Plus de 4000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
DARIEN, Georges – Bas les cœurs

Donneuse de voix : Marie-Geneviève Séré | Durée : 6h 31min | Genre : Romans


Parlementaire

L’œuvre de Georges Darien (1862-1921) est celle d’un révolté. Orphelin mal traité, il s’engage, et son insoumission l’envoie à Biribi pour 33 mois. Dès lors il est anarchiste et écrit livres, pièces de théâtre et articles pour exprimer son écœurement.
Il donne ici la parole à un enfant versaillais pendant la guerre de 1870. Jean décrit avec humour et une fausse naïveté le comportement des adultes qui évolue au gré des défaites françaises. L’admiration pour Napoléon III s’effrite, le patriotisme le cède à la peur, puis à l’intérêt. Pour les Versaillais le récit est particulièrement amusant, puisque le décor leur est connu.
Il fallait un certain courage pour écrire ce livre, qui n’a pas eu grand succès du vivant de l’auteur. Il a été redécouvert, apprécié et réédité dans les années 50 puis dans les années 80.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 549 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
IRVING, Washington – Rip Van Winkle

Donneuse de voix : Éric | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Sandro Botticelli - Le Printemps (Détail)

« Comme il était sur le point de descendre, il entendit à une certaine distance une voix qui criait : « Rip Van Winkle ! Rip Van Winkle ! » Il regarda autour de lui, mais il ne vit rien… qu’une corneille qui passait dans son vol solitaire, perpendiculairement à la montagne. Il crut avoir été le jouet de son imagination, et se retournait pour continuer à descendre, quand il entendit le même cri retentir dans l’air assoupi du soir : « Rip Van Winkle ! Rip Van Winkle ! » En même temps le dos de Wolf se hérissa ; il poussa un grognement étouffé, et, se serrant contre son maître, jeta dans le vallon un regard effrayé. Rip alors sentit une vague appréhension s’emparer de lui ; il jeta dans la même direction un regard inquiet, et aperçut une forme étrange escaladant lentement et péniblement les rochers, courbée sous le poids d’un fardeau qu’elle portait sur son dos. [...] »

Traduction : Théodore Lefebvre (1862).

Rip Van Winkle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 432 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CORNEILLE, Pierre – Poésies (Sélection 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Poésie


Pierre Corneille

Pierre Corneille, l’auteur de la tragédie Polyeucte et de la comédie La Place royale a parfois quitté les grands genres pour taquiner la poésie légère et galante, témoins ces dix courts poèmes (surtout des sonnets) qui s’ajoutent à Chanson et à Stances à Marquise, sans doute les plus connus, déjà publiés.

« Usez moins avec moi du droit de tout charmer ;
Vous me perdrez bientôt si vous n’y prenez garde.
J’aime bien a vous voir, quoi qu’enfin j’y hasarde ;
Mais je n’aime pas bien qu’on me force d’aimer.

Cependant mon repos a de quoi s’alarmer ;
Je sens je ne sais quoi dès que je vous regarde ;
Je souffre avec chagrin tout ce qui m’en retarde,
Et c’est déjà sans doute un peu plus qu’estimer.

Ne vous y trompez pas, l’honneur de ma défaite
N’assure point d’esclave à la main qui l’a faite,
Je sais l’art d’échapper aux charmes les plus forts,

Et quand ils m’ont réduit à ne plus me défendre,
Savez-vous, belle Iris, ce que je fais alors ?
Je m’enfuis de peur de me rendre. » (Chagrin)

> Écouter un extrait : Chagrin.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 130 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – Des plus excellents hommes – De trois bonnes femmes (Essais II, 35, 36)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Essais


Epaminondas

Des plus excellents hommes (Livre II, chapitre 36) :

« Si l’on me demandait de faire un choix parmi tous les hommes qui sont venus à ma connaissance, je crois qu’il y en a trois que je mettrais au-dessus des autres. L’un est Homère. [...] Le second personnage est pour moi Alexandre le Grand. [...] Le troisième personnage, et le plus éminent de tous à mon avis, c’est Epaminondas. »

De trois bonnes femmes (Livre II, chapitre 35) :

« J’ai choisi de parler ici de trois femmes qui ont déployé leur bonté et leur affection pour entourer la mort de leurs maris. »

Une épouse de condition modeste d’un voisin de Pline le Jeune qui choisit de mourir avec son mari très malade à qui elle conseille le suicide.

