Plus de 4000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
MÉRY, Joseph – Le Joueur d’échecs

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Essais


Joueurs d'échecs

Le Joueur d’échecs (1840), amusant comme La Pêche au lion est un mélange d’histoire (Philidor, M. de La Bourdonnay) et de fantaisie (Achille jouant aux échecs sous sa tente pendant la guerre de Troie).

« Le bonze joue aux échecs dans la pagode de Jagrenat ; l’esclave, porteur de palanquins, médite un mat contre un roi de caillou, sur un échiquier tracé dans la sable de la presqu’île du Gange ; l’évêque d’Islande charme le semestre nocturne de son hiver polaire avec les combinaisons du gambit du roi, et le début du capitaine Évans ; sous toutes les zones, les soixante-quatre cases du noble jeu consolent les ennuis du genre humain. »

PS : Il faudrait prononcer Échès, pluriel de Échek, comme Bœus pluriel de Bœuf, mais nous y avons renoncé. Que les puristes pardonnent !

Le Joueur d’échecs.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 823 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
RENAN, Ernest – Prière sur l’Acropole

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Poésie


Acropole (Athènes)

La célèbre Prière sur l’Acropole d’Ernest Renan constitue en fait le chapitre II de ses Souvenirs d’enfance et de jeunesse publiés en 1883. Renan y évoque la découverte qu’il fit de la Grèce lors d’un voyage en 1865.

Première partie.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Seconde partie.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 190 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Azolan – Le Cadenas – Le Cocuage

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Poésie


Le Cadenas

Après le Voltaire métaphysicien (De l’âme), voici trois aspects du Voltaire plaisantant sur les désirs refoulés d’un jeune musulman, la galanterie et la mythologie.

« À son aise dans son village
Vivait un jeune musulman,
Bien fait de corps, beau de visage,
Et son nom était Azolan ;
Il avait transcrit l’Alcoran,
Et par cœur il allait l’apprendre. » (Azolan)

« Vous connaissez la déesse Cérès :
Or en son temps Cérès eut une fille,
Semblable à vous, à vos scrupules près,
Brune, piquante, honneur de sa famille,
Tendre surtout, et menant à sa cour
L’aveugle enfant que l’on appelle Amour. » (Le Cadenas)

« Jadis Jupin, de sa femme jaloux,
Par cas plaisant fait père de famille,
De son cerveau fit sortir une fille,
Et dit : « Du moins celle-ci vient de nous ».
Le bon Vulcain, que la cour éthérée
Fit pour ses maux époux de Cythérée,
Voulait avoir aussi quelque poupon
Dont il fût sûr, et dont seul il fût père. » (Le Cocuage)

> Écouter un extrait : Azolan.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 48 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Du principe poétique

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 55min | Genre : Poésie


Edgar Allan Poe

Edgar Poe précise bien dès le début de Du principe poétique : « le principal but que je me propose est d’appeler l’attention sur quelques-uns des petits poèmes anglais ou américains qui sont le plus de mon goût, ou qui ont laissé sur mon imagination l’empreinte la plus marquée. Par petits poèmes j’entends, naturellement, des poèmes de peu d’étendue… Je soutiens qu’il n’existe pas de long poème. » Les poètes qu’il prendra pour exemples ne nous sont pas tous familiers : Shelley, Willis, Longfellow, Bryant, Pinkney, Moore, Byron, Tennyson et Motherwell, et nous ne pouvons pas apprécier leur rythme original puisq’ils sont traduits…

Sa grande idée directrice est la suivante :
« De même que l’Intellect recherche le Vrai, le Goût nous révèle le Beau, et le Sens moral ne s’occupe que du Devoir… Pour récapituler, je définirais donc en peu de mots la poésie du langage : une Création rythmique de la Beauté. Son seul arbitre est le Goût. Le Goût n’a avec l’Intellect ou la Conscience que des relations collatérales. Il ne peut qu’accidentellement avoir quelque chose de commun soit avec le Devoir soit avec la Vérité ; je ne me suis proposé que de vous suggérer cette réflexion : c’est que, si ce principe est strictement et simplement l’aspiration de l’âme humaine vers la beauté surnaturelle, sa manifestation doit toujours se trouver dans une émotion qui élève l’âme, tout à fait indépendante de la passion qui enivre le cœur, et de la vérité qui satisfait la raison. »

Il est intéressant de comparer cette conception de la poésie avec celle des Trois réflexions sur le beau de Baudelaire, admirateur et traducteur de Poe.

Traduction : Félix Rabbe (1840-1900).

