Jean Decourt - Henri duc d'Anjou (c. 1570)

La Dame de Monsoreau

• • •More

La Dame de Monsoreau, roman publié en 1846, fait suite à La Reine Margot et précède Les Quarante-cinq. Il met en parallèle l’histoire d’amour entre Louis de Clermont, seigneur de Bussy d’Amboise et Diane de Méridor, épouse du comte de Monsoreau, et les troubles politiques et religieux du règne d’Henri III, notamment la rivalité qui l’oppose à son frère François, duc d’Alençon, personnage intrigant et sans honneur. On y trouve les figures attachantes de Chicot, fou du roi moins fou qu’il n’y paraît car il déjoue les intrigues menées contre son roi, ou son ami le moine Gorenflot, naïf et lâche épicurien. Ce roman en trois volumes, l’un des plus attachants de Dumas, a donné lieu dès 1971 à une série télévisée de l’ORTF, avant une nouvelle version en 2009, avec Esther Nubiola et Thomas Jouannet.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Mateo Flecha (1530-1604), Riu Riu, Chu, interprété à la guitarre par Jon Sayles.

Michael Praetorius (1571-1621), Ballet, interprété à la guitarre par Jon Sayles.

Anonyme (S. XIV), Saltarello, interprété à la guitarre par Jon Sayles.

Les extraits proposés par Jon Sayles sur son site sont en téléchargement et réutilisation libres dans le but de promouvoir la musique ancienne.

Livre audio gratuit ajouté le 01/02/2014.
Consulté ~23942

Lu par Gustave

Suggestions

27 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. C’est un roman passionnant, que je recommande vivement. Votre lecture est parfaite. J’ai adoré votre interprétation de Catherine de Médicis 🙂. Merci mille fois. Je passe maintenant à la suite, les quarante-cinq.

  2. Merci mille fois cher Gustave. Vous étiez pour mois la voix d’Anatole France ce qui était un peu limité (quantitativement) mais infiniment agréable. Maintenant, avec vos lectures de Dumas, le plaisir devient infini! Merci pour toutes ces heures si longues et si délicieuses où je retrouve avec bonheur l’une des divinités littéraires de mon enfance. Votre voix est aussi un rempart contre le stress! Tous mes voeux les plus chaleureux et au plaisir de vous retrouver pour le dernier volume de la trilogie. Et au delà :-).
    Vive Gustave et vive Dumas 🙂

  3. Cher Gustave, c’est vraiment un immense plaisir de vous écouter dans la Dame de Montsoreau après la Reine Margot. Vous avez réussi à rendre tellement vivants ces dialogues, ces personnages et cette narration! Bravo et merci!

  4. Quel plaisir de me replonger dans Dumas grâce à vous, Gustave. Quelle joie de pouvoir écouter, la nuit pendant les insomnies, ou le jour en faisant de la marche, ces dizaines d’heures de lecture que vous avez superbement enregistrées pour nous. J’aimais lire de gros pavés et, à présent que cela me fatigue les yeux, voici une merveilleuse solution de remplacement.
    L’écoute de la Dame de Montsoreau, après la Reine Margot, va me permettre d’affronter la grève du métro et de traverser la moitié de Paris à pied sans me plaindre !

  5. Merci aussi pour le choix musical, les petites introductions ajoutent au “climat”, je me sens plongée dans l’époque. Comment Dumas réussit-il à à
    donner tant de saveurs et de piquant à l’Histoire,( je ne crois pas être la première ancienne allergique à cette matière, convertie par cet auteur). Merci encore pour votre travail colossal.

  6. Je n’oublierai jamais votre maestria quand vous lisiez les dialogues des Comtes de la Molle et de Coconasse ( orthographe ?) auxquels vous aviez attribuer à chacun un accent idoine et aux différences subtiles. C’était de l’art. Vous savez donc que je vous ai écouté avec bonheur dans ” la Reine Margot”.

  7. • • •More