Plus de 6000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
LE CARDONNEL, Louis – La Poursuite divine (Poème)

Donneur de voix : Christian Foissey | Durée : 2min | Genre : Poésie


Le Bon Pasteur

Descendant d’irlandais, musiciens et soldats, Louis Le Cardonnel vint de bonne heure à Paris où il se lia d’amitié à Samain, Verlaine, Villiers-de-l’Isle-Adam, Huysmans, Mallarmé, Retti.
Il fut ordonné prêtre le 11 décembre 1896 à Rome.
Ses vers si purs, si éthérés, sont pleins de reflets d’astres, de bruits d’abeilles, de senteurs chaudes. Leur lente solennité, leur poids, l’harmonieux dessin de leur contour font penser à des chapes serties de matières précieuses.

La Poursuite divine.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 290 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
MAUPASSANT, Guy (de) – Boitelle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Nouvelles


Boitelle

En 1889, étonnant entretien « raciste » entre le fils Antoine Boitelle et ses vieux parents paysans d’Yvetot à qui il parle de sa « promise » noire qu’ils n’ont jamais vue.

« La mère disait : – Noire ? Combien qu’elle l’est. C’est-il partout ? Il répondait : – Pour sûr : Partout, comme t’es blanche partout, té !
Le père reprenait : – Noire ? C’est-il noir autant que le chaudron ?
Le fils répondait : – Pt’être ben un p’tieu moins ! C’est noire, mais point noire à dégoûter. La robe à m’sieu l’curé est ben noire, et alle n’est pas pu laide qu’un surplis qu’est blanc.
Le père disait : – Y en a-t-il de pu noires qu’elle dans son pays ?
Et le fils, convaincu, s’écriait : - Pour sûr !
Mais le bonhomme remuait la tête.
Ça doit être déplaisant ?
Et le fils :
- C’est point pu déplaisant qu’aut’chose, vu qu’on s’y fait en rin de temps.
La mère demandait :
- Ça ne salit point le linge plus que d’autres, ces piaux-là ?
- Pas plus que la tienne, vu que c’est sa couleur. »

Les temps ont heureusement changé depuis les dialogues de Boitelle.

Boitelle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 942 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – Les Vagabonds du rail

Donneur de voix : Christian Attard | Durée : 4h 11min | Genre : Romans


Vagabond

La vie de Jack London fut un formidable roman.
Dans ce récit dense et épique, nous allons le suivre alors qu’en 1894, âgé de dix huit ans, il s’embarque en clandestin sur les trains pour « brûler le dur ».
Avec lui, nous ferons la connaissance de ces « hoboes » qui parcourent le pays en tous sens, mendiant leur subsistance, de l’armée industrielle de Kelly composée de chômeurs et séjournerons au pénitencier d’Erié.
Misère, froid et faim, brutalité, racisme furent le quotidien de ces misérables d’Amérique, décrits avec justesse et parfois humour par le grand Jack London.

Traduction : Louis Postif (1887-1942)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 214 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TINCHANT, Albert – Jours bleus – Chapelle (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


Chapelle

« Les plus désespérés sont les chants les plus beaux » disait Musset dans Nuit de mai.

En voici deux belles illustrations d’Albert Tinchant. Le premier, poème en prose, Jours bleus :

« Et voici que désireux d’emporter en la vie éternelle la mémoire d’un Eden ici-bas rêvé, j’ai vainement espéré la venue de la chère inconnue. Hélas ! Où est-elle ? Pourquoi si longtemps l’attendre ? »

Le second en décasyllabes, Chapelle :

« Pourtant cette église est chère à mon cœur.
Car, dans l’ombre, un soir, j’y vis, inconnue,
Prier une femme au regard si beau,
Que j’en veux rêver jusques au tombeau. »

Illustration : Franz Frankl, Chapelle (1930).

Jours bleus.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 357 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AUSTEN, Jane – Orgueil et Préjugé (Tome 01, Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 2h 57min | Genre : Romans


Orgueil et Préjugé

Élisabeth Bennet a quatre sœurs et une mère qui ne songe qu’à les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits…

Traduction anonyme (1822).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 711 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

THEURIET, André – L’Araignée

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10min | Genre : Nouvelles


L'Araignée

Nouvelle sur la sujétion au jeu parue dans le recueil Contes de la primevère en 1897.

Le début : « Avez-vous remarqué, en automne, au long des treilles déjà mûres ou parmi les buissons déjà rougis, ces grandes et légères toiles d’araignée, d’un dessin géométrique si parfait et en même temps si artiste, – frêles rosaces brodées à jour comme de fines dentelles, où la rosée suspend des perles minuscules et qui durent à peine une journée ? Ces toiles soyeuses et ajourées, auxquelles les paysans de chez moi donnent le joli nom d’airantèles, sont l’œuvre d’une industrieuse araignée à l’abdomen brun rebondi et décoré d’une croix d’or pâle, qui porte l’appellation scientifique d’épeire diadème. »

L’Araignée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 665 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MORISSETTE, Joseph Ferdinand – Ida

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Joliette

Nouvelle de Joseph Ferdinand Morissette, Ida :

« Madame Bertrand disait qu’à dix-huit ans, une fille est trop jeune pour s’amouracher d’un garçon. Elle ajoutait que ce ne serait pas elle qui permettrait à sa fille de se laisser fréquenter par un jeune homme, avant vingt-deux à vingt-cinq. »

Illustration : Un commerce à Joliette en 1893.

Ida.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 644 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAZIN, René – Madame Dor

Donneuse de voix : Gaëlle | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


René Bazin - Madame Dor

Madame Dor est la propriétaire de l’Hôtel de la Marine, à Camaret, où le narrateur s’est arrêté quelques jours. Il y découvre la joie vive des jeunes filles se promenant le soir le long du quai qui contraste avec la beauté mélancolique des paysages du Finistère. Et il comprend la jalousie féroce que Madame Dor, « fille, veuve et mère de naufragés », éprouve envers la mer qui a lui pris ceux qu’elle aimait. Son petit-fils, Guillaume, est à présent l’objet de toutes ses attentions. « Il sera tout ce qu’il voudra, mais pas marin ! »
Plus encore que le courage, c’est l’amour de Mme Dor pour son petit-fils, qu’elle veut protéger et garder pour elle seule, qui transcende cette nouvelle de René Bazin, publiée en 1894 dans le recueil Humble Amour.
Elle est accompagnée d’une composition de Yann-Fañch Perroches, accordéoniste diatonique breton, avec son aimable autorisation.

Illustration : Mareyeuse en manteau de deuil attendant les bateaux de pêche (Le Guilvinec, Finistère, début XXe).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 829 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BENTZON, Thérèse – Bijou

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 14min | Genre : Contes


Bijou

Insignifiante mais charmante nouvelle animalière extraite du recueil Contes de tous les pays édité en 1888.

Le début : « – Mon Dieu ! où donc a pu passer Bijou ? demanda la femme du docteur Kruger à sa petite servante Lisbeth, qui venait préparer la table à thé. Je ne l’ai pas aperçu de tout l’après-midi.
- Bijou ! appela Lisbeth en s’accompagnant d’un carillon de tasses et de cuillers.
- Bijou ! Pour sûr, madame, le petit vagabond est resté au jardin.
- Lisbeth, je vous ai dit et répété que je n’aime pas entendre appeler mon chien un petit vagabond… ce cher Bijou ! Un si bel épagneul ! Et vous savez surtout qu’il ne doit jamais rester longtemps dehors en hiver !
- Vous m’avez dit de le promener, madame ; il paraissait content de courir et je l’ai laissé faire… Il est si câlin qu’on ne peut rien lui refuser… »

Bijou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 765 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JASINSKI, Max – Le Bon Larron

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Contes


Le Bon Larron

Max Jasinski, Le Bon Larron :

« Après y avoir un peu songé, l’évêque accepta. Et c’est ainsi que naquit la gendarmerie. »

Illustration : Le Bon Larron (1920).

Le Bon Larron.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 788 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :