Mademoiselle de Choisy

Mademoiselle de Choisy

• • •More

Par une soirée neigeuse du mois de décembre 1660, deux hommes en manteau de couleur sombre, marchant à distance l’un de l’autre vers le palais Mazarin, s’arrêtèrent simultanément à l’angle de la rue Richelieu, et franchirent d’un pas pressé le seuil du cabaret de la Barbe-d’Or, taverne fort en vogue à cette époque.

Ces deux aventuriers complotent l’enlèvement d’une jeune fille, qui doit sortir du palais Mazarin, à minuit, après le bal masqué donné par le ministre. Elle portera sur l’épaule un bouquet de rubans bleus.

Pendant ce temps, dans les vastes salles du palais Mazarin, tout n’était que lumière, musique, pierreries. On eût dit un conte de fées.

Anne d’Autriche et le cardinal attendent le roi Louis XIV, récemment marié à l’infante Marie-Thérèse.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio ajouté le 17/10/2018.
Consulté ~4509

Lu par Cocotte

Suggestions

17 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci beaucoup, Véra, d’avoir pris la peine de me poster ce agréable “retour”, qui me fait bien plaisir. C’était un texte très agréable à enregistrer.
    Bonnes lectures, en ce temps de confinement. On commence à avoir envie d’évasion. Puissent nos lectures vous en apporter un peu.
    Amicalement
    Cocotte

  2. Cher Romain
    Que je suis heureuse de vous accompagner pendant vos longs trajets. La route est souvent monotone, en effet!
    Merci pour votre si aimable message. Il m’encourage à rechercher des titres susceptibles de plaire aux audio lecteurs.
    Bonne et agréable route. Il fait un beau soleil qui vous rend votre conduite plus agréable.
    Amitiés
    Cocotte

  3. Comme vous êtes vaillante, Dame Cocotte!
    Votre longue et belle lecture accompagnera une longue route que je redoutais de faire seul.
    Merci pour votre enthousiasme communicatif.

  4. Par ailleurs, même aujourd’hui, on peut donner le nom d’une personne vivante à une rue. Rien ne l’interdit. Si c’est possible aujourd’hui, je ne vois pas pourquoi cela n’aurait pas été possible à la grande époque de l’absolutisme royal

  5. • • •More