Livres audio gratuits pour 'Marquis de Sade' :


SADE, Marquis (de) – Juliette, ou Les Prospérités du vice (Deuxième Partie)

Donneuse de voix : Emeraude | Durée : 6h 52min | Genre : Romans


Lilith par John Collier (1887)

« Je lui promets pour sa vie l’impunité la plus entière, dit Saint-Fond ; elle peut faire absolument tout ce qu’elle voudra ; je lui proteste de la protéger dans tous ses écarts, et de la venger, comme elle l’exigera, de tous ceux qui voudraient troubler ses plaisirs, quelques criminels qu’ils puissent être. »

Cette deuxième partie de ce roman sur le vice, est réservée à un public averti.

Bonne lecture à tous…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 188 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – Juliette, ou Les Prospérités du vice (Première Partie)

Donneuse de voix : Emeraude | Durée : 7h 3min | Genre : Romans


Lilith par John Collier (1887)

« Tu n’imagines pas à quel point, ma chère, je me moque de tout ce qu’on peut dire de moi. Et que peut faire au bonheur, je t’en prie, cette opinion de l’imbécile vulgaire ? Elle ne nous affecte qu’en raison de notre sensibilité ; mais si, à force de sagesse et de réflexion nous sommes parvenues à émousser cette sensibilité, au point de ne plus sentir ses effets, même dans les choses qui nous touchent le plus, il deviendra parfaitement impossible que l’opinion, bonne ou mauvaise des autres, puisse rien faire à notre félicité. »

Cette première partie de ce roman lubrique, nous livre ici un petit florilège des immoralités du genre humain.

Bonne lecture à tous mais attention ce récit n’est pas à mettre dans toutes les oreilles…

Juliette, ou Les Prospérités du vice (Première Partie).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 560 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – Les Infortunes de la vertu

Donneuse de voix : Emeraude | Durée : 5h 2min | Genre : Romans


Nu par Nadar

« Il est essentiel pour le maintien de l’équilibre qu’il y ait autant de bons que de méchants, et que d’après cela il devient égal au plan général que tel ou tel soit bon ou méchant de préférence ; que si le malheur persécute la vertu, et que la prospérité accompagne presque toujours le vice, la chose étant égale aux vues de la nature, il vaut infiniment mieux prendre parti parmi les méchants qui prospèrent que parmi les vertueux qui périssent »

Les Infortunes de la vertu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 280 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – L’Instituteur philosophe – Le Talion – La Marquise de Telême

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


L'Instituteur philosophe

Ces trois nouvelles sont extraites des Historiettes, contes et fabliaux, manuscrit de 1788 du Marquis de Sade.

L’Instituteur philosophe
« Persuader par exemple à un jeune homme de quatorze ou quinze ans que Dieu le père et Dieu le fils ne sont qu’un, que le fils est consubstantiel à son père et que le père l’est au fils etc., tout cela, quelque nécessaire néanmoins que cela soit au bonheur de la vie, est plus difficile à faire entendre que de l’algèbre. »

Le Talion
« Mme d’Esclaponville, dis-je, était une blondasse un peu fade, mais fort blanche, d’assez jolis yeux, bien en chair, et de ces grosses joufflues qu’on appelle communément dans le monde de bonne jouissance. »

La Marquise de Telême, ou Les Effets du libertinage
« Ce qui vient de vous arriver, madame, dit-il en s’adressant à la marquise, a dû vous paraître fort extraordinaire, et n’est pourtant que la chose du monde la plus simple ; venue à Paris sans crédit, sans ressources, sans protection, à peine âgée de dix-sept ans et une trop jolie figure, vous deviez nécessairement être dupée, ce n’est pas votre faute. »
(Note : La fin du conte est endommagée par la corruption du manuscrit)

Illustration : Mr l’abbé Coco faisant un tour de promenade au jardin du Roi, avant diner avec son élève (XVIIIe).

> Écouter un extrait : L’Instituteur philosophe.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 113 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Trois Nouvelles méconnues et divertissantes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Alfred Sisley - Petit Pont sur l'Orvanne

Ces trois brèves nouvelles, en général ignorées, sont divertissantes. Elles sont dues à deux romancières et au Marquis de Sade, célèbre, lui !

Jeanne Marais (1888-1919), pseudonyme de Lucienne Marfaing, est l’auteur d’une vingtaine d’œuvres, collaboratrice des Annales politiques et littéraires.
Le Reflet sur la vitre est une rosserie infligée à une jeune femme inculte et coquette.

Claude Varèze est le pseudonyme de Mme Louis Sonolet, née Madeleine Gigon (18?-19?).
Dépourvue de toute ironie, la charmante nouvelle Ma petite ville décrit avec amour et finesses des lieux chers à l’auteur :

« Attendons encore… Au sommet de la colline là-bas, les arbres ne sont plus que des ombres chinoises sur le ciel d’où le jour s’épuise… Dans l’eau brune et rose encore les lumières qui s’allument dans la ville s’allongent en zigzags d’or. » (Ci-joint le pont immortalisé par Sisley.)

On retrouve dans Soit fait ainsi qu’il est requis les habituelles coquineries du Marquis de Sade :

« Ma fille, dit la baronne de Fréval à l’aînée de ses enfants qui allait se marier le lendemain, vous êtes comme un ange, à peine atteignez-vous votre treizième année, il est impossible d’être plus fraîche et plus mignonne, il semble que l’amour même se soit plu à dessiner vos traits, et cependant vous voilà contrainte à devenir demain la femme d’un vieux robin dont les manies sont fort suspectes. »
Et la mère y va de ses conseils….

> Écouter un extrait : Le Reflet sur la vitre.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 487 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – Le Mari-prêtre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Abbaye de Saint-Hilaire

« Entre la ville de Menerbe au comtat d’Avignon et celle d’Apt en Provence, est un petit couvent de carmes, isolé, qu’on appelle Saint-Hilaire, assis sur la croupe d’une montagne où les chèvres mêmes ont de la peine à brouter ; ce petit local est à peu près comme l’égout de toutes les communautés voisines de carmes, chacune y relègue ce qui la déshonore, d’où il est aisé de juger combien doit se trouver pure la société d’une telle maison : ivrognes, coureurs de filles, sodomites, joueurs, telle est à peu près la noble composition, des reclus qui dans ce scandaleux asile, offrent à Dieu comme ils le peuvent des cœurs dont le monde ne veut plus. »

Le marquis de Sade, fidèle à lui-même, choisit son héros, le Père Gabriel, parmi les moines plus ou moins crapuleux de Saunt-Hilaire…

Le Mari-prêtre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 785 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – Dorgeville, ou Le Criminel par vertu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Nouvelles


Dorgeville, ou Le Criminel par vertu

Parmi Les Crimes de l’amour du « divin marquis » figure Dorgeville, ou Le Criminel par vertu, nouvelle, rédigée dans un style épuré, qui n’est absolument pas pornographique.
Vibrant plaidoyer pour déculpabiliser les jeunes filles qui « fautent » et sont abusées par des individus sans scrupules, ce récit étonnera plus d’un lecteur par son issue. Certes le message privé envoyé au domestique Saint-Surin par Cécile nous avait paru étrange et nous avons vite oublié l’existence de Virginie, la sœur cadette de Dorgeville. C’était un tort… !

Sade a bien raison de nous avertir que :
« Le malheur de Dorgeville était de juger toujours les autres d’après son cœur ; et ce système l’ayant rendu malheureux jusqu’alors, il n’était que trop vraisemblable qu’il achèverait de le rendre tel, le reste de ses jours. »

Dorgeville, ou Le Criminel par vertu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 310 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – Français, encore un effort si vous voulez être républicains

Donneur de voix : TLT | Durée : 1h 52min | Genre : Histoire


Le Marquis de Sade

Extrait de : La Philosophie Dans Le Boudoir, Cinquième dialogue.

En 1795 Sade est amer.
Après 13 années de prison, la révolution l’a libéré. Il a rejoint les anticléricaux de Robespierre. Mais le retournement de veste ce dernier le condamne à retourner en prison, et cette foi, il risque sa tête.
La disgrâce de Robespierre le sauvera, et il recouvrera pour quelques temps sa liberté.
Dans Français, encore un effort… le divin marquis, loin d’adoucir son discours, lâche toute sa hargne. De sophismes en sous-entendus perfides, il règle ses comptes avec certains républicains, et se laisse aller à décrire sa société idéale, sans aucune retenue, mais avec une bonne dose de provocation.

NB : le contenu de l’œuvre ne saurait être classé comme « adulte », mais les thèmes évoqués, et la vision très particulière que Sade a de la liberté, destinent le texte à un public averti.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : 01. La Religion.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 783 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Marquis de Sade :


123>