Veronese - La Belle Nani (Détail)

La Princesse de Clèves

Ce roman, issu de la fréquentation des salons précieux, porte toutes les marques de la préciosité :
– Le thème principal, pour ne pas dire unique, est l’amour.
– Les personnages, quasi tous mais tout spécialement la Princesse de Clèves et le Duc de Nemours, sont beaux, intelligents et gracieux, donc appelés à être au-dessus des autres humains.
– L’idéal précieux demeurant un idéal, il ne peut se réaliser que dans un cadre utopique. L’amour ne peut donc qu’être malheureux.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Illustration : Veronese - La Belle Nani (Détail).

Références musicales :

François Couperin, Second Livre de pièces pour clavier en Si bémol majeur. Livre VI Ordre No. 6: Les Barricades mystérieuses, interprété par Gyorgy Cziffra (1957, domaine public).

Georg Friedrich Haendel, Suite 11 pour clavecin, HWV437 : Acte I – Grande Sarabande, interprété par Robert Veyron-Lacroix (1960, domaine public).

Livre audio ajouté le 25/07/2017.
Consulté ~27 977 fois

Lu par Pomme

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. … SÉRENDIPITÉ ! Mais oui !

    Le peintre … et surtout son modèle ! Quel beau visage !
    Mais ne vous tracassez pas pour ça ! Aucune importance !

    À une autre lecture ! ( sans doute vous retrouverai-je avec … CHERI-BIBI ! Je lis le premier tome , en suis aux tout derniers chapitres… et j ‘ ai vu que POMME prend le relais de COCOTTE ! Tout ça vous a un petit air buccolique ! ) …

  2. Le mot qui ne vous revient pas, Sautillant, est “sérendipité”.
    Merci pour le coup de coeur!
    Quant au portrait ci-dessus, aie! je ne sais plus quel est le peintre. Je vais tenter de retrouver et éventuellement je reviendrai à vous.

  3. Bonjour POMME !

    SIi on m ‘ avait dit qu ‘ un jour je lirais ” La Princesse de Cleves ” ! …mais il ne faut jurer de rien ! Le hasard d ‘ une rencontre m ‘ a fait trouver ce que je ne cherchais pas ( y ‘ a un mot pour ça … il ne me revient pas … ) et à 70 ans et par 31 ° dans l ‘ ombre de mon logis sous un toit brûlant ( beaucoup pour un seul homme qui n ‘ a pourtant fait de mal à personne ! )… j ‘ ai lu ” La Princesse de Cleves “… et j ‘ en suis bien content ! Une histoire qui a quelque chose d ‘ eternel – l ‘ amour a toujours été l ‘ amour ! L ‘ est-il encore ? – écrite avec un brio qui force l ‘ admiration ! Avec quel plaisir elle raconte Madame de LAFAYETTE ! … à tel point que jusqu ‘ à la mort de Monsieur de Cleves elle ne prend pas les choses au tragique, on est davantage dans la comédie que dans la tragédie ! Le petit théâtre de marionnettes de la Cour où on n ‘ a d ‘ autre souci que l ‘ ambition et la gaelanterie ! Sur fond d ‘ histoire politique – la guerre , la paix , les traités , les tensions diplomatiques , les mariages …
    J ‘ ai souri souvent , et même ri ! Des episodes dignes de MOLIÈRE ! Le tragique apparaît après la disparition de Monsieur de Cleves … de MOLIÈRE on passe à CORNEILLE , et surtout PASCAL …

    Votre lecture suit bien cette plume alerte !
    Je n ‘ ai aucun reproche à lui faire …
    J ‘ accrois votre compteur de coups de coeur d ‘ une unité!

    Merci à vous et à une prochaine fois …

    Ps Quel beau visage le portrait qui illustre cette page ! De qui est-il ? Qui l ‘ a peint ?

  4. Excellente lecture, cette donneuse de voix possède un talent tout particulier et rend l’écoute d’une haute qualité. Je recommande !