Page complète du livre audio gratuit :


STEVENSON, Robert Louis – L’Île au trésor (Version 2)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 8h 33min | Genre : Romans


L'Île au trésor

« Profitant de ce répit, je rechargeai sans plus attendre l’amorce de mon pistolet qui avait raté, et lorsque celui-ci fut en état, pour plus de sécurité je me mis à vider l’autre et à le recharger entièrement de frais.

En présence de ma nouvelle occupation, Hands demeura tout ébaubi : il commençait à s’apercevoir que la chance tournait contre lui ; et après une hésitation visible, lui aussi se hissa pesamment dans les haubans et, le poignard entre les dents, se mit à monter avec lenteur et maladresse. Cela lui coûta un temps infini et maint grognement, de tirer après lui sa jambe blessée ; et j’avais achevé en paix mes préparatifs, qu’il n’avait pas encore dépassé le tiers du trajet. À ce moment, un pistolet dans chaque main, je l’interpellai :
- Un pas de plus, maître Hands, et je vous fais sauter la cervelle !… Les morts ne mordent pas, vous savez bien, ajoutai-je avec un ricanement. »

Dans L’Île au Trésor, Stevenson montre son immense talent de narrateur : il sait trouver l’exact équilibre entre le réalisme et le romanesque, et les aventures du jeune Jim Hawkins sont palpitantes tout en restant ancrées dans une réalité toujours crédible.
Stevenson sait aussi peupler son univers de personnages réalistes, toujours complexes et ambivalents… Et puis surtout il y a Long John Silver !

Traduction : Déodat Serval (1878-1938).

Un immense merci aux Cap Horniers de Quimper, qui m’ont autorisé à utiliser leur interprétation de Quinze Marins, la chanson de Michel Tonnerre qui est une adaptation française de la célèbre chanson des pirates de L’Île au trésor. Merci également aux enfants de Michel Tonnerre pour leur autorisation.

Illustration pour la première édition française de L’Île au trésor (Hetzel, 1885), par George Roux (1850-1929).

Vous pouvez aussi suivre les aventures de Jim Hawkins sur la carte de l’île au trésor, dessinée par Stevenson.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Parties 01 et 02.zip
Parties 03 et 04.zip
Parties 05 et 06.zip



> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.



> Références musicales :

Introduction des parties :
Quinze Marins, chanson de Michel Tonnerre, interprétée par les Cap Horniers, avec l’aimable autorisation des Cap Horniers et des ayant-droit de Michel Tonnerre. Tous droits réservés.

Introduction des chapitres :
The Grave of the Unknown Clansman ; The Highlands of Banffshire ; Trip to Skye ; Logie Bridge, interprété par Jock Tamson’s Bairns (licence Cc-By-Nc-Sa-2.5 Scotland).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Aventure, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 13 599 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

38 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Trollus le 15 mars 2017

    Wouhaaa!!!
    Je sens que je vais me régaler de cette nouvelle lecture.
    Un tout grand merci d’avance à vous.

    Trollus

  2. Vincent de l'Épine le 16 mars 2017

    Merci à vous Trollus, j’espère que cette lecture vous plaira !
    Amicalement
    Vincent

  3. Vocalyse le 18 mars 2017

    Merci beaucoup pour cette belle lecture! Quel voyage!

  4. elisabeth le 20 mars 2017

    Ahhh ! Je viens de le voir!! Je suis super contente! J’attaque la lecture! en voyage!
    elisabeth

  5. Vincent de l'Épine le 20 mars 2017

    Merci à vous, Vocalyse et Elisabeth.
    Elisabeth, c’est vous et Emilie qui m’avez donné l’idée et le courage de me lancer dans cet enregistrement :-) ! J’espère que ce voyage vous plaira !
    Amicalement
    Vincent

  6. Annette le 20 mars 2017

    ENCORE DE BELLES HEURES EN PERSPECTIVE ET MON AMIE EN CHIMIO VA OUBLIÉ QUELQUES MOMENTS SES SOUCIS

    MERCI SURTOUT POUR ELLE !!!

