Livres audio gratuits de la catégorie 'Mythologie' :


OVIDE – Les Métamorphoses (Livres 01 à 06)

Donneuse de voix : Prudence | Durée : 5h 34min | Genre : Mythologie


Ovide

Les Métamorphoses sont un long poème épique latin. C’est un recueil en 15 livres d’histoires de la mythologie gréco-romaine ayant comme thème commun les métamorphoses. L’auteur, Ovide, est né au premier siècle avant J-C et décédé au premier siècle après J-C. Son ouvrage a repris de l’importance pendant la Renaissance où les œuvres gréco-romaines étaient redécouvertes et valorisées tant dans la littérature que dans d’autres formes d’art (peinture, sculpture…).

Avertissement: Les Métamorphoses sont le fruit d’une époque bien éloignée et dans ces récits où se mêlent les dieux, les humains, les naïades, les géants, les néréides et toutes sortes de créatures, vous trouverez aussi beaucoup de violences, de viols (dont les victimes sont rendues coupables et punies), des incestes, de la pédophilie…

Traduction : Désiré Nisard (1806-1888).

> Écouter un extrait : Livre Premier.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 660 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HEARN, Lafcadio – Ubazakura

Donneuse de voix : Saperlipopette | Durée : 3min | Genre : Mythologie


Lafcadio Hearn

Lafcadio Hearn, écrivain irlandais, a vécu au Japon de 1890 à 1905. Il a alors écrit de nombreux ouvrages sur ce pays, dont Kwaidan qui regroupe notamment de nombreuses légendes japonaises, parme lesquelles Ubazakura, présentée ici.

« Dans le village d’Asamimura, de la province d’Iyo, vivait, il y a trois cents ans, un homme nommé Tokubei… »

Traduction : Marc Logé (pseud. de Mary-Cécile Loge, 1887-1949).

Ubazakura.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 696 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Émile – La Légende des cyclopes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Mythologie


Odilon Redon - Le Cyclope

Raoul Lucet (pseudonyme d’Émile Gautier (1853-1937)) publie cet article en 1887, destiné surtout aux esprits scientifiques, mais à la portée de tous !

La Légende des cyclopes

« Chez l’homme, la trace de l’œil impair n’est pas entièrement perdue. C’est tout simplement ce petit corps allongé, de la grosseur d’un pois, et encore mal connu, qu’on appelle la glande pinéale. »

Illustration : Odilon Redon, Le Cyclope (ca. 1914).

La Légende des cyclopes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 385 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOIS, Jules – Un faune à Lesbos

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Mythologie


Un faune à Lesbos

Humour et mythologie se partagent ce texte de Jules Bois (1868-1943), poète, romancier et dramaturge, Un faune à Lesbos, avec référence à L’Après-Midi d’un faune de Stéphane Mallarmé.

« À quelques pas de moi, buvait à la source, dans sa main poilue, un étrange animal qui tenait, me sembla-t-il, de l’homme, du singe et de la chèvre. Au mouvement que j’esquissai, il se retourna et me vit. Ses yeux clairs brillaient de malice ; sa barbiche, où quelques gouttes d’eau demeuraient encore, lui donnait un air fallacieux et les petites cornes recourbées sur son front achevèrent de me convaincre que j’avais devant moi un faune. »

Illustration : William-Adolphe Bouguereau, Nymphes et satyre (1873).

Un faune à Lesbos.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 164 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARMIER, Xavier – Le Puissant Serpent

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Contes


Le Puissant Serpent

On trouve dans les Contes populaires de différents pays recueillis par Xavier Marmier ce conte mongole Le Puissant Serpent que nous accompagnons de deux notes de Wikipédia.

1. « Dans des temps anciens, l’art chamanique fut introduit en Mongolie. Il consiste à entrer en transe afin de se rendre dans des mondes invisibles pour résoudre les dilemmes de la vie. »

À propos de l’année du tigre dont il est question dans le conte :

2. « La plupart des danses sacrées exécutées dans les temples bouddhiques mongols mettaient en scène le « vieil homme », bouffon et symbole de renouveau lors du Nouvel An. Perclus par les années, son bâton magique à tête de cheval lui servant de canne, le vieillard pénétrait en titubant sur la scène et frappait une peau de tigre jusqu’à ce que le tigre « meure ». Le vieillard absorbait la vitalité du tigre, dansait avec la vigueur de la jeunesse et s’amusait. Il échangeait des cadeaux et plaisantait tout en buvant de prodigieuses quantités d’alcool. Quand, ivre, il tombait, les danseurs, squelettes des tombeaux, le recouvraient d’une couverture. »

Illustration : Représentation d’un Nâga, divinité orientale attachée à l’eau et porteuse de prospérité (photo de Adam Carr, domaine public).

