Chaim Soutine - Le côté du boeuf (1923)

Le Ventre de Paris

« Vous vous rappelez votre querelle avec les poissonnières ; c’était superbe, ces gorges géantes lâchées contre votre poitrine étroite ; et elles agissaient d’instinct, elles chassaient au Maigre, comme les chattes chassent aux souris… En principe, vous entendez, un Gras a l’horreur d’un Maigre, si bien qu’il éprouve le besoin de l’ôter de sa vue, à coups de dents, ou à coups de pied. C’est pourquoi, à votre place, je prendrais mes précautions. Les Quenu sont des Gras, les Méhudin sont des Gras, enfin vous n’avez que des Gras autour de vous. Moi, ça m’inquiéterait. […] »

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Illustration : Chaim Soutine - Le côté du boeuf (1923).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 16/07/2009.
Consulté ~93 482 fois

Lu par Pomme

Suggestions

65 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Quelle superbe lecture. Je suis encore plus émue qu’avec La Curée. La dernière phrase lancée par Claude Lantier est magistrale. Quel bonheur de vous écouter. Je passe au suivant, La conquête de Plassans. Quelle oeuvre étourdissante, tellement vraie, quelles images fortes et rudes. brillante lecture.

  2. Une indigestion de Zola ? Impossible en ce qui me concerne 😉
    J’ai lu Germinal et J’Accuse à 13 ans et je ne m’en suis jamais remise.
    C’est comme pour les Misérables : je suis tombée à genoux pour ne jamais me relever. J’ai vu que vous les avez lus et vous me tentez terriblement depuis bientôt 2 ans. Je résiste car j’ai une longue liste de choses à lire mais je sens que je vais succomber tout comme pour les Rougon-Macquart ;-))
    En attendant, je viens de télécharger la Curée. Je verrai ce que cela me fait trente ans plus tard.
    Sans doute à bientôt chère Pomme. Passez une belle soirée.

  3. Vous m’amusez, Fraise, avec votre accès de gourmandise en écoutant ce roman. D’aucuns en auraient plutôt une indigestion!
    Merci, chère Fraise, pour votre commentaire si personnel.

  4. Non mais quel poète…
    Et comme la figure de Florent est touchante…
    J’ai laissé de côté, pour le moment, la Curée qui m’avait laissé un souvenir plutôt oppressant. J’étais peut-être trop jeune pour la scène dans la serre…
    En revanche Le ventre de Paris est encore plus beau que ce qui m’est resté en mémoire. Quel délice que de vous écouter!
    Et heureusement que je me promène près de chez moi 😉 car à la scène de la fromagerie je me suis ruée vers la maison prise d’un véritable accès de gourmandise et je me suis jetée sur mon camembert comme une sauvage:-)
    Merci encore, chère Pomme, pour toutes ces heures merveilleuses, monsieur Zola vous doit une fière chandelle !

  5. Bonjour merci de votre compassion J’ai été jusqu’à mon grave accident ou je me sui retrouvé handicapée’ physique et visuel = je suis devenue un légume j ai connu votre siteen achetan 1 MP3 a ( PHIlips)l intérieur Ily avait plier en2 votre adresse j ai demandé qu on me lise pensssant a 1 mode d emplois de l appareil je l ai toujours avec moi Dernièrement 1papa dans la salle d attente de l orthophoniste L endixlexique n arrivé pas à lire comme ses camarade j ai montré au para via photographier votre PUB C EST EN ÉCOUTANTS JE COMPRENDS LES PETITE réflexion ECA L aveugle a porté l ouvrage à l époque c était des K 7 audio aboiement de chiens ans1 roman pa gênant mais revu technique ❌on est perdu maintenant je comprends mieux

  6. Merci, Berchem, pour ce long message. Je compatis sincèrement avec vos problèmes auditifs. Ai-je bien compris: vous étiez, ou vous êtes donneuse de voix?

  7. Bonjour Pommes UN TRÈS GRAND NMERCI À VOUS TOUS Dans pièce où je suis il y a 6 bibliothèque livre j’ai eu la chance mon père a fait comme Florent ( ventre de PARIS il m’a appris à lire et écrire à la plume SERGENT -MAJOR a 5 il m’a offert broute la collection la CONTESSE DE SÉGUR LIVRE BROCHÉ de plus 300 pages Quand j avais 1 RDV KINE ou autre toujours avec moi au 2 livres un jour on m’a donné nun numéro de téléphone E C A ET JAINPUS JOYEUSEMENT être donneusedevoie quand les en étaient à l école ==AUCUN SON PARASITE pa une seconde ja penssé qu un jour c est moi qui aurait besoin de vous tous POMME

  8. Ah quel délice ce récit, il m’a donné bien faim ! Quelles descriptions poussées à l’extrême c’est incroyable !
    Merci pour cette lecture Pomme, je poursuis avec La conquête de plassans alors à très bientôt!

  9. Oreilles attentives, vous êtes tellement aimable de m’envoyer tous ces commentaires si élogieux. Vous avez toute ma gratitude. Et bonne continuation, puisque vous semblez bien lancée dans la famille des Rougon-Macquart!
    Amicalement,
    Pomme

  10. très pittoresque ce roman ci .. ce vieux Paris a bien changé ..mais ses habitants pas trop finalement …merci pour ces nouvelles pages écoutées toujours avec autant de plaisir, Zola vous va parfaitement, on se régale à vous écouter !

  11. A Jacline: eh bien! bonne régalade! Car vous êtes encore loin du bout de la saga!
    Bien cordialement,
    Pomme

  12. Bonsoir Pomme . Je termine à l ‘instant Le ventre de Paris . Le poids des mots ……sans les photos ! Je tiens le coup . Malgré les langues de vipères , les envieux , les menteurs et j ‘en oublie ……j ‘ insiste , espérant comme au Guignol que le bon va gagner . Mais non !
    Je respire un bon coup et j ‘attaque illico La conquête de Plassans .
    Je connais Aix en Provence pour y avoir vécu sept ans . Je cherche sur internet les vieux plans , les similitudes. .
    Un joli prolongement de votre travail de lectrice infatigable .
    En Provence on dit ” Je me régale ”
    Un grand merci

  13. David, votre commentaire me fait bien plaisir, vraiment, et je vous remercie d’avoir pris le temps de m’écrire si longuement.
    Amicalement,
    Pomme

  14. • • •More