Plus de 6000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
BIBLE HÉBRAÏQUE – La Sankta Biblio (Genezo, extraits)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 34min | Genre : Religion


Ludwik Lejzer Zamenhof

Zamenhof acheva sa traduction de la Bible (Bible Hébraïque et Nouveau Testament) en espéranto en mars 1915, mais elle ne fut publiée qu’après la guerre, en Grande-Bretagne. Nous avons choisi de vous faire entendre les chapitres 1, 2 et 3 de la Genèse, qui n’est certes pas un récit historique mais une parabole inspirée visant à souligner l’origine divine du monde et de l’humanité, ainsi que le chapitre 22 (le « sacrifice » d’Isaac), et les chapitres 25 (versets 19 à 34) et 27 (naissance et rivalité d’Esaü et Jacob).

C’est en 1887 que Ludwik Lejzer Zamenhof, sous le pseudonyme de « Doktoro Esperanto » (Docteur qui espère), publie son projet de Langue Internationale. Son unique raison d’être est de faciliter la communication entre les peuples, d’être un pont entre les cultures, et ceci à tous les niveaux. Ses qualités essentielles sont la facilité, obtenue par la rationalisation de la grammaire et du lexique, et sa souplesse, qui lui permet d’exprimer tout concept et toute nuance avec un maximum de précision et de clarté. Elle ne vise en aucune façon à supplanter les langues nationales. Cette langue s’apprend aisément mais il faut, pour la maîtriser parfaitement, un minimum de volonté et un effort soutenu.
La place prépondérante de l’anglais dans les relations internationales favorise outrageusement les anglophones de naissance, dont la plupart se désintéressent des langues étrangères. Il est significatif qu’en Angleterre, cet apprentissage est facultatif à partir de quatorze ans. L’espéranto est une langue bien vivante, beaucoup plus répandue qu’on ne le pense. C’est ainsi qu’il fait partie des 26 langues dans lesquelles paraît le prestigieux Monde Diplomatique.

Genezo (Extraits).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 232 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
SILVESTRE, Armand – La Vengeance des consonnes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 24min | Genre : Nouvelles


En pleine fantaisie

Arthur Rimbaud et Paul Arène associés dans une promenade automnale écrite par Armand Silvestre accompagné de sa bien-aimée, En pleine fantaisie : La Vengeance des consonnes, agréable poème en prose, présente Paul Arène cherchant des couleurs pour les consonnes à la façon de Rimbaud dans le fameux sonnet Voyelles. Le récit se termine par une boutade gauloise, non surprenante de l’auteur des Contes irrévérencieux et des Contes pantagruéliques.

Sonnet d’Arthur Rimbaud : Voyelles (1871)

« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d’ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d’ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrement divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d’animaux, paix des rides
Que l’alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges :
- O l’Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! »

Illustration : Théophile-Alexandre Steinlen, Printemps (1893).

La Vengeance des consonnes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 638 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Aucassin et Nicolette (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 32min | Genre : Contes


Aucassin et Nicolette

Aucassin, fils de Garin, comte de Beaucaire, aime Nicolette, jeune fille achetée aux Sarrasins. Son père ne veut pas la lui donner pour femme. Bientôt, le comte de Valence étant venu assiéger Beaucaire, il ne consent à combattre qu’à la condition qu’il pourra voir Nicolette et lui parler au moins une fois. Mais quand les ennemis ont été repoussés, il est jeté dans un cachot. Garins a fait enfermer aussi Nicolette ; elle s’échappe, entend la voix plaintive d’Aucassin, et, après lui avoir jeté, par une crevasse du mur, une mèche de ses cheveux en signe de souvenir et d’adieu, va se cacher dans la forêt voisine.

Traduction : Louis Tarsot (1857-?).

Aucassin et Nicolette.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 291 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HARAUCOURT, Edmond – Rondel de l’adieu (Poème)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 2min | Genre : Poésie


Partir

« Partir, c’est mourir un peu. [...] »

Rondel de l’adieu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 365 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JASINSKI, Max – Grisélidis

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Grisélidis

L’amour et la soumission de la femme ne sont pas incompatibles comme le prouve la nouvelle de Max Jasinski, Grisélidis.

