Livres audio gratuits de la catégorie 'Nouvelles' :


RENARD, Maurice – Les Mille et un Matins (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 31min | Genre : Nouvelles


Suzannah

Maurice Renard, très présent sur notre site, a confié plusieurs articles à des journaux (L’Intransigeant, Le Matin…) réunis sous le titre Les Mille et un Matins dont voici quatre nouvelles :

- Elle,
- Sous le joug du rêve,
- L’Emmuré,
- Suzannah.

Pour faire pleurer les âmes sensibles :

« Suzannah, la dernière girafe du monde, allait mourir. Dans son hall du Jardin Zoologique, – son hall bien chauffé, à la température équatoriale, – elle gisait sur une épaisse litière. Des couvertures enveloppaient son grand corps difforme et pourtant gracieux. Son cou s’allongeait, sans force, éloignant comme à l’écart la fine tête cornue ; et ses vastes yeux noirs, pleins de tristesse et de douceur, se ternissaient, peu à peu, au ras du sol.
Avec elle, toute une race agonisait ; des millions de girafes étaient mortes avant elle ; mais, semblait-il, elles mouraient définitivement de la mort de Suzannah, la dernière de toutes. »

Note : On n’en est pas encore là, mais selon l’UICN, le nombre de girafes a dramatiquement chuté ces 30 dernières années faisant ainsi passer ces animaux dans la catégorie des « espèces vulnérables ».

Illustration : Une victime de l’inondation de 1910 : la girafe, la veille de sa mort par refroidissement, Muséum national d’histoire naturelle (Paris).

> Écouter un extrait : Elle.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 465 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AHIKAR – Job d’été

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 7min | Genre : Contemporains


Job d'été

Bonjour,

Je vous propose un texte sélectionné et lu par Guillaume de Louvencourt pour son émission L’Instant littéraire.

La réification par le travail, la famille n’est pas toujours le lieu où s’achève la construction de soi, le travail peut avoir un effet révélateur. On se découvre sous un autre jour, sous un autre rapport avec l’autre.

Le début :
« Mon père m’avait tellement écrasé, tellement traité de bon à rien, que je crus pendant longtemps que je serais plus tard incapable d’avoir un métier. Mon premier emploi fut un job d’été. Je travaillai pendant un mois aux abattoirs de la commune. C’était un travail dur, éprouvant physiquement. J’étais équipé d’une sorte de grosse cuillère et je vidais les poulets. Un poulet toutes les sept secondes. J’avais intérêt à suivre la cadence, sinon à moi tout seul, je pouvais être responsable de l’arrêt de la chaîne… »

Avec l’accord de Guillaume de Louvencourt que je tiens à remercier pour sa grande gentillesse, et bien sûr sa très belle lecture.

Job d’été.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 664 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAVETTE, Eugène – L’Effronterie – La Vanité

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


L'Effronterie

Deux nouvelles humoristiques extraites des 23 Petites Comédies du vice d’Eugène Chavette.

L’Effronterie illustrée par Le Père d’Adolphe :

« Michu est arrivé jadis à Paris en sabots, porteur d’une seule pièce de cinq francs qui était fausse. Cette première mise de fonds lui a suffi pour faire fortune, et aujourd’hui il est un des plus riches propriétaires de La Villette. Malheureusement, avec toute son immense fortune, il est moralement resté ce qu’il était à son point de départ, c’est-à-dire un ours mal léché, sans éducation ni savoir-vivre, et jonglant d’une déplorable façon avec la langue française. »

et La Vanité, sous-titrée Deux Vers de Properce :

« Un soir, au cabaret, il s’offrit pour reconduire un ami des mieux avinés.
Ils longeaient le canal, quand le pochard lui dit :
- Ma femme me trompe ; toi, t’as dix-huit enfants et t’es un franc cœur ; v’là mon argent et ma montre, c’est pour toi en testament.
Et il se lança dans le canal.
Ce fut si vite fait que Jacques n’eut pas le temps d’aller chercher un notaire.

Si vous trouviez le corps d’un homme dans un canal et sa montre dans le gousset de son camarade, vous seriez le premier à faire de bien fâcheuses suppositions sur le détenteur de la montre. »

Traduction des deux vers latins : « Jadis je m’étonnais que la cause de la si grande guerre de Troie de l’Europe et de l’Asie fût une jeune fille. »

L’Effronterie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 640 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LABOULAYE, Édouard – Le Pacha berger

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Le Pacha berger

Le Pacha berger est un conte turc, très édifiant comme on peut en juger par les dernières phrases d’Édouard Laboulaye (1811-1883) :

« C’est au milieu de ces sages enseignements que grandirent les trois fils de Charme-des-Yeux. Tous trois furent pachas. Profitèrent-ils des conseils de leur aïeul ? J’aime à le croire, quoique les annales des Turcs n’en disent rien. On n’oublie pas ces premières leçons de l’enfance ; c’est à l’éducation que nous devons les trois quarts de nos vices et la moitié de nos vertus. Hommes de bien, souvenez-vous de ce que vous devez à vos pères et dites-vous que, la plupart du temps, les méchants et les pachas ne sont que des enfants mal élevés. »

Illustration : Le Pacha berger, par Yan’ Dargent (1883).

Le Pacha berger.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 611 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MÉRIMÉE, Prosper – La Chambre bleue

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Nouvelles


La Chambre bleue, par Eugène Courboin (1902)

Il y a parfois dans la vie des cas de conscience difficiles à résoudre ; vaut-il mieux laisser égorger un voyageur inconnu, ou déshonorer et perdre la femme qu’on aime ?

est le problème posé par Prosper Mérimée dans La Chambre bleue.

La Chambre bleue.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 728 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRANDVILLE – Les Proverbes vengés

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Cent Proverbes

Grandville (pseudonyme de Jean-Ignace-Isidore Gérard Grandville, 1803-1847) est un caricaturiste nancéen qui a écrit quelques fantaisies humoristiques comme Les Proverbes vengés.

« Ah ! ah ! jouer des proverbes ! voilà qui est plaisant, ajouta avec un rire forcé un grand jeune homme à moustaches blondes. Je me souviens, Mesdames, d’avoir figuré une seule fois en ma vie dans un proverbe ; c’était au collège, le mot était asinus asinum fricat… J’étais un si bon écolier que tout le monde disait que je
devais me charger des deux rôles. »

Les proverbes se vengent d’être ainsi dédaignés.

Ce divertissement s’achève par une liste de cent proverbes, jeu pour les lecteurs d’aujourd’hui. Combien en ignoriez-vous ?

Illustration : Cent Proverbes, par Grandville (XIXe).

Les Proverbes vengés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 851 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDREÏEV, Léonid – Bergamote et Garaska

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 28min | Genre : Nouvelles


Léonid Andreïev

Quand un sergent de ville rencontre un pochard, il devrait normalement le conduire au poste de police. Mais c’est le matin de Pâques et un œuf peut alors tout changer !
Nouvelle à la fois drôle par son style et en même temps attendrissante.

Traduction : Serge Persky (1870-1938).

Bergamote et Garaska.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 874 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOVE, Emmanuel – Le Crime d’une nuit

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 56min | Genre : Nouvelles


Emmanuel Bove

« C’était la veille de Noël.

Assis sur la banquette usée d’un restaurant, Henri Duchemin attendait que la pluie cessât. Les longs cheveux qui chatouillaient ses oreilles ainsi que les poches trouées de son pantalon lui rappelaient à tout moment sa pauvreté.

Las d’être immobile, il s’apprêtait à sortir, lorsqu’il se souvint du couloir obscur de sa maison, de la cour humide, des marches étroites de l’escalier, et de sa chambre, sans feu, sous les toits.

À tout cela, il préféra la tiédeur du restaurant. »

Tout à coup, un homme l’aborde et lui demande s’il veut devenir riche. Pour cela, il faut tuer un riche banquier…

Le Crime d’une nuit.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 051 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Nouvelles :