Page complète du livre audio gratuit :


ZOLA, Émile – Les Voleurs et l’âne

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 39min | Genre : Contes


Auguste Renoir - Les Canotiers de Chatou

Cette histoire est extraite du recueil d’Émile Zola, Contes à Ninon.

« Et maintenant, Ninon, j’ai satisfait tes vœux. Voici mes contes. N’élève plus ta voix en moi, cette voix du souvenir qui fait monter des larmes à mes yeux. Laisse en paix mon cœur qui a besoin de repos, ne viens plus, dans mes jours de lutte, m’attrister en me rappelant nos paresseuses nuits. »

Dans cette histoire, il n’y a pas d’âne. Alors, pourquoi ce titre, qui semble annoncer un conte de Grimm ou de Perrault ? C’est le dernier chapitre qui nous l’apprend.

Les Voleurs et l’âne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, ,

 

Page vue 5 103 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Shmuel R le 26 février 2015

    Merci Dame Cocotte pour ce drôle de Zola. A remarquer, à part l’âne,  » … comme un écolier en rupture de banc … « 

  2. Cocotte le 27 février 2015

    Merci pour votre commentaire, Messire Shmuel. Je suis heureuse que ce conte vus ait plu.

  3. Francine du Québec le 28 février 2015

    Ah….. Émile Zola je l’adore. Merci ma chère Cocotte de nous lire ce conte. Vous allez bien j’espère ? Je vous apprécie beaucoup.

  4. Cocotte le 28 février 2015

    Chère Francine
    Je suis heureuse que vous aimiez les Contes à Ninon. J’attendais un peu, pour enregistrer les suivants, de savoir s’ils plairaient aux audio lecteurs. C’est une autre facette du talent de Zola, à côté des Rougon-Macquart!
    Je suis très heureuse de vous retrouver et, moi aussi, je vous apprécie beaucoup. Les commentaires orientent mes choix de lectures. Merci pour le vôtre, très encourageant. Je vais les continuer tout de suite.
    Un grand bonjour au Québec et aux Québecois!
    Amicalement
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.