Du principe poétique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 133 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – L’Auberge de grand chemin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 10min | Genre : Nouvelles


L'Auberge de grand chemin

Les Scènes de la vie rustique comprennent trois nouvelles : Moumou (Version 1, Version 2), L’Auberge de grand chemin et Un roi Lear des steppes. Tourgueniev nous y conte, de son écriture soignée, la vie que menaient ses personnages « rustiques » dans une Russie impitoyable où les Maîtres traitaient leurs serfs comme des esclaves.

L’Auberge de grand chemin est l’histoire de l’aubergiste Akim Sémionov, « paysan débrouillard entendu aux affaires », serf d’une dame du voisinage. Un certain Nahum Ivanov, désagréable et mal-aimé de tous, de la classe des artisans, vole tout le bien d’Akim. Il lui prend sa femme Avdotia, son argent et enfin son auberge. Quant à Akim, il chemine toujours, se mêle à tous les pélerinages et personne ne sait quand finira sa vie errante…

L’eau-de-vie joue un grand rôle destructeur dans ce genre de nouvelles : Akim aime s’enivrer et le sacristain Ephrem sacrifie beaucoup… à la bouteille.

Traduction : Henri Mongault (1888-1941).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 260 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

THOREAU, Henry David – Désobéir aux lois

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 27min | Genre : Essais


Henry David Thoreau

Henry David Thoreau (1817-1862), naturaliste, écologiste avant la lettre, libertaire, antiesclavagiste, est l’un des plus grands écrivains américains. Sa vie et ses écrits eurent une profonde influence sur Tolstoï, Gandhi et Martin Luther King. Il fut un jour arrêté pour avoir refusé de payer un impôt, et ce fut cette brève expérience – il ne passa qu’une nuit en prison, des amis ayant à son insu réglé la somme due – qui l’incita à écrire ce pamphlet, intitulé en anglais On the Duty of Civil Disobedience (Du devoir de la désobéissance civile). Le thème principal en est que «le meilleur gouvernement est celui qui gouverne le moins», et il fut rédigé en 1849, soit douze ans avant que n’éclatât la Guerre de Sécession (1861-65), qui allait amener le Président Lincoln à décréter l’émancipation des esclaves en 1863.
Protestant contre la guerre du Mexique (1843), contre l’esclavage dans les États du Sud, contre le sort fait aux Indiens, et rappelant sa nuit en prison, Thoreau affirme sans ambages qu’un individu est fondé à refuser d’obéir à un gouvernement qui n’est pas à la hauteur de ses principes moraux. Avec son ami Ralph Waldo Emerson, Thoreau fut l’un des membres les plus éminents du mouvement connu sous le nom de « Transcendentalism », qui prônait l’individualisme, la confiance en soi (self-reliance) plutôt que dans le gouvernement, et une vie simple et frugale. Son oeuvre la plus connue est Walden, ou La Vie dans les bois (1854), où il rend compte de la période de deux ans pendant laquelle il vécut seul dans une cabane érigée par ses soins au bord de l’étang de Walden.

(La seule traduction libre de droits de On the Duty of Civil Disobedience date de 1896 et fut publiée dans La Revue blanche. Elle est, hélas, deux fois plus courte que l’original.)

Traducteur : A Phélibé (1896).

Désobéir aux lois.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 299 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LA MOTHE LE VAYER, François (de) – Soliloques sceptiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Philosophie


François de La Mothe le Vayer

Le scepticisme eut pour fondateur le philosophe Pyrrhon (360–275 av. J.-C.). Très peu de temps après un autre sceptique célèbre, Montaigne (1533-1592), se situe, sous Louis XIII et la jeunesse de Louis XIV, François de La Mothe Le Vayer (1588-1672), auteur de nombreux traités, dont les travaux et la pensée redonnent au scepticisme antique une véritable actualité européenne.

Les treize Soliloques sceptiques abordent de nombreux sujets. Leur but est d’enseigner « la sceptique chrétienne » qui apprend à douter de tout ce qu’affirment les dogmatiques afin d’avoir la tranquillité d’âme dans l’indifférence.

Quelques citations : « Cependant c’est une des principales, et des plus ordinaires maladies de l’homme, d’estre travaillé d’une curiosité inquiète pour des choses qu’il ne peut sçavoir, et qu’il lui est vraisemblablement plus avantageux d’ignorer, que d’en prendre connoissance, puisque Dieu a limité la sphère d’activité de son âme, qui ne peut pas pénétrer jusques-là. »

« Au lieu donc de définir l’homme un animal raisonnable, je trouverois moins d’inconvénient à le nommer un animal désireux de sçavoir, et je penserois former par ces termes une plus juste définition. »

