Page complète du livre audio gratuit :


BALZAC, Honoré (de) – La Recherche de l’absolu (Version 2)

Donneur de voix : Aegidius | Durée : 8h 24min | Genre : Romans


Balzac

Balthazar Claës, richissime Flamand qui habite à Douai, invariablement flanqué de son inséparable valet de chambre et ami de toujours Lemulquinier, se remet à la chimie, et plus particulièrement à l’alchimie, à la recherche de l’Absolu c’est-à-dire de l’impossible pierre philosophale. Se croyant perpétuellement à un cheveu de la réussite et de ses corollaires sociaux, la gloire et la richesse, sa fièvre dévorante, à la manière d’un joueur invétéré aux multiples martingales, ruinera petit à petit toute sa famille du fait des coûts exorbitants des matériels et des produits de laboratoire nécessaires aux diverses expériences, malgré les ardentes prières de sa très aimée épouse Joséphine, sa Pépita, et de sa fille aînée Marguerite qui aura fort à faire pour contrer cette fureur scientifique. Balzac, avec son habituelle virtuosité d’inlassable conteur des passions humaines, nous décrit là dans un superbe récit qui tangue savamment entre le conte de fées et la science-fiction, une sorte de descente aux Enfers qui se déroule dans la Flandre du début du dix-neuvième siècle.

Illustration : Honoré de Balzac, d’après l’œuvre de Louis Boulanger (1829), et d’après la description de la Baronne Luise Von Bornstadt. Dessin de Fabie Lou, crayons de couleurs et encre.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

La Recherche de l’absolu.zip




> Références musicales :

Aegidius, Rhapsodie pour August.


> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 13 918 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

13 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Lili le 10 décembre 2013

    Merci !
    Magnifique lecture !

  2. Adri le 9 janvier 2014

    La Recherche de l’Absolu (Audio)…. Sans doute le meilleur voix..jamais vu et écoute sur ce site..  »Aegidius » svp dites nous si vous avez autre lectures audio pour les œuvres de Balzac…? Merci et Bravooooooo…!

  3. Aegidius le 21 janvier 2014

    Merci Andri de votre aimable compliment.

    Je n’ai enregistré de Balzac pour l’instant que “La recherche de l’absolu” et “Ferragus”.

    Bien à vous

  4. Thierry le 22 mars 2014

    Bonjour,

    J’ai essayé d’écouter votre lecture mais votre façon de couper les phrases en petits morceaux interrompt pour moi tellement la fluidité du texte que j’ai abandonné pour l’instant. J’en suis bien désolé et j’espère que je suis le seul à ressentir ce problème. Peut-être essayerai-je de nouveau plus tard. Merci pour votre travail.

  5. Aegidius le 7 avril 2014

    Merci, Thierry, de votre témoignage, et désolé à mon tour que ma tentative ne vous séduise pas. Je lis effectivement “par fragment signifiant”, mes vidéos sur YouTube en voix off procèdent de même.

    https://www.youtube.com/user/AegidiusREX/videos

    Cette manière de lire n’est pas à proprement parler naturelle, j’en conviens, mon idée de base a essentiellement été d’éviter les divers bruits parasites de respiration et de bouche, je gagne probablement en qualité de prononciation mais je perds en fluidité, comme vous l’avez remarqué. C’est un choix, vous restez le premier à me faire la remarque même si je pensais qu’elle tomberait bien un jour.

    Il existe une autre version d’un lecteur professionnel qui devrait mieux vous convenir.

    http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/balzac-honore-de-la-recherche-de-labsolu.html

    Bien à vous

  6. Thierry le 7 avril 2014

    Merci Aegidius de votre réponse,

    quant à M. Depasse, malheureusement, je ne trouve pas sa voix ni sa diction attrayante et après avoir écouté deux ou trois pièces de lui j’ai laissé tomber. Heureusement il y a de nombreux autres lecteurs qui me plaisent beaucoup. C’est l’avantage d’un tel site. J’avais une fois essayé un site allemand, décevant à mon avis, où les voix étaient tellement standardisées qu’on aurait pensé écouter un film doublé. Tous les lecteurs devaient être des professionnels du spectacle pour pouvoir lire. Sur littérature audio on a l’avantage d’avoir des fois de charmants accents et des voix naturelles non formatées en institut.

    Bonne continuation et encore merci de nous offrir ces cadeaux à tous.

  7. sally le 15 avril 2014

    beaucoup de plaisir à vous écouter. Merci

  8. Adri le 20 janvier 2015

    Aegidius…. svp …svp ….quand l’eternel livre »Le Père Goriot »…………….?

  9. Adri le 20 janvier 2015

    Aegidius…. svp …svp ….quand l’eternel livre »Le Père Goriot »…………….?
    Personne peut faire mieux que votre  » La-Recherche-De-L’Absolu’ ‘ SVP faire de même pour  »Le Père Goriot » il resterait comme une référence pour le Future..Merci…!

  10. EclatDuSoleil le 28 avril 2015

    Merci pour cette lecture, que j’ai beaucoup appréciée (en plus des différentes facettes de l’amour, tout à fait remarquable, quel suspens !). J’ai bien aimé aussi votre musique d’accompagnement. Avez-vous essayé de la jouer à la guitare ? ou de la faire jouer par un/e harpiste ? Si on peut l’entendre quelque part jouée par un interprète humain, donnez-nous le lien :-)

  11. Aegidius le 7 mai 2015

    Merci, ÉclatDuSoleil, de votre aimable mot d’encouragement.

    Je n’ai pas enregistré ce morceau mais je l’ai joué (comme tous ceux que je compose) à l’exception des seize premiers accords en rondes qui sont un ajout tardif de finalisation, je n’ai d’ailleurs pas vérifié leur praticabilité en guitare classique d’où la mention “maybe for guitar” mais une adaptation simple serait de toute façon envisageable en cas de difficulté, on peut supposer que c’est là un devoir d’harmonie d’où ce côté un peu rébarbatif, j’ai imaginé August résolvant mentalement cet exercice de la Juilliard school avant de passer à sa propre rêverie instinctive en arrivant au Washington Square Arch. C’est une vieille pièce inachevée qui date de toute façon d’une époque où je n’enregistrais pas encore, que j’ai finalement reprise, intitulée et terminée en avril 2012. Donc pas d’enregistrement pour l’instant de cette rhapsodie mais seulement une performance électronique.

    Bien à vous

  12. Adri le 29 mars 2016

    Aegidius…. svp …svp ….quand l’eternel livre »Le Père Goriot »…………….?
    Personne peut faire mieux que votre » La-Recherche-De-L’Absolu’ ‘ SVP faire de même pour »Le Père Goriot » il resterait comme une référence pour le Future..Merci…!

  13. Gauthier Manesse le 21 juillet 2016

    Bonjour Aegidius
    Je viens de terminer votre version de la recherche de l’absolu et j’ai pris grand plaisir à vous écouter. Vous avez un beau timbre de voix et une diction sans faille.
    Concernant le rythme de lecture, plus précisément le fait de faire un silence après chaque groupe de mots, puisque la question a été évoquée par quelqu’un, voilà ce que j’en pense : cela m’a un peu gêné c’est vrai pour les deux ou trois premiers chapitres, mais d’une part on s’y habitue, d’autre part et surtout il me semble que vous le faites beaucoup moins dès les chapitres 4 ou 5, comme si vous atteigniez votre rythme de croisière. En tout cas pour tous les derniers chapitres je n’y pensais plus du tout.
    Merci pour ce beau travail
    bien cordialement
    Gauthier

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.