Le Puissant Serpent.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 664 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VARLET, Théo – Le Dernier Satyre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Mythologie


Jacob Jordaens - Satyre jouant de la flûte

Théo Varlet (1878-1938), traducteur sur notre site de Stevenson fut aussi poète et romancier.

À retenir de lui : il a parcouru, visité ou habité la Hollande, le Rhin, la Suisse, l’Angleterre, les côtes nord et ouest et le Midi de la France, l’Italie, la Sicile, la Grèce, le Proche-Orient, Buda-Pest et Constantinople, le Danemark, la Sicile, la Provence et la Tunisie.
De 1920 à 1934, il a publié 10 volumes de vers, 15 volumes de prose, 35 traductions de l’anglais.
Les critiques rapprochent Théo Varlet de Blaise Cendrars et de Jules Supervielle, comme précurseur de l’ère du cosmique.

Dans la nouvelle Le Dernier Satyre il rencontre (en lisant Théocrite, en Sicile !) son héros qu’il décrit avec un grand art :

« Une vieillesse, une caducité millénaires écrasaient ce survivant de la race semi-divine dont les marbres de nos musées commémorent l’alerte et pétulante jeunesse : de ses maigres cuisses de bouc, un abondant poil roux avait envahi son torse, ses bras trop longs ; une crinière grise, d’où pointaient des cornes ébréchées et des oreilles cicatrisées, pendaient en mèches sur sa face camuse dont une bestiale dégénérescence empâtait le caractère jadis anthropoïde ; et dans les yeux atones aux pupilles horizontales vaguait une confuse tristesse, l’impuissante horreur de sentir s’user, aux veines immortelles, les gouttes restantes de son antique divinité. »

Illustration : Jacob Jordaens, Satyre jouant de la flûte (1620).

Le Dernier Satyre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 863 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PRUS, Boleslaw – Ramsès se meurt, légende de l’Égypte ancienne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Mythologie


Horus

Boleslaw Prus, de son vrai nom Aleksander Glowacki (1847-1912), journaliste polonais et écrivain positiviste et réaliste eut un grand succès avec La Poupée et Pharaon. Il est aussi l’auteur de Des Légendes de l’Égypte ancienne (1888) dont Ramsès se meurt qui commence par :

« Oh, combien sont chétives les espérances humaines en regard des décrets immuables. »

et s’achève par :

« Considérez donc vous tous, tant que vous êtes, combien sont vaines et misérables les espérances humaines à côté des décrets que l’Éternel inscrit en lettres de feu sur la voûte céleste »,

phrases qui encadrent le récit de deux morts, celle d’Horus, couronné pharaon d’Égypte et celle de son aïeul Ramsès II (ressuscité dans la légende).

Traduction : Jan Topass (1873-19?).

Ramsès se meurt.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 387 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOMÈRE – Hymne à Apollon

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Mythologie


Temple d'Apollon à Delphes

Outre L’Iliade, L’Odyssée et la Batrachomyomachie, il nous reste environ 35 Hymnes homériques dont le premier est une invocation À Apollon.

Trois moments capitaux dans cette histoire mythologique :

1) La naissance d’Apollon, fils de Lètô et de Zeus, dans l’île de Dèlos

« Salut, ô heureuse Lètô, car tu as enfanté d’illustres enfants, le Roi Apollon et Artémis joyeuse de ses flèches, celle-ci dans Ortygiè et celui-là dans l’âpre Dèlos, étant courbée auprès de la grande montagne et de la colline de Kynthios, sous un palmier, le long de l’Inôpos. »

2) La recherche difficile d’un lieu sacré qui sera en définitive Delphes

« Je pense bâtir ici un temple illustre, oracle des hommes qui m’y sacrifieront toujours de parfaites hécatombes. Et ceux qui habitent le gras Péloponnèsos, et l’Europe, et les îles entourées des flots, viendront m’interroger, et je prophétiserai en paroles véridiques, rendant mes oracles dans le temple opulent. »

3) La présence de la signature du poète (du VIII siècle av. JC) dont l’existence est si controversée

« Et souvenez-vous de moi plus tard, si quelqu’un d’entre les hommes terrestres, un étranger malheureux, survient et vous interroge ainsi : – Ô jeunes filles, quel est cet homme, le plus harmonieux des Aèdes, qui reste ici et que vous écoutez avec un grand charme ?
Alors, répondez-lui, pleines de bienveillance :
—- C’est un homme aveugle. Il habite la rocheuse Khios, et tous ses chants seront les meilleurs dans l’avenir. »

Traduction : Leconte de Lisle (1818-1894).

Hymne à Apollon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 463 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Mythologie :