« J’avoue que le silence tient lieu souvent de nourriture à l’âme, estant pour cette considération très-recommandable, quoi qu’il faille aussi tomber d’accord qu’il est parfois l’asyle et le refuge d’une parfaite ignorance, qui se cache sous son ombre. »

« Mais en vérité les deux Mondes de Platon, l’un sensible, et l’autre intelligible où habite la Vérité, sont des viandes bien creuses; de mesme que les nombres qui composoient la Nature selon Pythagore. »

Il a écrit par ailleurs : « Des choses les plus certaines, la plus certaine est le doute. »

> Écouter un extrait : Premier Soliloque.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 550 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANC-NOHAIN – Éloge de Monsieur de la Palisse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Monsieur de la Palisse

Reportez-vous au texte de Bernard de La Monnoye, Monsieur de La Palisse, avant de prendre connaissance de l’Éloge de Monsieur de la Palisse dans lequel l’amusant Franc-Nohain reprend des passages de La Chanson de la Palisse pour en montrer le bon sens, la justesse et réfuter les interprétations ridicules que l’on en donne habituellement.

En voici deux exemples :
« Comme il entend mener une existence saine, il entend aussi ne manger qu’une cuisine saine, et recommande à ses valets de

Ne pas oublier les œufs
Surtout dans les omelettes.

Je ne pense pas que vous soyez disposé à sourire de cette recommandation, ni à la trouver superflue, par ces temps de cuisine chimique, où l’on se pique de faire des omelettes sans œufs, où l’on mettra de tout, de tout, sauf des œufs, dans les omelettes. »
[...]
« Quand il écrivait des vers
Il n’écrivait pas en prose.

Règle trop oubliée ! Qui osera soutenir que ce soit là une vérité évidente et qu’il ne soit pas opportun, voire indispensable, de la placer ainsi sous les yeux de tant de poètes – ou prétendus poètes – qui ne distinguent plus, ou dont on ne distingue plus, s’ils écrivent des vers ou de la prose, et qui ne se piquent que de nous offrir, de l’une et des autres, un horrible, un inextricable, et incompréhensible mélange ? »

Bon divertissement !

Éloge de Monsieur de la Palisse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 448 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERNÈDE, Arthur – Bonnot, Garnier & Cie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 45min | Genre : Histoire


L'Attaque de la Société Générale à Chantilly

Deux ans avant l’affaire Landru, « la bande à Bonnot » passionna la France en 1912. Arthur Bernède, à l’aide des actes d’accusation et des extraits de journaux de l’époque, reconstitua toute cette affaire sous le titre Bonnot, Garnier & Cie.
C’était la première fois qu’une auto était utilisée pour commettre un braquage, et l’événement eut un retentissement considérable, accru par la blessure grave de l’encaisseur de la Société Générale. Le lendemain, l’événement fit la une des journaux qui surnomma les braqueurs « la bande en automobiles » ou « les bandits tragiques ». La police découvrit que le braquage était lié au milieu anarchiste, ce qui augmenta encore le retentissement de l’affaire.

Jour par jour (ou presque), nous apprenons le déroulement d’évènements sanglants et nous suivons les comportements des quelque 15 membres de cette société anarchiste.

Un lien entre les deux affaires : Me de Moro-Giafferi qui ne pourra rien faire, plus tard, pour Landru, avait pu en 1912 sauver la tête de Dieudonné… peut-être innocent.

> Écouter un extrait : Chapitres 01 et 02.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 654 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CORNEILLE, Pierre – Poésies (Sélection 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Poésie


Pierre Corneille

Pierre Corneille, l’auteur de la tragédie Polyeucte et de la comédie La Place royale a parfois quitté les grands genres pour taquiner la poésie légère et galante, témoins ces dix courts poèmes (surtout des sonnets) qui s’ajoutent à Chanson et à Stances à Marquise, sans doute les plus connus, déjà publiés.

« Usez moins avec moi du droit de tout charmer ;
Vous me perdrez bientôt si vous n’y prenez garde.
J’aime bien a vous voir, quoi qu’enfin j’y hasarde ;
Mais je n’aime pas bien qu’on me force d’aimer.

Cependant mon repos a de quoi s’alarmer ;
Je sens je ne sais quoi dès que je vous regarde ;
Je souffre avec chagrin tout ce qui m’en retarde,
Et c’est déjà sans doute un peu plus qu’estimer.

Ne vous y trompez pas, l’honneur de ma défaite
N’assure point d’esclave à la main qui l’a faite,
Je sais l’art d’échapper aux charmes les plus forts,

Et quand ils m’ont réduit à ne plus me défendre,
Savez-vous, belle Iris, ce que je fais alors ?
Je m’enfuis de peur de me rendre. » (Chagrin)

> Écouter un extrait : Chagrin.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 385 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :