Plus de 4000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
ASSELINEAU, Charles – L’Enfer des bibliophiles

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Fritz Westendorp - Les Bouquinistes parisiens

Des thèmes voisins de L’Enfer des bibliophiles sont abordés dans La Fin des livres d’Uzanne, L’Amateur de livres de Nodier et Les Diverses Façons d’aimer les livres de Meray.
Charles Asselineau crée le néologisme « libricité » pour exprimer la sensualité littéraire qu’il connaît bien et justifie dans ce rappel onirique de 1860, au temps où les bibliophiles de tout poil s’arrachaient les livres plus ou moins rares dans les ventes aux enchères ou furetaient dans les cases des bouquinistes des quais :

« En général, l’amateur des quais est celui dont les manies sont les plus curieuses et les plus folâtres. Le client des ventes publiques et des libraires recherche et paie fort cher des livres parfaitement accrédités et cotés, de bonnes éditions des classiques, les Barbou, les Elzévirs, etc., etc. Le client des quais s’est buté à une spécialité encore inconnue et qui fera fureur plus tard.
Là se collectionnent les journaux, les revues, les brochures, les mémoires, les bribes négligées et qui, au bout d’un certain temps, deviennent introuvables. Essayez de chercher telle gazette d’il y a seulement vingt ans ! La Bibliothèque Impériale ne l’a pas ou ne l’a qu’incomplète. Si vous persistez dans vos recherches, un libraire vous dira quelque jour qu’il n’en existe qu’un exemplaire complet chez M. un tel, qui l’a acheté numéro par numéro sur les quais pendant dix ans. »
Amusante et ruineuse promenade, en compagnie de l’auteur du Paradis des gens de lettres et de son démon infernal…

L’Enfer des bibliophiles.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 889 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
VERLAINE, Paul – Dans l’interminable ennui de la plaine (Version 2)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 2min | Genre : Poésie


Paul Verlaine (par Frédéric Bazille, 1868)

Poème extrait de Romances sans paroles (1874).

« Dans l’interminable
Ennui de la plaine,
La neige incertaine
Luit comme du sable.

Le ciel est de cuivre
Sans lueur aucune,
On croirait voir vivre
Et mourir la lune. [...] »

Dans l’interminable ennui de la plaine.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 439 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARISTOTE – La Grande Morale

Donneuse de voix : Domi | Durée : 6h | Genre : Philosophie


Aristote

Aristote né en 384 av.J-C et mort en 322 av.J-C fut le disciple de Platon pendant vingt ans. Il prit ensuite une distance critique vis-a-vis de ses thèses et fonda sa propre école le Lycée.
Il influença profondément l’ensemble de la philosophie occidentale.
Pour Aristote, l’éthique est un champ de la science pratique dont l’étude doit permettre aux êtres humains de vivre une vie meilleure.

Il prône une théorie de la mesure, de l’équilibre entre deux excès.
Les textes traitant de l’éthique sont L’Éthique à Nicomaque, L’Éthique à Eudème, La Grande Morale.

Traduction : Jules Barthélémy Saint Hilaire (1805-1895),

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 09.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 159 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROUSSEAU, Jean-Jacques – La Reine Fantasque

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


La Reine Fantasque

« Il y avait un Roi qui aimait son Peuple et qui, par conséquent, en était adoré. Il avait fait tous ses efforts pour trouver des Ministres aussi bien intentionnés que lui ; mais ayant enfin reconnu la folie d’une pareille recherche, il avait pris le parti de faire par lui-même toutes les choses qu’il pouvait dérober à leur malfaisante activité. Comme il était fort entêté du bizarre projet de rendre ses sujets heureux, il agissait en conséquence et une conduite si singulière lui donnait parmi les Grands un ridicule ineffaçable. Le peuple le bénissait, mais à la Cour il passait pour un fou.
Si ce Prince était extraordinaire, il avait une femme qui l’était moins. Vive, étourdie, capricieuse, folle par la tête, sage par le Cœur, bonne par tempérament, méchante par caprice ; voilà en quatre mots le portrait de la Reine. Fantasque était son nom. Nom célèbre, qu’elle avait reçu de ses ancêtres en ligne féminine et dont elle soutenait dignement l’honneur. »

Le conte La Reine Fantasque (1769) est fort peu connu et l’on est surpris en lisant cette satire de Jean-Jacques Rousseau qu’elle pourrait être écrite… par Voltaire !
« Dieu garde de mal tous les Prélats qui ont des sérails et prennent pour de l’arabe le latin du bréviaire : Dieu fasse paix à tous les honnêtes cafards qui suivent l’intolérance du prophète de la Mecque, toujours prêts à massacrer saintement le genre humain pour la plus grande gloire du Créateur. »

La Reine Fantasque.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 171 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEROY-ALLAIS, Jeanne – Chez les bêtes

Donneuse de voix : Domi | Durée : 3h 1min | Genre : Contes


Animaux

Rose-Jeanne-Mathilde Leroy-Allais (1853-1914) est la sœur d’Alphonse Allais.
Lorsque celui-ci s’inscrit à l’École Supérieure de Pharmacie, elle l’accompagne à Paris où elle enseigne comme institutrice libre.
Elle épouse Charles Leroy, un ami de son frère, rédacteur au journal Le Tintamarre.

Le recueil Chez les bêtes est constitué de quinze petites histoires desquelles on tire toujours une morale sans que jamais l’auteur ne « fasse la morale ».

> Écouter un extrait : 01. Va-et-Vient l’irrésolu.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 320 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HAWTHORNE, Nathaniel – La Grande Escarboucle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Nouvelles


Escarboucle

Huit textes de l’écrivain américain Nathaniel Hawthorne, lus par quatre voix différentes, enrichissent déjà notre site. Aujourd’hui s’ajoute La Grande Escarboucle (1837).

« Une fois, il y a longtemps de cela, une petite troupe de voyageurs se reposait, à la tombée de la nuit, sur le versant aride d’un contrefort des montagnes Blanches, après avoir infructueusement cherché durant tout le jour la pierre mystérieuse connue sous le nom de la grande escarboucle. [...]
Un scintillement à leurs pieds leur fit apercevoir un petit lac calme et limpide qui semblait une large piscine creusée dans le rocher par la main de l’homme, tant ses bords étaient unis et réguliers. Ce scintillement se changea presque aussitôt en un éblouissant reflet qui, les forçant de relever la tête, les mit face à face avec le splendide rayonnement d’un astre mystérieux et terrible, placé sur le sommet d’une colline arrondie, et dont le miroir des eaux reflétait les feux étranges. C’était la grande escarboucle que le hasard livrait à leur naïve admiration. »

Les huit voyageurs (sauf un couple de jeunes paysans) envisagent tous différemment ce qu’ils feront du trésor s’ils s’en emparent…

Traduction : Édouard-Auguste Spoll (1833-?).

La Grande Escarboucle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 494 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KIPLING, Rudyard – L’Homme qui voulut être roi

Donneuse de voix : Saperlipopette | Durée : 1h 20min | Genre : Nouvelles


Rudyard Kipling

« Le commencement de tout, ce fut dans le train sur la route d’Ajmir à Mhow. Un déficit budgétaire, survenu à cette époque, nécessitait le voyage non pas en seconde, qui ne coûte que la moitié du prix des premières, mais en classe intermédiaire, ce qui est absolument odieux. Il n’y a pas de banquettes rembourrées en classe intermédiaire, et le public y est soit intermédiaire, c’est-à-dire Eurasien, soit indigène, ce qui finit par incommoder au bout d’un long trajet, soit de l’espèce vagabond, gens d’esprit quoique ivrognes. »

Traduction : Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d’Humières (1868-1915).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 550 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANC-NOHAIN – Guide du bon sens

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 55min | Genre : Philosophie


Franc-Nohain par Palmieri (1911)

Guide du bon sens (1932) de Franc-Nohain est à classer auprès des Maximes de La Rochefoucauld, des Maximes de Chamfort, ou des Réflexions et maximes de Vauvenargues, mais il a, en plus, l’intérêt d’être presque contemporain et de nous faire réfléchir ou sourire sur des problèmes actuels.
Ce recueil comprend 9 chapitres dont le dernier, Éloge de Monsieur de la Palisse, a été publié isolément.
Après avoir défini le bon sens, l’auteur étudie la part de bon sens chez les femmes et chez les hommes ; les rapports du bon sens avec les sept péchés capitaux, la liberté, l’égalité et la fraternité et, dans le copieux Langage du bon sens il confronte, toujours avec humour, le bon sens, sous forme de maximes, avec vingt quatre thèmes courants de nos vies quotidiennes.

Au hasard :
« Il est remarquable que c’est toujours au nom de la liberté que seront supprimées le plus grand nombre de libertés ; et il semble bien que tous les hommes ne sauraient être libres, du moins de la même façon et ensemble. »
« Beaucoup de gens mettent une coquetterie incroyable à affirmer que la température qu’ils subissent est une température d’exception, comme s’il s’agissait d’une question personnelle entre eux et le soleil. »
« On compare les médecins et les confesseurs… Il ne dépend que de vous que vous sortiez apaisé du confessionnal ; il ne dépend pas de vous, et pas toujours du médecin, que votre passage à la clinique vous ait apporté un soulagement. »
« On parle de l’égalité devant l’impôt, comme on parlerait, de l’égalité devant la peste. »
« Le plus inquiétant n’est pas qu’il y ait tant de banquiers en prison, mais que tant de gens, à leur sortie de prison, puissent devenir banquiers, ou le redevenir. »
« Ne répète pas trop que les bêtes te consolent des gens ; sinon l’on jugera que tu te consoles à bon compte. »
« L’homme de lettres n’est pas forcément un journaliste qui a réussi, ni le journaliste un littérateur qui a mal tourné. »
« On a dit que, si on réfléchissait avant le mariage, on ne se marierait jamais ; il y a bien d’autres choses que nous ne voudrions jamais faire ou que nous n’aurions jamais faites à la réflexion. »
« On déclare avec un grand accent de mélancolie et d’un ton nostalgique : « Si jeunesse savait… si vieillesse pouvait ! » Là-dessus on ajoute que savoir c’est pouvoir : il faudrait s’entendre. »

Si ce genre d’esprit vous plaît, vous ne serez pas déçu ! Promis !

> Écouter un extrait : 01. Qu’est-ce que le bon sens ?.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 814 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUNRO, Hector Hugh – Trois Nouvelles

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 51min | Genre : Nouvelles


Hector Hugh Munro

Hugh Hector Munro (1870-1916), plus connu sous son nom de plume de Saki, est un écrivain écossais. Né en Birmanie, alors province de l’Inde, il est envoyé en Angleterre à l’âge de deux ans et confié pour treize ans à deux tantes célibataires habitant le Devon. Il se vengera de leur éducation par trop stricte et autoritaire en dépeignant, dans ses nouvelles, des tantes (ou des cousines) tyranniques et bornées. Bien qu’âgé de quarante-quatre ans en 1914, il insiste pour s’engager dans l’armée britannique et est tué au combat en 1916.
Ses romans et ses nouvelles dépeignent, non sans une certaine désinvolture, les mœurs de la haute société bourgeoise des années 1900. Avec une puissance d’invention fantastique, un esprit mordant et un humour corrosif, il pourfend la prétention pompeuse, la méchanceté et la stupidité, et prend un malin plaisir à subvertir la société édouardienne.

Écrites dans un style émaillé d’épigrammes, avec des intrigues habilement conçues qui mettent souvent en scène des enfants et des animaux, ses courtes histoires racontent des farces hilarantes ou macabres, tantôt ironiques, tantôt terrifiantes, qui révèlent chez l’auteur une veine de cruauté et une tendance à s’identifier aux « enfants terribles » à la Cocteau. Il y a au cœur de son œuvre quelque chose de sombre et de menaçant.

Parmi ses nouvelles les plus connues figurent Tobermory, La Fenêtre ouverte, Sredni Vashtar, Le Tigre de Mrs Packletide et Laura.
Complètement oublié pendant des décennies, Saki aurait été redécouvert par Graham Greene et demeure très populaire. Il est bon de signaler qu’aimer lire Saki peut devenir une addiction !

NB : Le Tigre de Mrs Packletide a été enregistré en VF et en VO.

Traduction : André Rannou.

> Écouter un extrait : Le Tigre de Mrs Packletide.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 558 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : A, ABC, Alphabet

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 28min | Genre : Histoire


Alphabet phénicien

Certes, le problème qui se posait en 1764 de ne pas confondre dans la prononciation Français et François est désuet, mais Voltaire émaille de réflexions très pertinentes encore aujourd’hui les trois premiers articles de son Dictionnaire philosophique consacrés à la lettre A et aux origines de l’alphabet.

« La lettre A chez presque toutes les nations devint une lettre sacrée, parce qu’elle était la première ; les Égyptiens joignirent cette superstition à tant d’autres : de là vient que les Grecs d’Alexandrie l’appelaient hier alpha ; et comme oméga était la dernière lettre, ces mots alpha et oméga signifièrent le complément de toutes choses. Ce fut l’origine de la cabale et de plus d’une mystérieuse démence. »

« Il est très vraisemblable (je ne dis pas très vrai, Dieu m’en garde !) que ni Tyr, ni l’Égypte, ni aucun Asiatique habitant vers la Méditerranée, ne communiqua son alphabet aux peuples de l’Asie orientale. »

« Que diriez-vous d’un homme qui voudrait rechercher quel a été le cri primitif de tous les animaux, et comment il est arrivé que dans une multitude de siècles les moutons se soient mis à bêler, les chats à miauler, les pigeons à roucouler, les linottes à siffler ? »

Conclusion très « voltairienne » : « Enfin l’alphabet fut l’origine de toutes les connaissances de l’homme, et de toutes ses sottises. »

A, ABC, Alphabet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 432 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :