Plus de 4000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
WILDE, Oscar – Trois nouvelles fantastiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Nouvelles


Oscar Wilde

« J’ai dû à la gracieuseté de M. Walter E. Ledge, les textes sur lesquels j’ai traduit Le Fantôme de Canterville, Le Sphinx sans secret et Le Modèle millionnaire », écrit Albert Savine (1859-1927) le traducteur de ces trois nouvelles fantastiques d’Oscar Wilde.

Le Fantôme de Canterville.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 29 925 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
CHOJECKI, Charles-Edmond – Conte vénitien

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Charles-Edmond Chojecki

Charles-Edmond Chojecki (1822, est de la Pologne -1899, Paris) était un écrivain et journaliste polonais, exilé par les Russes, installé en France en 1844 ; il voyagea en Europe, séjourna au Caire, s’intéressa à l’égyptologie, fut reçu par l’Arménien francophone Nubar Pacha, futur premier ministre d’Égypte et entretint avec Mme Nubar Pacha une abondante correspondance amicale.
Huit ans après son séjour au Caire, Charles Edmond (il prend souvent ses prénoms comme pseudonyme) se rend à Venise, ville fréquentée quelques années auparavant par son amie et veut lui envoyer un cadeau original ; il se décide pour une boîte à bijoux ordinaire avec, comme contenu, un Conte vénitien fantastique qui en fait tout le prix… et il résout ainsi l’énigme qui lui fut posée par un vieillard vénitien dans une joute archéologique.

La publication de ce conte a été suggérée par deux auditeurs, dont M. Emmanuel Desurvire, descendant du romancier dont il a écrit une historiographie complète et auquel il a dédié ce site.

Conte vénitien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 683 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Le Saut du berger – Pétition d’un viveur malgré lui

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Nouvelles


Le Saut du berger

Le Saut du berger nous révèle que Maupassant s’est inspiré de lui-même dans l’épisode fameux de la chute, du haut de la falaise, de la roulotte des amants, dans son roman Une vie publié en 1883 :

« Avec un geste forcené il (c’est le comte, jaloux) poussa le verrou qui fermait l’auvent au-dehors, et, saisissant les brancards, il se mit à secouer cette niche comme s’il eût voulu la briser en pièces. Puis soudain, il s’attela, pliant sa haute taille dans un effort désespéré, tirant comme un bœuf, et haletant ; et il entraîna, vers la pente rapide, la maison voyageuse et ceux qu’elle enfermait.
Ils criaient là-dedans, heurtant la cloison du poing, ne comprenant pas ce qui leur arrivait.
Lorsqu’il fut en haut de la descente, il lâcha la légère demeure qui se mit à rouler sur la côte inclinée. » (Une vie, Chapitre 10)

On lit, en effet, dans Le Saut du berger (1882), ces lignes presque semblables à celles qu’il utilisera dans le roman :

« Puis, s’attelant aux brancards, courbant sa taille maigre, tirant comme un cheval, et haletant sous sa robe de drap trempée, il (c’est l’abbé meurtrier) courut, entraînant vers la pente rapide, la pente mortelle, les jeunes gens surpris enlacés, qui heurtaient la cloison du poing, croyant sans doute à quelque farce d’un passant.
Lorsqu’il fut au haut de la descente, il lâcha la légère demeure, qui se mit à rouler sur la côte inclinée.
Elle précipitait sa course, emportée follement, allant toujours plus vite, sautant, trébuchant comme une bête, battant la terre de ses brancards. »

Intéressant pour qui est passionné par la création littéraire…

Pétition d’un viveur malgré lui est une nouvelle fois pour Maupassant l’occasion de prouver que dans une liaison « neuf fois sur dix c’est l’homme qui est séduit, capté, accaparé, enlacé de liens terribles… Il est la proie, la femme est le chasseur. »

Le Saut du berger.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 56 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COURTELINE, Georges – L’Article 330

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 27min | Genre : Théâtre


Georges Courteline - L'Article 330

Comédie en un acte, de Georges Courteline créée le 12 décembre 1900 au Théâtre Antoine.

Monsieur La Brige se trouve au Palais de Justice accusé d’outrage public à la pudeur par le Ministère Public (article 330 de l’ancien Code pénal), ce dernier expose sa vision des faits et organise sa défense face au Président d’audience, à l’huissier et au substitut.

« Neuf fois sur dix, la loi, cette bonne fille, sourit à celui qui la viole. » (La Brige)

Illustration : L’Article 330, par Adrien Barrère (1893).

L’Article 330.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 154 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Le Puits de Sainte Claire (Sélection 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 3min | Genre : Contes


Le Puits de Sainte Claire, illustration de Georges-Antoine Rochegrosse

Anatole France, en 1895, publie Le Puits de Sainte Claire en souvenir de sa rencontre avec le R.P. Adone Doni : « Depuis lors, je n’ai pas revu le R. P. Adone Doni, qui reste dans ma mémoire comme une figure de rêve. J’ai mis par écrit les contes qu’il me fit sur la route de Monte Oliveto. On les trouvera dans le présent livre. J’aurais voulu retenir, en les rédigeant, quelques restes de la grâce qu’ils avaient au Puits de Sainte Claire. »
Ces « restes de grâce » apparaissent dans deux de ces trois récits qui s’ajoutent aux sept déjà sur le site :

Messer Guido Cavalcanti se passe à Florence :
« Messer Guido Cavalcanti savait bien qu’on le raillait dans les compagnies de l’attachement qu’il avait aux choses éternelles. C’est pourquoi il fuyait les vivants et cherchait les morts. »

Mystère du sang a pour cadre Sienne, patrie de Catherine (1347-1380) sœur de la Pénitence, mettant en pratique son amour de Dieu en s’occupant des malades qu’elle soigne et des pauvres.
« Elle se rendit à la prison publique le matin du jour où ser Niccola Tuldo (de Pérouse) devait mourir…
- Va-t’en ! Je te hais, parce que tu es de Sienne, qui me tue.
Catherine lui répondit :
- Mon frère, qu’est-ce qu’une ville, et que sont toutes les cités de la terre, auprès de la cité de Dieu et des anges ? Je suis Catherine, et je viens te convier aux noces éternelles. »

Histoire de Doña Maria D’Alvalos et du duc d’Andria raconte une horrible vengeance à Naples qui n’est pas sans rappeler certains contes cruels de Boccace :
« Un moine dominicain, qui s’était tenu tout le jour devant la porte, se glissa dans l’escalier à la lueur fumeuse des torches de résine qui s’éteignaient, rampa jusqu’aux degrés où gisait doña Maria d’Alvalos, se jeta sur le cadavre et le viola. »
Sans commentaire.

> Écouter un extrait : Messer Guido Cavalcanti.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 297 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BICHET, René – Lettre du Petit B à Alain-Fournier

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 11min | Genre : Correspondance


René Bichet

Cette lettre de René Bichet (1886-1912), communiquée par Mme Isabelle Rivière, sœur de l’auteur du Grand Meaulnes (version 1, version 2), est la réponse à l’une des Lettres au Petit B qu’Alain-Fournier avait adressées à son camarade du Lycée Lakanal (Lettre n°3, du 31 août 1906).

Licence Creative Commons

Version texte : René Bichet, Les Poèmes du Petit B, avec une lettre à Alain-Fournier, Préface de Raymond Schwab – Collection Yggdrasill – Éditions émile-Paul Frères, 1939

Lettre du Petit B à Alain-Founier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 226 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HAWTHORNE, Nathaniel – Les Portraits prophétiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Contes


Les Portraits prophétiques

De Nathaniel Hawthorne, un des seize Contes étranges qui mérite bien son nom Les Portraits prophétiques.

« Le véritable artiste, dit le peintre, dans l’évolution des deux portraits de Walter et d’Élinor doit lire sur les traits de son modèle les sentiments qui l’agitent. C’est le plus beau de ses attributs, mais souvent aussi le plus triste, de lire ainsi dans les cœurs, et, mu par une puissance plus forte que sa volonté, d’illuminer le regard ou de l’assombrir, en donnant aux yeux une expression en quelque sorte prophétique. »

Les déclarations du peintre trouveront leur confirmation dans « l’évolution des portraits » de Walter et d’Élinor et dans la fin tragique de leur couple :
« Walter restait silencieux devant sa propre image, se livrant dans une sorte de folie à la fatale influence que l’artiste avait répandue sur ses traits ; graduellement ses yeux s’enflammèrent pendant qu’Élinor regardait avec une terreur croissante l’expression de sauvage fureur qui se peignait sur son visage. »

Traduction : Édouard-Auguste Spoll (1833-?).

Les Portraits prophétiques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 191 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DICKENS, Charles – Les Papiers posthumes du Pickwick Club (Livre 02)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 18h 10min | Genre : Romans


Charles Dickens - Les Papiers posthumes du Pickwick Club

« Dans Les Papiers posthumes du Pickwick Club, la récurrence des fantômes, des incidents terrifiants ou simplement grotesques, surtout dans les récits intercalés, témoigne du désir de l’auteur « d’envoyer des frissons dans le dos à ses lecteurs et de les faire en même temps se tordre de rire ».

La palme comique revient sans doute à la création de deux personnages extraordinaires dans Les Papiers posthumes du Pickwick Club, Mr Jingle et Sam Weller. Jingle est le champion du degré zéro de l’éloquence, sa syntaxe réduite à un empilement spartiate de mots cocasses mais redoutablement dramatiques, « langage télégraphique tintinnabulant comme son nom » : « éprouvé, à bout, petite boîte, bientôt, tas d’os, rapport police, fausses conclusions, tirer le rideau ». Quant à Sam Weller, outre son sens comique de la répartie, il pratique l’art du proverbe détourné, perverti ou forgé, d’où cet intarissable florilège d’aphorismes commentant chaque événement de façon incongrue mais essentielle.

Grâce à Mr Pickwick et à son club on se délecte des conventions sociales d’un certaine Angleterre. Ce roman satirique, où l’absurde se fait poésie, est un chef d’oeuvre d’humour ! » (Wikipédia)

Traduction : Pierre Grollier (18?-18?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 410 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

D’ANNUNZIO, Gabriele – Episcopo et Cie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 45min | Genre : Romans


Episcopo et Cie

Giovanni Episcopo, humble employé administratif, mène une vie paisible à Rome dans une modeste pension de famille. Il change de domicile, se lie avec des personnages équivoques et tombe bientôt sous le charme de Ginevra Canale, amante et complice de Giulio Wanzer qui s’enfuit en Argentine. Il perd son emploi, devient, malgré lui, l’époux de Ginevra dont il a un fils Ciro. Lorsque Wanzer réapparaît et tente de lui reprendre Ginevra, Episcopo l’assassine et se dénonce ensuite à la police, après la mort de son enfant.

Gabriele D’Annunzio (1863-1938) nous fait écouter, sur les lieux du crime, la confession détaillée, criante de sincérité d’Episcopo et Cie (1892), avec ses repentirs, ses trous de mémoire, ses reprises, ses plongées dans la dégradation humaine.
Un poignant roman réaliste italien qui fait penser inévitablement au roman fleuve russe de Dostoïevski Crime et châtiment (1866) dans lequel le meurtrier Raskolnikov convainc la police de sa culpabilité.

« Je me souviens de tout, de tout, de tout ! Vous entendez ? Je me rappelle les paroles de mon fils, ses gestes, ses regards, ses larmes, ses soupirs, ses cris, les moindres particularités de son existence, tout, depuis l’heure où il est né jusqu’à l’heure où il est mort.
Il est mort. Voilà seize jours déjà qu’il est mort. Et moi, je suis encore vivant. Mais je dois mourir ; et, plus tôt je mourrai, mieux cela vaudra. Mon enfant veut que j’aille le rejoindre.
Vous me croyez fou ? Non ? Il me semblait lire dans vos yeux… Non, monsieur, je ne suis pas fou encore. Ce que je vous raconte, c’est la vérité. Tout est vrai. Les morts reviennent. »

Traduction : Georges Hérelle (1848-1935).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 554 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – La Maison du bonheur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 31min | Genre : Philosophie


Auguste de Villiers de L'Isle-Adam - La Maison du bonheur, illustration par Armand Rassenfosse

Avec La Maison du bonheur au style proche de celui de son ami Mallarmé, Villiers de l’Isle-Adam nous offre un récit étrange, à classer parmi les contes ou la philosophie…
Cette maison idéale isolée est très spéciale : « La solennité, le silence de cette habitation sont doux et inquiétants comme le crépuscule. Là, c’est un tel isolement des choses ! – Un rayon de l’Occident, sur les fenêtres – empourprées tout à coup – de la blanche façade, – la chute d’une feuille qui, de la voûte d’une allée, tombe, en tournoyant, sur le sable, – ou quelque refrain de pêcheur, au loin, – ou telle fuite plus rapide des nuages de mer, – ou la senteur, soudain plus subtile, d’une touffe de roses mouillées qu’effleure un oiseau perdu, – mille autres incidences, ailleurs imperceptibles, semblent, ici, comme des avertissements tout à fait étranges de la brièveté des jours. »

Elle est habitée par un couple extraordinaire :
« On eût dit d’éternels enfants, destinés à mourir comme les oiseaux s’envolent et que le lis du matin serait la seule fleur oubliable sur leurs chastes tombes.
Mais ils étaient prédestinés à vivre, – et l’Humanité est venue avec ses luttes et ses stupeurs.
[...]
Elle ni lui n’étaient, en effet, du nombre de ces esprits-créateurs, trempés de manière à tenir tête fût-ce au scandale de toute l’Humanité et dont le fulgurant souffle d’infini refoulerait les plus rugissantes rafales : ce n’étaient que deux exquises intelligences, merveilleusement douées, – que cette qualité d’épreuve fit fléchir, comme deux fleurs sous la pluie. »
L’amour est présenté dans La Maison du bonheur comme une divine attirance entre deux êtres prédestinés l’un à l’autre dans l’existence antérieure et qui se trouvent sur cette terre ; c’est le mystique hymen de deux âmes sœurs. La possession charnelle en est exclue. Ce Sentiment éternel préexiste à la vie terrestre et lui survit ; la mort d’un des deux ne détruit pas pour le survivant les liens qui l attachaient au défunt.
Ce rêve de perfection ne laisse pas le lecteur indifférent…

La Maison du bonheur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 172 932 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :