Anonyme, Portrait d'Emmanuel Kant (ca. 1790)

Critique de la raison pure, Esthétique transcendantale

Kant, dans ce chapitre introductif à la critique de la raison pure, propose le temps et l’espace comme structures a priori de la sensibilité, non dépendantes des phénomènes.
Un texte, pas forcément facile, mais un monument de la philosophie.

« Le temps est une représentation nécessaire qui sert de fondement à toutes les intuitions. On ne saurait supprimer le temps lui-même par rapport aux phénomènes en général, quoique l’on puisse bien les retrancher du temps par la pensée. Le temps est donc donné a priori. Sans lui, toute réalité des phénomènes est impossible. On peut les supprimer tous, mais lui-même (comme condition générale de leur possibilité) ne peut être supprimé. »

Traduction : Jules Barni (1818-1878).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 12/04/2010.
Consulté ~27447

Lu par Olivier Pontreau

Suggestions

15 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. merci pour cette lecture bien pure, claire et émeuvent…qu’elle a pu rendre la compréhension de la philosophie de Kant plus facile …j’espère que vous continuez l’aventure .et merci d’avance

  2. Bravo pour votre travail, cependant je suis déçue de voir que vous avez coupé la préface et l’introduction… Il me semble pourtant, même si je ne suis pas une grande philosophe, que si Kant a pris la peine de les écrire, c’est qu’elles doivent avoir un quelconque intérêt.

  3. Merci pour Kant(Critique de la raison pure, Esthétique transcendantale ) mais MP3 ne marche que en deux partie, dommage.

  4. Nous voilà aux antipodes de la Junk food intellectuelle si répandue sur le marché des horreurs… Gloire au “Prince des Philosophes”, Kant, baptisé “Philosophe de la Révolution Française”, dernier Prophète Civilisé, apôtre de l’Impératif Catégorique que nos pseudos élites feraient bien de s’appliquer à eux-mêmes…
    Merci au lecteur… vivement la suite…
    si un jour la “Religion dans les limites de la simple raison” était dans votre programme, vous feriez encore des heureux… Au plaisir, un auditeur routier… frôle la vie

  5. La philosophie est la plus intéressante conscience humaine, et, si on l’entend , on la trouve si belle. Je vous remercie beaucoup, pour votre compétition et votre travail, et je vous avoue, même que j’ai lus le livre tout entier, je n’ai découvert que le livre est très beau, que je t’entends.

  6. Vous rendez un immense service à la vulgarisation de la culture et je vous en suis extremement reconnaissant.
    Je vous souhaite un avenir prometteur dans cette entreprise