  7. Vincent de l'Épine le 21 mars 2017

    Bonjour Annette et merci pour votre retour. Je suis très heureux d’être utile à votre amie en cette période difficile,et j’espère que ces belles aventures l’aideront à supporter ces épreuves.
    J’aurai le sentiment d’avoir été utile à quelqu’un aujourd’hui, aussi petitement que ce soit ; soyez donc remerciée d’avoir pris un peu de temps pour me laisser ce message.

  8. Claire-Marie le 22 mars 2017

    Une magnifique interprétation de ce classique.
    Le sourire que vous laissez entendre dans la voix de Long John Silver en fait un personnage plus glaçant que n’importe rire satanique habituellement associé aux pirates.
    Bravo pour le choix de l’illustration​ musicale également.
    Un enregistrement de grande qualité, comme d’habitude.
    Amicalement,
    CM

  9. terry le 23 mars 2017

    Excellente lecture, vraiment très prenante, et immersive à souhait.

    je me joins au commentaire précédent, pour le choix de la musique. Je me suis surpris chanter l’air des quinze marins à la fin de cette écoute. Ayant du mal à quitter l’univers de ces flibustiers, si bien décrite dans cette oeuvre.

    J’imagine mal le temps que cela doit vous prendre, pour réaliser de si longue lecture.

    Alors un grand merci à vous, et vivement la prochaine aventure.

    Cordialement.

  10. Vincent de l'Épine le 23 mars 2017

    Merci à vous Terry et Claire-Marie, je ne saurais dire comme vos commentaires me font plaisir !
    Ces heures de travail me semblent maintenant peu de choses quand je vous lis. Claire-Marie, je suis heureux que vous ayez été sensible à mon interprétation de Long John Silver, et au plaisir que j’ai eu à interpréter ce personnage. Heureux également que vous ayez tous deux apprécié l’illustration musicale, mais il faut surtout remercier les Cap Horniers et la gentillesse avec laquelle ils m’ont autorisé à utiliser leur travail !
    Vos commentaires me donnent envie d’enregistrer d’autres grands romans d’aventure :-)
    Grand merci d’avoir pris un peu de votre temps pour me faire ces retours.
    Amicalement

  11. elisabeth le 26 mars 2017

    Quelle extraordinaire lecture! Quel terrible Long John Silver vous interprétez ! la scène de la prise du bateau, du combat sur le mat, et cette musique de l’île : le ressac, les revenants, la nuit, c’est terrifiant! et l’attaque de l’auberge, et la mère et le fils cachés près de l’auberge, et les chants de marins ! Yo o ! Vraiment, c’est un chef d’oeuvre de lecture! merci, cher Vincent, millefois merci !

  12. Vincent de l'Épine le 27 mars 2017

    Ah, Elisabeth, vous me faites beaucoup d’honneur ! Mais surtout vous me faites vraiment plaisir si j’ai su vous faire passer un peu du plaisir que j’ai eu à lire ce livre merveilleux. Rien ne peut plus me motiver. Merci à vous !
    Vincent

  13. elisabeth le 28 mars 2017

    Vincent, vous avez de nouveaux projets de lecture ? Avez-vous déjà choisi ? j’ai hâte de savoir..

  14. Vincent de l'Épine le 28 mars 2017

    Bonjour Elisabeth,
    Eh bien je n’ai pas autant de temps que je le voudrais en ce moment. Mais la prochaine publication sera « Xingu », d’Edith Wharton, puis, prévus dans l’année, « Lady de Launay », d’Anthony Trollope (traduction terminée), et sans doute « Lady Susan », de Jane Austen, si la traduction avance bien (ça fait près de six mois et je n’en suis même pas à la moitié). J’ai d’autres traductions de courtes nouvelles d’ambrose Bierce, de M.R. James et de S. Weinbaum qui sont prêtes mais que je n’ai pas encore eu le temps de lire. Concernant Stevenson, je n’ai plus vraiment de projets ; je n’arrive pas à m’intéresser à la suite de « David Balfour », et n’ai pas vraiment d’autres idées.
    Mais il y a d’autres projets, comme mon grand Jules Verne que je continue tout doucement, et « Guerre et Paix » avec Esperiidae.
    Voilà, vous savez (presque) tout :-)
    Amicalement

  15. elisabeth le 29 mars 2017

    Génial!! j’attends ! Merci Vincent.

  16. marie grattepanche le 2 avril 2017

    Superbe lecture, vivante, vivifiante, édifiante, on est dans tous le plans de cette aventure, sur le bateau, sur l’île, sur le mât avec Jim blessé, dans la conversation des flibustiers, des expressions croustillantes de Long John Silver, » Cré Tonnerre!!! », j’ai pris des notes, tout un florilège de petites phrases, quelle lecture agréable, vous êtes « tous les personnages » de ce roman passionnant. Bravo, je vais vous relire sans lassitude.

  17. Vincent de l'Épine le 4 avril 2017

    Merci Marie, quel plaisir de constater que ma lecture vous a plu. C’était un grand honneur de lire ce merveilleux roman. Me voici payé de toute ma peine par la seule lecture de votre petit mot. Soyez-en remerciée, Cré Tonnerre !
    Amicalement

    Vincent

  18. marie grattepanche le 8 avril 2017

    je rectifie, Monsieur Vincent de L’Epine, vous n’êtes pas tous « les personnages »: j’exclue le volatile « Capitaine Flint » son rôle dans ce superbe roman:Sa « pièce de huit » clamée haut et fort sera le dernier mot de cette belle histoire si bien racontée.

  19. Nathanaël le 16 juin 2017

    Cher Vincent, je vous dis « cher » car je vous ai écouté pendant des heures, et à force d’entendre votre voix, j’ai l’impression d’un petit peu vous connaitre… Vous avez été, et vous êtes lorsque je vous écoute comme un compagnon avec qui on ne voit pas le temps passer tant il est d’une compagnie agréable. je tenais à vous remercier chaleureusement pour toutes ces heures passées à nous faire découvrir ces auteurs qui je l’imagine vous tiennent à cœur. C’est avec David Balfour que je vous ai connu, et je suis devenu un auditeur assidu de vos lectures. Votre façon de compter les histoires m’enchante à chacun de vos récits. Vous parvenez à rendre attachants les personnages qui se dessinent au son de votre voix, et à chaque fois, j’ai hate de les retrouver lors d’une prochaine écoute… Encore merci Vincent pour votre travail, et au plaisir de vous écouter prochainement.

  20. Vincent de l'Épine le 18 juin 2017

    Cher Nathanaël, je dis « cher » également car je ne saurais dire combien votre commentaire me fait plaisir. Je suis heureux que vous appréciez mes lectures de ces auteurs, qui comme vous l’avez compris, me tiennent sont particulièrement chers. Ces retours des audio-lecteurs sont importants pour moi.
    Je continuerai à vous accompagner encore longtemps, ma motivation ne peut faiblir après vous avoir lu !
    Amicalement

    Vincent

  21. Emilieemilie le 25 décembre 2017

    Certaines critiques disent que ce roman aurait dû s’appeler John Silver à la place de l’île au trésor tant ce personnage est central, les autres protagonistes sont fades à côté de lui..
    Et il est vrai qu’étant jeune,il m’a fait rêvé… (et peut-être a-t-il contribué à certains désordres de ma vie sentimentale… Oh John Je veux être la femme d’un vrai pirate :) Je ne sais pas si c’est la vieill… La sagesse mais il m’a moins impressionnée même si vous jouez avec une très grande classe ce genre de sadiques …

    Merci pour cette excellente lecture (comme toujours )et super choix de musique(comme d’habitude) .
    J’écoute « 15 marins » en boucle … Aveca bouteille de rhum(attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé) …
    Joyeux Noël à vous et merci pour ces petits moments de bonheur ! J’attends de la littérature gothique pour la nouvelle année :)

  22. Claire-Marie le 26 décembre 2017

    Oh, Emilieemilie, vous aimez les mauvais garçons, si je puis me permettre cette observation ! Comme je l’ai signalé dans mon commentaire plus haut, je trouve ce personnage extrêmement inquiétant et l’interprétation de Vincent de l’Epine le rend pire encore.
    Personnellement, je ne resterais pas seule dans une pièce avec lui et s’il peut faire preuve de séduction, c’est celle du diable.
    Je souscris totalement à votre envie de littérature gothique !
    Yohoho et une bouteille de rhum!

  23. Vincent de l'Épine le 26 décembre 2017

    Merci de votre intérêt pour ce beau roman !
    C’est très intéressant de voir à quel point la « séduction du mal » est au coeur de beaucoup de romans de Stevenson : L’île au trésor, L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mister Hyde, Le maître de Ballantrae… Merci de vos analyses très pertinentes, et de votre enthousiasme qui me fait vraiment chaud au coeur. Eh oui, Long John Silver est un de ces « hommes qu’on aime haïr » ; il fait tout le sel de ce roman. J’ai pris beaucoup de plaisir à l’interpréter :-)
    EmilieEmilie, ce que vous me dites sur la chanson « Quinze marins » me réjouit également, car très rares sont les artistes qui nous donnent une telle autorisation, et je suis heureux de contribuer ici, à mon tout petit niveau, à leur notoriété.
    Quant aux romans gothiques, je n’ai pas grand chose en attente en ce moment, si ce n’est « Le frêne » de M.R. James, dont j’ai fini la traduction. Peut-être auriez-vous une suggestion :-)
    Merci et à bientôt

  24. Emilieemilie le 26 décembre 2017

    Ttttt

  25. Emilieemilie le 26 décembre 2017

    @ Claire Marie : J’aimais… La séduction du diable perd rapidement de sa superbe :) Désolée pour mon précédent commentaire mais écrire avec le clavier du téléphone est un vrai cauchemar. Quoique tttttt est peut-être une formule magique pour vous forcer à lire des romans gothiques… Qui sait ?

    Ah Vincent me proposer des suggestions est ce bien raisonnable.? Vous en aurez pour des années de lecture… Et si vous le souhaitez de traduction :)

    (la plupart des romans sont Présents sur Gallica)

    Le petit Pierre de Spiess
    Pourquoi ?
    Raison futile : la littérature allemande est sous représentée sur le site.
    Raison principale : Charles Nodier au sujet de ce roman évoque une satisfaction infernale ( Vincent faites nous rêver !)

    « Wieland « de Brown. L’auteur est le père fondateur de la littérature gothique américaine… Rien que ça …

    Ann Radcliffe. Tout le monde aime que des jeunes vierges sorties d’un couvent se fassent kidnapper

    Charlotte Turner Smith… Je n’ai rien lu sur cet auteur mais cela doit être dans la même veine que Radcliffe

    « L’oncle silas » Le fanu (je n’ai pas trouvé sur gallica)

    😁

  26. Claire-Marie le 27 décembre 2017

    @Emilieemilie
    Si c’est pas de la synchronicité, ça…
    Regardez ce que j’ai trouvé sur le site de France Culture, à la page d’une émission sur la littérature que je suis régulièrement
    https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-auteurs/les-explorateurs-24-robert-louis-stevenson-il-etait-une-ile
    Bonne écoute, si vous décidez de l’écouter…

  27. Emilieemilie le 27 décembre 2017

    Super intéressant…. Même si je ne suis pas d’accord sur certains aspects de la psychologie des personnages…

    Il est également vrai que lorsqu’on dit lire ou plutôt écouter du Stevenson on nous regarde un peu de haut… On enferme cet auteur comme bien d’autres dans la petite littéra sans grand intérêt car elle ne nous pousse pas à la réflexion… Mais on oublie trop souvent que la littérature est aussi la vivacité du style, la puissance de la narration, et la force des personnages… Dès les premieres phrases de ce roman on entend le claquement des voiles et le son metallilique du mât.

    Merci Beaucoup Claire Marie pour cet interview fort instructif.

  28. Claire-Marie le 27 décembre 2017

    @emilieemilie ravie que cela vous ait plu !

  29. Vincent de l'Épine le 28 décembre 2017

    Merci beaucoup à vous deux pour ces échanges riches et intéressants !
    Je partage votre avis sur Stevenson. Je pense que le fait que ses romans soient relativement accessibles à la jeunesse est une qualité à ajouter encore à son talent. La qualité narrative, son pouvoir d’évocation, le réalisme des personnages souvent profondément émouvants, toutes ces qualités contribuent à rendre sa lecture accessible, et ce sont là les qualités d’un grand écrivain. Docteur Jekyll et Mister Hyde est un exemple particulièrement brillant d’un livre à la lecture assez aisée et pourtant très profond, je dirais même vertigineux (à écouter absolument : le livre audio réalisé par Victoria, sans doute à mon sens le meilleur de notre site).
    EmilieEmilie, grand merci pour vos suggestions ; je vais me pencher sur ces auteurs que je ne connais pas (à part Anne Radcliffe). Un peu de roman gothique ne peut jamais faire de mal !!!
    Bien cordialement à toutes deux.

  30. Régis le 13 février 2018

    quel excellents moments j’ai passé là, à votre écoute ! On ne louera jamais assez la qualité de votre lecture. C’est vraiment plaisant !

  31. Vincent de l'Épine le 14 février 2018

    Merci Régis,
    Vous me faites vraiment plaisir, je suis très heureux que cette lecture vous ait plu ! Je vide mon verre de rhum à votre santé, cré tonnerre !

  32. régis le 14 février 2018

    Moi de même, marin d’eau douce que je suis ! Bon vent et que Dieu garde de la flibuste, un véritable gentilhomme tel que vous !

  33. mohammed ibrahim le 3 avril 2018

    Merci infiniement.

  34. Vincent de l'Épine le 4 avril 2018

    Merci à vous Mohammed, heureux que cette lecture vous ait plu !

  35. Luc de Sailly-Achâtel le 9 avril 2018

    Cher Vincent de l’Epine,
    Je viens de « refermer » votre interprétation de l’Île au Trésor. Quel bonheur de me replonger, quelques dizaines d’années après une première lecture, dans ce classique de la littérature d’aventures anglo-saxonne… et de le découvrir plus riche que ce que m’avait laissé mon souvenir d’enfant…
    Plus de huit heures à vibrer avec Jim Hawkins, à rire à chaque parole du pauvre Ben Gun, et à s’étonner de l’esprit toujours plus retors de Long John Silver !
    Une mention particulière pour la qualité de votre lecture : J’apprécie beaucoup la manière dont vous arrivez, sans pour autant « jouer » les personnages, à distiller, grâce à un je-ne-sais-quoi dans le ton et le rythme de la lecture, un peu de l’âme de chacun. Le « Capitaine », Ben Gun, Long John, le vieux Morgan, vous savez donner vie à cette belle galerie de coquins !
    Encore merci pour cette belle re-découverte !

  36. Vincent de l'Épine le 11 avril 2018

    Merci Luc de votre long et chaleureux commentaire, qui me touche plus que vous ne sauriez l’imaginer. Je suis très heureux que mon interprétation des personnages vous plaise, car j’ai toujours un plaisir particulier à lire les dialogues. Cela est dû aussi au talent de Stevenson, qui sait donner à chaque personnage une couleur particulière, même pour les personnages de second plan comme Morgan, et cela participe à rendre ses romans tellement vivants.
    Encore merci à vous, et au plaisir de vous retrouver prochainement sur d’autres mers ou dans d’autres mondes !

  37. Thierry le 26 avril 2018

    Quand je cherche un nouveau roman à écouter je reviens souvent vers vous. Votre voix et votre façon de lire me plaisent toujours autant. Merci.

  38. Vincent de l'Épine le 27 avril 2018

    Merci Thierry,
    Heureux de vous retrouver pour cette nouvelle aventure !
    Je me souviens de nos échanges concernant, je crois bien, Jane Austen et Anthony Trollope.
    Je suis heureux que vous appréciez mes lectures, merci à vous pour vos encouragements qui font beaucoup pour ma motivation.
    Vincent

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.