La noble Arria qui se poignarde devant son mari Paetus. « Elle n’eut le temps que de dire ces trois mots d’une si grande profondeur : « Tiens, Pætus, cela ne fait pas mal » en cherchant à lui ôter la crainte de la suivre dans la mort. Pætus se frappa aussitôt avec ce même glaive… »

Quand Sénèque, contraint de mourir sur l’ordre de Néron, dit à sa femme Paulina : « Apaise ta douleur, et console-toi avec ce que tu as connu de moi et de mes actes, et poursuis le reste de ta vie avec les honnêtes occupations auxquelles tu t’adonnes. », Paulina répond : « Non, Sénèque, je ne vous laisserai pas sans ma compagnie dans des circonstances aussi graves… je partirai en même temps que vous. »

Traduction en français moderne de Guy de Pernon.

Des plus excellents hommes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 237 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NIETZSCHE, Friedrich – Aurore (Livres 1 et 2)

Donneuse de voix : Saperlipopette | Durée : 4h 7min | Genre : Philosophie


Friedrich Nietzsche 1882

Aurore : réflexions sur les préjugés moraux, écrit en 1881, est un ouvrage fondamental dans lequel Nietzsche pourfend la morale, à son origine et en questionne l’origine. Il se décompose en 5 livres dont le premier s’intéresse à l’histoire de la morale et aux préjugés chrétiens et le second à la nature et à l’histoire des sentiments moraux.

Traduction : Henri Albert (1868-1921).

> Écouter un extrait : Avant-Propos.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 343 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Le Mal d’André

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Le Mal d'André

Résumé enigmatique de Le Mal d’André :

Pourquoi fut chassée, quoique absolument innocente, la nourrice d’André, un bébé pleurnichard de quinze mois, de la maison d’un notaire que trompait sa femme avec un fougueux capitaine, qui couvrait de bleus ledit bébé parce qu’il le gênait dans ses étreintes amoureuses !

Le Mal d’André.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 233 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ASSOLLANT, Alfred – Mémoires de Gaston Phœbus

Donneur de voix : Aymeric | Durée : 5h 8min | Genre : Romans


Joseph Mallord William Turner - Snowstorm

« Qu’on n’accuse personne de ma mort… Je vais me brûler la cervelle… Je prie monsieur le commissaire de vouloir bien remettre à M.Louis Véray, rue Pigalle, 12, le paquet ci-joint, qui ne contient ni billets de banque, ni valeurs d’aucune espèce, mais seulement le détail des raisons qui m’obligent à passer dans un monde meilleur… »

Encore un excellent roman d’Alfred Assollant, teinté d’aventures et d’amour, avec dans le ton cette ironie amusée qui fait la signature de ce grand écrivain.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 392 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FORNERET, Xavier – Réflexions sur la peine de mort

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Discours


Ancienne guillotine ayant servi jusqu'en 1848

Xavier Forneret (1809-1884), poète et romancier, (voir Le Diamant de l’herbe) s’occupa aussi de questions d’actualité d’ordre politique et social, comme la peine de mort dont il se révèle farouche partisan, ainsi qu’il le dit dans une Lettre à Victor Hugo qu’il fait suivre de Réflexions sur la peine de mort.
En effet, dans Le Dernier Jour d’un condamné et dans son Plaidoyer contre la peine de mort (Version 1, Version 2), Victor Hugo (1802-1885) se faisait le porte-paroles de ceux qui réclamaient l’abolition de ce châtiment. Il ne sera entendu en France qu’un siècle plus tard, en 1981, et aujourd’hui les sondages estiment à 50% le nombre de ceux qui réclament son rétablissement.

Le plaidoyer de Forneret écrit en 1851 témoigne, avec éloquence, de sa foi dans la cause qu’il défend comme celui de Hugo, à la pensée opposée, prononcé devant l’Assemblée Constituante en 1848. Une confrontation historique d’idées toujours actuelles..

Réflexions sur la peine de mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 221 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SATIE, Erik – Écrits divers et (a?-)variés

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 1h | Genre : Arts


Erik Satie

Ces écrits ont été publiés entre 1895 et 1924, dans des revues et journaux aussi variés que : L’Humanité, le Cartulaire de l’Eglise Métropolitaine d’Art de Jésus Conducteur (église dont il est le fondateur et unique paroissien !), le Guide de l’étranger à Montmartre, Le Coq, Le Pilhaou-Thibaou (supplément illustré), les Cahiers de philosophie et d’art (dans Action), l’Almanach de Cocagne pour l’an 1922, Le Cœur à barbe, le Catalogue mensuel de Pierre Trémois, Paris-Journal, ainsi que des pages sur Relâche et Fanfare… tout un programme ! Grâce à son esprit caustique, à ses opinions bien tranchées et tranchantes, à sa pugnacité vacharde, à son humour ravageur, à sa bonne foi feinte et à sa mauvaise foi assumée, à son anticléricalisme outrancier, à sa haine des « têtes de veau » réactionnaires, de l’Institut et du Prix de Rome (entre autres), et malgré son sens de l’autodérision… il a su s’attirer les foudres de tout un tas de gens ; un vrai paratonnerre que cet homme-là ! Mais derrière les mots d’esprit et les aphorismes débridés, de très belles pages nous touchent, comme celles sur la bouquinerie, la lecture, les éditions, et leur bel hommage rendu à l’amitié, aux lecteurs et aux libraires de qualité.

Licence Creative Commons

Écrits divers et (a?-)variés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 351 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZWEIG, Stefan – Le Bouquiniste Mendel

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 15min | Genre : Nouvelles


Reinhold Völkel - Café Griensteidl à Vienne en 1896

Le souvenir et la mémoire, thèmes chers à Stefan Zweig, sont repris dans un contexte d’après guerre dans Le Bouquiniste Mendel. Ce vieux juif, aimé de tous, vit étranger à son temps et indifférent à l’argent, installé dans un café du vieux Vienne ; sa mémoire prodigieuse et une véritable boulimie bibliographique font de lui un expert érudit pour tous les collectionneurs qui le consultent gratuitement.

« Cette étude quotidienne à laquelle il se vouait entièrement avait fait de lui une véritable encyclopédie des ouvrages édités à ce jour. Son cerveau avait acquis une capacité à enregistrer une liste incalculable de titres de livres et de renseignements associés. Mais il le coupait également du monde extérieur et des événements qui tourmentaient le pays à cette époque. »

Jakob Mendel ne sait même pas que l’Autriche est en guerre en 1914, est arrêté comme originaire de Russie, envoyé en camp de concentration dont il revient complètement déchu pour mourir amnésique.
Le sous-titre « Un épisode de la Vienne d’avant et d’après la Première Guerre mondiale » traduit bien la pensée de Zweig voulant nous montrer l’évolution d’un monde où tout s’accélère qui se substitue à un monde fait d’humanité.

Très belle conclusion du récit : « Tandis que moi, j’avais oublié Mendel pendant des années, moi qui devrais pourtant savoir que l’on ne fait des livres que pour rester lié aux hommes par-delà la mort et pour nous défendre ainsi contre l’ennemi le plus implacable de toute vie, le temps qui passe et l’oubli. »

Traduction : Manfred Schenker (1883-1929).

Illustration : Reinhold Völkel, Café Griensteidl à Vienne en 1896.

Le Bouquiniste Mendel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 867 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :