plutôt fouiller dans votre liste de livres. Le lecteur pour moi est plus important que l’auteur je crois. Vous me rappelez Milunisu, même genre de talent.
    C’est amusant, une seule fois vous avez dit Guertie, le reste du temps c’était Gertie.
    Merci encore pour ce travail superbe.

  5. Bonjour Jocelyne,
    Quel plaisir de trouver votre aimable commentaire à mon retour de vacances !
    Je suis heureux d’avoir pu vous faire apprécier ce livre que j’aime beaucoup.

    Merci de vos encouragements.
    Cordialement

    Vincent

  6. Merci, pour cette belle lecture, j’ai regardé la film (gratuit) sur mon IPad, mais si je n’avais pas eu votre belle lecture j’aurais moins bien apprécié le film qui est une version abrégée du livre. J’ai bien aimé la musique de présentation, votre voix est très agreable, merci pour tout.

  7. Bonjour Mel,

    Je vous remercie très chaleureusement pour votre commentaire ; il me touche énormément.
    La lecture d’un livre audio est un tel engagement que ces retours sont pour nous extrêmement précieux.

    Merci à vous !
    Vincent

  8. Bonsoir,
    Vous avez une voix superbe et c’est un enchantement que votre lecture ! Il y a des voix uniques en leur genre et la vôtre en fait partie.
    Tout est parfait. Merci.
    Mel

  9. Merci de vos commentaires si encourageants Samy, Jean-Pierre et Elise. Ils sont le meilleur moyen de me donner envie de vous donner encore plus de lectures 🙂
    Samy, comme vous pouvez le voir en consultant la liste des livres audio que j’ai déjà enregistrés, je suis un grand amateur de fantastique. Je prépare d’ailleurs actuellement la lecture de nouvelles de Lovecraft, Edgar Poe et Wilkie Collins.
    Jean-Pierre, vous me faites vraiment beaucoup d’honneur ! Je ne pense pas mériter la comparaison avec une aussi merveilleuse voix que celle d’André Dussolier ! Mais je n’en reçois pas moins votre compliment, il me faut bien l’avouer, avec un vif plaisir.
    Elise, je vous remercie également. Le choix de l’illustration musicale est toujours un travail long et particulièrement délicat. Je transmets également un très amical salut au Québec.

    Très chaleureusement

    Vincent

  10. Quelle voix et quelle lecture, Vincent! Et le choix de l’extrait musical est tellement bon!
    Moi aussi, j’attends avec impatience vos prochaines lectures. En attendant, salutations chaleureuses en provenance du Québec.

  11. • • •More