« Lorsque dans la campagne elle se promenait sur sa paisible haquenée, tous les fronts s’inclinaient devant elle ; les bêtes elles-mêmes tournaient vers elle des regards tendres ; et le vent semblait faire flotter comme une caresse autour d’elle ses longs voiles blancs. Lorsqu’elle s’asseyait sous le dais seigneurial à la table de famille, époux, enfants, écuyers et valets contemplaient son fin et délicat visage avec autant d’adoration que si c’eût été le visage d’un ange. »

Illustration : Grisélidis (1920).

Grisélidis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 420 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AICARD, Jean – Notre-Dame d’amour

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 5h | Genre : Romans


Jean-Joseph Bonaventure Laurens - Arlésienne du temps de Daudet et Bizet

La ferrade est, en Camargue, le marquage des jeunes taureaux pour pouvoir les identifier. Il s’agit de prendre le jeune veau par les cornes, le faire tomber et l’immobiliser. Le gardian qui l’a vaincu le marque alors de l’insigne de la manade, au fer rouge sur la cuisse, ou offre cet honneur à sa fiancée, ou à la plus belle jeune fille parmi les spectatrices. C’est le moment d’une grande fête, où le manadier convie ses parents et amis. L’après-midi est consacré à une course camarguaise.
La course camarguaise est un sport consistant pour les raseteurs à tenter de décrocher une cocarde accrochée entre les deux cornes du taureau, puis deux glands accrochés chacun à une corne, enfin deux ficelles, entourant chacune l’une des cornes. Le taureau n’est pas mis à mort, comme dans la corrida. Celui qui a décroché la cocarde l’offre généralement à celle qu’il aime.

Manette est une mignonne jeune fille de 16 ans. Orpheline de mère, elle vit seule à la ferme de la Sirène, en Camargue, avec son père, qui est le bayle du château, c’est-à-dire le chef des gardians qui s’occupent des manades de taureaux et de chevaux sauvages.
À l’occasion d’une ferrade, Jean Pastorel, la choisit comme « la plus belle ». Et, tout de suite, ce jeune cœur commence à battre pour le beau gardian. Dans une petite chapelle abandonnée, proche de sa ferme, Manette vient prier tous les jours. Notre-Dame d’Amour, à qui la chapelle est dédiée. Elle lui demande « un amoureux qu’elle aimera de tout son cœur ». Cet amoureux serait-il Jean Pastorel ?

Illustration : Jean-Joseph Bonaventure Laurens, Arlésienne au temps de Daudet et de Bizet (XIXe).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 578 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GANGHOFER, Ludwig – La Rose noire

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 17min | Genre : Contes


La Rose noire

Ce délicieux conte d’amour de Ludwig Ganghofer (1855-1920) est paru dans la Bibliothèque universelle et Revue suisse en 1907.

« Dame Yerthe, dans le jardin de roses, attendait son prince aux cheveux d’or. La nuit s’étant écoulée sans qu’elle le vît venir, elle eut le pressentiment qu’il lui était arrivé malheur. Elle s’apprêta à l’aller chercher, et sa peine était si grande qu’elle ne pouvait pleurer. De temps en temps seulement une larme brûlante s’échappait de ses tristes yeux, et sitôt qu’elle touchait la terre, il s’en épanouissait une rose noire. Dame Yerthe est morte de chagrin et a rejoint au ciel le bien-aimé de son cœur. Mais la rose noire existe encore ; cependant elle ne fleurit qu’une fois l’an, le jour de la Pentecôte. Celui, dit-on, qui cueillerait la rose noire serait le plus heureux de tous les hommes. »

La Rose noire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 601 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RYNER, Han – Symboles pour la platonique amante

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Essais


Han Ryner

Han Ryner a publié en 1889 Symboles pour la platonique amante.

