Livres audio gratuits de la catégorie 'Nouvelles' :


GRÉVILLE, Henry – La Juive de Roudnia

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


La Juive de Roudnia.gif

Cette (cruelle) nouvelle de Henry Gréville, Alice Marie Céleste Durand (1842-1902), fait partie du recueil Croquis.

« Un incendie n’est pas chose rare en Pologne ; mais quand c’est la maison d’un Juif qui brûle, les Juifs seuls accourent et se démènent, tandis que les catholiques, immobiles, regardent, – non peut-être sans une satisfaction secrète, – périr le bien « mal acquis » des fils d’Abraham.

La Juive de Roudnia.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 19 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROD, Édouard – Un coupable

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Un coupable

Cette intrigante nouvelle d’Édouard Rod (1857–1910) a été publiée dans le magazine illustré La Vie littéraire en janvier 1899.

Le nar­ra­teur est ici un juge qui, à l’occasion d’un dépla­ce­ment, s’intéresse à M. Arnaud, un pauvre diable d’ivrogne qui semble obsédé par une affaire cri­mi­nelle sur­ve­nue vingt ans plus tôt et jamais élu­ci­dée. Un homme, le père Mathu­rin, appré­cié de toute la com­mu­nauté vil­la­geoise, avait en effet été trouvé mort, assas­siné de six coups de cou­teau. À cette époque Arnaud était le syn­dic de la région, et avait eu à cœur de trou­ver le meur­trier, mais en vain. Très vite, l’instruction ter­mi­née, il avait démis­sionné de son poste et som­bré dans l’alcool et la ruine sociale…

Un coupable.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 202 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – Le Chasseur de scarabées

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 58min | Genre : Nouvelles


Le Chasseur de scarabées

Le Chasseur de scarabées dure une heure, et le suspense est savamment ménagé jusqu’aux toutes dernières lignes.

« – Une curieuse aventure ? fit le Docteur. Oui, mes amis, j’ai eu vraiment une curieuse aventure. Et je n’espère pas avoir jamais la pareille, car il est contraire à tous les principes de la chance que de tels événements se produisent deux fois dans la vie d’un homme. Vous m’en croirez si vous voulez : voici, à la lettre, comment les choses se passèrent. »

Traduction : Louis Labat (1867-1947).

Illustration : The Story of the Beetle-Hunter, par Archibald S. Hartrick (1898).

Le Chasseur de scarabées.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 261 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Zigzags (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Nouvelles


Parenthèse

Ces trois articles de Zigzags de Théophile Gautier font réfléchir…

Parenthèse
« Si les peintres font la nature, les écrivains font les mœurs ; ce qu’on appelle le monde est une pure abstraction : un auteur compose un livre où il imagine une société à sa guise, trace des portraits et des caractères qui n’existent pas : les copistes arrivent bientôt, et les héros de roman sont traduits en chair eten os. Les Lovelace, les Saint-Preux, les Werther, etc., etc., créés par Richardson, Rousseau et Goëthe, ont servi de patron à presque tous les jeunes gens à la fin du dernier siècle et au commencement de celui-ci. »

Paysage et sentiment
« Le jour est grossier, cynique, il n’épargne rien ; – la nuit, on n’aperçoit plus que les masses, les grands clairs et les grandes ombres : c’est la poésie, la mélancolie, le mystère. Et puis, s’il faut l’avouer, un des grands charmes de la nuit, à mes yeux, c’est que les bourgeois sont couchés, et laissent la place libre à la nature et à Dieu. »

Yeux vertes et talons roses
Amusant de comparer les réactions de Gautier dans Les Yeux verts et de Tristan Bernard dans En Angleterre (enregistré il y a 3 jours) devant la peur du mal de mer !

Illustration : Diverses gravures du peintre Alfred Edward Chalon (XIXe).

> Écouter un extrait : Parenthèse.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 355 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

THEURIET, André – L’Horloge

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


L'Horloge

Cette poignante et tendre nouvelle d’André Theuriet (1833-1907) est parue dans le magazine La Lecture en juillet 1896.

Le début : « C’était une horloge du XVIIIe siècle, enfermée dans une longue boîte de noyer qu’enjolivait une curieuse marqueterie de buis de rose. Tout en haut, le cadran de cuivre finement ciselé montrait à nu l’émail bleu de ses chiffres romains, tandis que dans les flancs chantournés de l’étui, le grand balancier allait et venait avec un bruit sec, laissant voir à intervalles réguliers son disque jaune par la vitre ronde d’une lucarne. Le marteau tombant lentement sur le timbre, sonnait les quarts, les demies et les heures, avec un tintement pareil à la sonnerie d’une église de village. On l’entendait du milieu de l’escalier, ainsi que le majestueux tic-tac du pendule. L’horloge avait dû orner jadis le vestibule de quelque château campagnard. Par quels milieux avait-elle passé avant de venir meubler la modeste salle à manger du petit appartement que Mme Noirtin occupait au cinquième d’une maison de la rue Saint-Placide ? Mme Noirtin elle-même n’aurait pu le dire au juste. Tout ce qu’elle savait, et qu’elle ne se lassait de conter à son vieil ami, M. Evonyme Martelot, c’est que l’horloge provenait de l’héritage de sa grand-mère paternelle, et que celle-ci l’avait apportée en dot, lorsqu’elle était entrée en ménage, vers 1813 ou 1814. »

L’Horloge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 378 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – Le Concombre fugitif – Mon jardinier

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Silphium albiflorum

Deux textes de plein air dont Le Concombre fugitif, bel hymne à la fleur (qui chagrinera peut-être les amateurs de bégonias !).

« Oh ! les jardins d’aujourd’hui, comme ils me sont hostiles ! Et quel morne ennui les attriste ! À quel rôle abject de tapis d’antichambre, de mosaïque d’écurie, de couvre-pieds de cocottes, les jardiniers, mosaïculteurs et cloisonneurs de pelouses, n’ont-ils pas condamné les fleurs ! Tout ce qu’elles peuvent avoir, en elles, de personnalité mystérieuse, tout ce qu’elles contiennent de symboles émouvants et de délicieuses analogies, tout l’art exquis qui rayonne, en prodiges de formes éducatrices, de leurs calices, on s’acharne à le leur enlever. On les oblige à disparaître, taillées, rognées, ébarbées, nivelées par un criminel sécateur, dans une confusion inharmonique, dans une sorte de tissage mécanique et odieux. Elles ne sont plus tolérées dans les jardins, qu’à la condition de dire la suprême sottise du jardinier, d’étaler par des chiffres et par des noms la richesse et la vanité du propriétaire. Les hommes exigent qu’elles descendent jusqu’à leur snobisme, jusqu’à leur vulgarité. Rien n’est triste comme des fleurs asservies.
Les fleurs que j’aime sont les fleurs de nos prairies, de nos forêts, de nos montagnes. »

Les moqueries habituelles d’Octave Mirbeau parsèment Mon jardinier.

Illustration : Fleur de Silphium albiflorum.

Le Concombre fugitif.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 453 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERNARD, Tristan – Sur les grands chemins (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Borne kilométrique

Une soixantaine de récits humoristiques compose Sur les grands chemins publié par Tristan Bernard en 1917.

Comme Paris a changé depuis un siècle ! C’est un plaisir pour l’amateur d’Histoire d’imaginer que la route de Paris à Fontainebleau était pleine d’ornières, qu’il était difficile de s’asseoir sur les bornes semi-kilométriques, alors que les kilométriques étaient confortables, qu’on pouvait suivre des matchs de foot sans télévision ou que creuser un jour un tunnel sous la Manche était voisin de l’utopie !… Tous les détails (souvenirs personnels) vous sont donnés dans : Vers Fontainebleau, Joyeux Piétons, Sur le papier et En Angleterre.

Illustration : Borne kilométrique ancienne, par Claude Villetaneuse (licence Cc-By-Sa-3.0).

> Écouter un extrait : Vers Fontainebleau.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 475 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – Sherlock Holmes mourant (Version 3)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 49min | Genre : Nouvelles


Sherlock Holmes mourant

Sherlock Holmes mourant

« Sherlock Holmes se meurt, docteur Watson, me dit-elle. Il décline rapidement depuis trois jours, et je me demande s’il passera la journée. Il ne voulait pas me permettre d’aller chercher un médecin. Ce matin, quand j’ai vu que les os du visage lui crevaient la peau et qu’il me regardait avec de grandes prunelles luisantes, je n’ai pas pu y tenir. « Avec ou sans votre permission, je cours chez un médecin, lui ai-je dit. – Alors, amenez-moi Watson », a-t-il répondu. Si vous voulez le revoir, il n’y a pas une heure à perdre. »

Mais pas mort !

N.B.: Cette aventure de Sherlock Holmes n’est pas inédite sur notre site, ayant été enregistrée sous le titre de L’Aventure du détective agonisant (vois ci-dessous pour les liens). Mais nous avons jugé intéressant d’offrir à nos audiolecteurs la traduction de Louis Labat (1867-1947), récemment entrée dans le Domaine Public.

Illustration : The Adventure of the Dying Detective, par Walter Paget (1913).

Sherlock Holmes mourant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 561 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Nouvelles :