Livres audio gratuits de la catégorie 'Contemporains' :


YUGADHARA – Chant épique

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 15min | Genre : Contemporains


Ajanta Padmapani

Fragment épique de Yugadhara (1962-1988), poète mystique indien, traduit de l’hindi par Madhabi Maharaj et moi-même. Le texte est court et inachevé, l’auteur étant décédé prématurément dans un accident de la circulation. Je pense, néanmoins, malgré sa brièveté et son caractère inachevé, que ce texte mérite d’être découvert.

Difficile à analyser, à la croisée de l’Orient et de l’Occident, il semble tirer son influence aussi bien de l’Iliade que de la Bhagavad-Gītā.

Quel était au juste le projet de l’auteur ? Quelle suite comptait-il donner à ce fragment ? Je serais bien vaniteux si je prétendais connaître la réponse. J’avouerai donc que je ne sais vraiment pas l’orientation que l’auteur souhaitait donner à son œuvre. On sent néanmoins une remontée vers le langage, comme si le véritable sujet du poème était le langage. Mais tout cela n’est qu’une impression.

Je vous laisse le découvrir…

Quelques extraits :

« Quand on voit dans le nid, une coquille qui se brise, c’est pour un oiseau la vie qui commence. Mais quand c’est le verbe qui bouge, qu’on le sent, qu’il est là, alors soudain, pareillement c’est l’éclosion. L’œuf de la langue se brise, et les ailes de la pensée, dans un élan sublime, aussitôt vers les cieux majestueusement se déploient… »

« Le chien à visage d’homme se reprend : « Oh ! mais quelle étrange métamorphose ai-je donc subi ? Je me sens si calme maintenant. Une force tranquille est en moi, qui me berce. Tel je me revois : mes pensées se cognent sans bruit contre les murs où je les lance, comme si la pensée était toujours impure, comme si la pensée n’avait pas le pouvoir de se cristalliser, comme si elle passait par le feu pour atteindre le cristal de l’Écriture… »»

Traduction : Madhabi Maharaj et Ahikar.

Avec l’aimable autorisation des parents de l’auteur.

Illustration : Le beau bodhisattva Padmapani (Ajanta, Ve-VIe siècle).

Le Chien rouge, chant épique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 888 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RETBI, Shmuel – Belle Marquise

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 14min | Genre : Contemporains


180px-Normalized Rorschach blot 09

« Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour… »
Ah, si Molière avait su quel drame épouvantable allaient provoquer les permutations innocentes de cette phrase maléfique, il aurait sans doute remué sa plume sept fois entre ses doigts avant de les écrire.

Dans cette nouvelle farfelue, Shmuel Retbi évoque les difficultés que nous éprouvons tous à faire un emploi rationnel des paroles et du temps que la vie met à notre disposition. On notera la nostalgie d’une époque qui n’est plus et ne reviendra sans doute jamais.

Pour mémoire : Barbara (Jacques Prévert), Saturne (Georges Brassens).

Belle Marquise.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 765 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DEGANDT, Alain – La Drôlatique Histoire du roi inuit allant visiter ses terres (Fable moderne)

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 16min | Genre : Contemporains


Gui vert luisant

Quelle mouche arctique a bien pu piquer ce bon roi inuit pour qu’il abandonne ainsi précipitamment la douceur de son igloo ? Pourquoi se transporter, au péril de sa vie et en plein hiver, jusqu’en la plus désolée de nos anciennes provinces ? Fatigué par ce long voyage, ne va-t-il pas manquer de l’élémentaire lucidité qu’on serait en droit d’attendre d’une personne de son rang ? Et s’il advenait qu’il prenne des vessies pour des lanternes, quelles pourraient en être les conséquences ?… Elles seraient dramatiques, assurément ! Il nous faudrait alors tirer quelques sages leçons de sa pitoyable mésaventure.

Texte : © Alain Degandt – Tous droits réservés.

Licence Creative Commons

La Drôlatique Histoire du roi inuit allant visiter ses terres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 910 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PUCCIANO, Pauline – Le Porphyre et l’albâtre

Donneuse de voix : Pauline Pucciano | Durée : 9h 9min | Genre : Contemporains


John William Waterhouse - Psyché entrant dans le jardin de Cupidon (1905)

Douze ans après. Tandis qu’Aelenor s’apprête à affronter sa première grande crise politique, Keller et Artus continuent à surveiller secrètement Sornar…

Le dernier opus de la trilogie (Tome 1 : La Cité d’albâtre, Tome 2 : La Cité hantée).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 667 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NAÏMI, Kadour – Cinq Doigts de la main arrachés (Poème)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 3min | Genre : Contemporains


Laocoon

Voici un extrait de la préface de Dacia Maraini :
« Dans les poésies de Kadour Naïmi se concentre, en somme, tout un univers d’émotions et désirs qui appartiennent certainement à la tradition lyrique d’argument amoureux, mais qui prennent dans le croisement de deux cultures, celle européenne et celle de matrice arabe, une nouvelle et intense saveur littéraire. Il ne s’agit donc ni de vers de circonstance ni de la froide répétition de clichés sentimentaux, mais de la narration d’un amour toujours et de toute manière indispensable pour donner un sens à l’existence. »

La présentation de Kadour Naïmi se trouve dans Lettre de Rome d’un E.C., publiée il y a quelques mois.

Cinq doigts de la main arrachés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 809 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AHIKAR – Le Rat, ou La Bête cachée

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Le Rat

« Un jour, Michèle me dit : « David, il y a un rat dans la chambre ! » Je souris. « Je t’assure que ce n’est pas une blague. Tu peux venir voir s’il te plaît ! » J’étais allongé sur le canapé, en train de regarder un film, et n’avais guère envie de me lever. Michèle attrapa la télécommande et appuya sur « pause ». « Ah ! tu m’embêtes ! m’exclamai-je. — Viens voir s’il te plaît, tu regarderas la suite après ! » Comme elle ne me rendait pas la télécommande, je finis par me lever. « Un rat ou une souris ? demandai-je. — J’en sais rien moi, comment veux-tu que je le sache ? — Un rat c’est gros, alors qu’une souris, c’est tout petit ! — Alors c’est sûr, c’est un rat, il est énorme ! — Énorme comme quoi ? — Comme le crapaud buffle ! s’exclama-t-elle en désignant le beau crapaud buffle que j’avais ramené du Mexique avant de la connaître. — Ah ! quand même ! aussi gros que mon beau crapaud buffle ! — Aussi laid que cette horreur ! ajouta-t-elle aussitôt. Et aussi gris que cette autre horreur ! » poursuivit-elle en désignant un magnifique blaireau que j’avais fait empailler. [...] »

Le Rat, ou La Bête cachée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 905 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALDRAN, Jacqueline Mathilde – Juliette Récamier : La Belle des belles – Une éclatante maturité

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 42min | Genre : Essais


Juliette Récamier

« Juliette Récamier, dès son apparition dans le monde, fut appelée la Belle des Belles. Une gracieuse et vaporeuse silhouette, vêtue de blanc. Séduisante et séductrice, elle traîna tous les cœurs après soi… »
… et par rapport à Chateaubriand :
« Elle fut l’amour de sa maturité, la lumineuse tendresse de sa vieillesse. »

Mais, avant de rencontrer François-René de Chateaubriand, Juliette avait vécu…

Madame Baldran, agrégée de l’Université, Maître de conférences honoraire en littérature comparée, Sorbonne-Paris3, a très généreusement et avec une très grande amabilité, offert ces deux textes à notre site, nous la remercions infiniment.

La première conférence, La Belle des belles, évoque l’enfance et la vie de Juliette jusqu’en 1817, la seconde, Une éclatante maturité, la vie de Juliette jusqu’à son décès en 1849.
Madame Baldran nous donne, dans un style très limpide, des informations tout à fait passionnantes.

Sur notre site, vous trouverez aussi le supplément Sur Madame Récamier des Mémoires d’outre-tombe, que Chateaubriand consacre entièrement à cette belle personne.

Illustration : Portrait de Juliette Récamier par François Gérard (1805), musée Carnavalet, Paris.

La Belle des belles.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 935 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

YVARS, Alain – Un noir joyeux

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Édouard Manet - Portrait de Berthe Morisot

Passionné de peinture et d’écriture, Alain Yvars a décidé de marier les deux pour nous faire découvrir les œuvres et les peintres qu’il affectionne particulièrement, à travers une série de courtes nouvelles. Dans ses récits, les artistes sont, le plus souvent, replacés dans un contexte historique. On les regarde peindre et vivre. Le peintre Jean Devost, persuadé que la peinture n’était pas réservée qu’aux voyants, a décidé de mettre sur pied en Suisse des cours de peinture pour personnes handicapés de la vue. Il parlait de « Voir autrement ». De son côté, le Musée des Beaux-Arts de Lyon propose la découverte de ses œuvres par l’ouïe ou le toucher. Suivant ces exemples, ce premier récit propose une approche différente et nouvelle de la peinture : faire découvrir quelques œuvres de grands peintres, non plus par la vision des tableaux, mais uniquement par l’intermédiaire de l’ouïe. Ainsi, il pourra arriver, par la lecture, qu’un jeu de miroir finisse par s’installer entre les œuvres et les mots, créant un dialogue imaginaire avec l’artiste.

La principale source d’inspiration d’Alain Yvars sur l’œuvre et la vie d’Édouard Manet provient du catalogue de l’importante rétrospective qui se tint en 1983, à l’occasion du centenaire de la mort de l’artiste, au Grand Palais, à Paris. Il nous propose à travers Un joyeux noir une fiction retraçant la relation particulière et mystérieuse qui se noua entre Berthe Morisot, peintre française, membre fondateur du mouvement d’avant-garde que fut l’Impressionnisme, et Édouard Manet, considéré, à la fin des années 1860 par les futurs peintres impressionnistes, comme étant le maître d’une nouvelle vision de la peinture et leur porte-étendard. Un mélange de séduction, de complicité et d’admiration réciproque unira les deux artistes durant quinze années. Un amour s’était-il installé ? Pourtant, c’est le frère d’Édouard que Berthe épousera, en 1874… Édouard Manet meurt en 1883. Berthe Morisot en portera longtemps le deuil…

Vous pouvez découvrir la version écrite de ce livre audio, illustré des peintures décrites sur le site d’Alain Yvars.

Un noir joyeux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 209 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contemporains :