Premier symbole : l’eucharistie

L’apôtre Jean dit à Jésus :

« Pardonne l’apparente grossièreté de mon souhait. Mais, toi qui sondes les reins, tu n’ignores pas que les sentiments les plus profonds s’expriment par les extériorités matérielles du geste et de la voix. Puisque nous nous aimons, pourquoi le geste d’amour nous est-il interdit ? Condescends à la chaste impureté du désir qui me trouble, et féminise ton corps. Je voudrais posséder ta chair pour te posséder tout entier. »

Deuxième symbole : la parole

« — L’âme noble a pour ennemi le corps vil. L’amour est haut ; mais la possession, qui est basse, le détruit. La pensée est admirable : hélas ! dans son effort pour l’exprimer, la parole la déforme et l’anéantit. »

Troisième symbole : le symbole

« Pauvre mendiant, pourquoi parles-tu par énigmes ? La beauté à plis droits du symbole est une riche tunique sur les pensées nobles. Mais la faim doit, très brutalement claire, rugir ces deux seuls mots : « J’ai faim ! ».»

Illustration : Silhouette d’Han Ryner, La Plume (1899).

Symboles pour la platonique amante.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 535 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AUSTEN, Jane – Orgueil et Préjugé (Tome 03, Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 2h 35min | Genre : Romans


Orgueil et Préjugé

Elizabeth découvre ainsi, avec consternation, que Jane, pourtant irréprochable elle-même, a fait les frais de la vulgarité de sa mère et de ses jeunes sœurs et qu’elle-même s’est laissée aveugler par sa vanité blessée. À la lumière de ces révélations, elle est forcée de revoir son opinion, et ses sentiments pour Darcy. Mais ces confidences, qu’elle ne peut pas entièrement partager avec Jane, pèsent sur son moral. Et elle ne peut pas davantage expliquer à son père pourquoi il lui paraît si peu judicieux que Lydie accompagne le régiment dans ses quartiers d’été à Brighton. Néanmoins elle se réjouit de faire un voyage au cours de l’été avec son oncle et sa tante Gardiner dans le Derbyshire et se laisse convaincre par sa tante de se rendre à Pemberley.

Traduction anonyme (1822).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 656 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAZIE, Léon – Les Aventures de Martin Numa (Œuvre intégrale)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : –h –min | Genre : Romans


Martin Numa, roi des policiers

Léon Sazie (1862-1939), romancier dramaturge, fut célèbre, avant 1914, pour son personnage de Zigomar, le roi du crime à la cagoule rouge dirigeant la bande des Z.

Il est aussi le créateur du personnage de Martin Numa, « le roi des policiers », qui apparut pour la première fois en 1906 dans un roman intitulé Le Pouce, publié en feuilleton dans Le Journal entre le 18 décembre 1906 et le 24 avril 1907. Le Pouce sortira également en volume à la même époque.
Quelques années plus tard, en 1928, le roman est réédité en deux volumes, Le Pouce fatal et La Belle Dangereuse. Entre-temps, les aventures de Martin Numa avaient été fréquemment republiées dans de nombreux journaux et revues (L’Œil de la police (1908), L’Écho d’Alger (1914)).
Enfin, en 1931, Léon Sazie remanie et réécrit son roman pour le présenter en dix épisodes que publieront les éditions Tallandier dans la collection Espions, criminels, policiers. C’est cette version que nous vous offrons, dans son intégralité :

01. Martin Numa, roi des policiers
02. Le Double mort
03. L’Homme aux ongles bleus
04. Les Tueurs de mannequins (Version 1, Version 2)
05. Les Ombres qui tuent (Version 1, Version 2)
06. La Peau du Tatoué (Version 1, Version 2)
07. La Belle Vampire (Version 1, Version 2)
08. Le Silence rouge (Version 1, Version 2)
09. Les Bourreaux invisibles
10. La Chanteuse aux poignards
11. Le Domino fatal (Version 1, Version 2)

(Source : Forum À propos de la littérature populaire)


> Consulter la version texte de ce livre audio : voir dans chaque billet.
Page vue 2 459 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :